Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Trapped [Frank-SPN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren Johnson
Soren Johnson

Messages : 1058
Localisation : No man's land

Feuille de personnage
Âge: 35
Métier: Psychologue
Particularité:

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptySam 22 Juin - 9:13



Trapped



ft. Frank-Spn




<< Avant

Et Soren se réveilla, groggy, désorienté, incapable de se souvenir dans un premier temps de ce qui s’était passé. Blackout total ! Puis quand il entendit qu’on lui parlait….. une voix qu’il reconnaissait sans encore parvenir à l’identifier, il ouvrit les yeux et les posa sur le type face à lui.

Et là, une grande partie de ses souvenirs déboulèrent comme un coup de massue. Bordel ! Il était de retour au SPIN !!! Dans un équilibre encore incertain, Soren se redressa un peu trop vite, venant aussitôt prendre appui contre la vitre qui le séparait de son interlocuteur.

- Qu’est-ce que je fous ici ???? A quoi ça rime tout ça ? LAISSEZ-Moi sortir !!!!!

Quelque chose lui rappela alors instinctivement qu’il devait se calmer, immédiatement ! Soren passa ses deux mains sur ses tempes et se laissa tomber assis sur le sol, les yeux fermés.

- Dites-moi que c’est un cauchemar,
gémit-il, avant d’ouvrir les yeux à nouveau pour observer l’agent face à lui.
- Pourquoi ? Pourquoi je suis de nouveau ici ? J’y comprends rien ! Vous m’avez abandonné au milieu d’un désert, et … et à présent, vous m’enfermez à nouveau ?

Il soupira, et inspira plusieurs fois de suite pour réguler son rythme cardiaque, inspirer, expirer, ok… il devait rester calme.
Puis il se souvint, de tout… essayant pourtant d’empêcher les images de marquer à nouveau son esprit. Il essaya à nouveau de se redresser, et fixa l’agent face à lui.

- Ça y’est, ça me revient. Steven, bon sang, laissez-moi sortir !  Il faut que je le retrouve !! Il faut que vous me laissiez sortir avant qu’il ne soit trop tard !

Son regard s’était fait suppliant. Il n’était plus question de lui, mais de l’enfant, l’enfant que Charlie avait enlevé ! Charlie ou le monstre qui manipulait le pauvre homme.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Le Gardien

Messages : 1477

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyLun 24 Juin - 21:47



Trapped

Soren Johnson



Le détenu avait été enfermé dans l’aile 4a où, comme à son habitude, l’agent de niveau 5 James Lowe était de garde avec trois autres agents. Quand il avait reçu l’ordre de Jerry le nazi, niveau 6 puni au SPIN, de préparer une cellule parce qu’un ancien revenait au bercail, le cœur de Lowe avait eu un douloureux pincement.

Parce que dans sa tête, celui qui revenait, c’était David Edwards. Et l’agent savait que si le surnaturel revenait au SPIN… Il n’y resterait pas longtemps… pas en vie, en tout cas. Il s’était échappé seulement quelques heures avant une exécution programmée en secret par les hautes intenses du SPN. Une nouvelle qui avait fait pleurer même le Dr Wood.

Alors quand on lui avait amené un grand viking inconscience, il avait poussé un discret soupir de soulagement, même si c’était peut-être injuste pour le grand blond… Celui-là, il ne le connaissait pas. C’était un ancien du niveau 2 qui avait bénéficié de l’opération « We’re Funny Now »… Une opération qui visait à gracier et libérer les détenus du SPIN qui avaient des pouvoirs mineurs et n’avaient, finalement, rien fait de mal… Une très bonne chose d’après James Lowe qui s’était vu ôter un poids de ses épaules lorsqu’il avait eu vent de ça… Même si le nom de l’opération en soi semblait n’être qu’une grosse blague cynique.

Pour ne pas dire tout simplement du foutage de gueule.

Mais s’il avait bénéficié d’une grâce une fois… et qu’il était maintenant au bloc 4a… C’était qu’il avait dû déconner grave. Cependant, James ne fit aucune conclusion hâtive, se contentant de le parquer dans une cellule « jusqu’à nouvel ordre », comme on le lui avait brièvement expliqué. Apparemment, ce surnaturel-là était la clé de la disparition du gosse qui passait toutes les dix minutes à la télé pour le moment…

Le surnaturel, nommé Soren Johnson, se réveilla et commença à hurler, désorienté, au moment même où on lui envoyait un message radio de transférer le viking à la salle d’interrogatoire, bien saucissonné si possible…

James désigna les deux plus grands de ses trois collègues :

-Toi et toi avec moi. Mais c’est moi qui cause.

Le dernier des agents resterait en surveillance dans le couloir des cellules… Lowe se présenta alors face à la cellule de Johnson qui gueulait toujours des questions d’abord… puis il sembla retrouver un peu ses esprits et hurla qu’il fallait qu’il retrouve le gosse…

-Wow… hey… Tais-toi deux secondes. Si tu veux que je réponde à tes questions, laisse-moi au moins le temps d’en placer une…

Quand le surnaturel le laissa parler, alors seulement il parla sur un ton calme.

-Je n’ai pas de réponses à tes questions. A moi, on m’a dit de te garder ici jusqu’à ton réveil. Maintenant, si tu veux de vraies réponses, le seul moyen, c’est de nous suivre calmement jusqu’à la salle où se trouvent les types qui les ont, ok ? Quand tu tiendras debout, je vais t’entraver et t’y conduire. Tu me fais pas de problème et je t’en fais pas non plus.

James attendis que le surnaturels sache se lever et retrouve un peu de son calme. Juste assez que pour pouvoir aller le placer et l’attacher en salle d’interrogatoire, assis sur une chaise boulonnée au sol, tout comme la table.

Et Lowe ne se retira que quand le Directeur du SPN fit son entrée.

Connor Pierce balança un dossier sur la table… Et un chapeau de clown trouvé lors de la fouille du cabinet de Soren par les agents Bolton et (Luna) Johnson, qui n’était nullement de famille avec le surnaturel, qui s’étaient présentés avec un mandat et de fausses cartes d’officiers de police judiciaire, passant sous silence les raisons de la perquisition.

-Bonsoir Soren...

Pierce s’installa face au surnaturel et ouvrit le dossier.

-Je t’ai entendu crier jusqu’à l’étage supérieur que tu voulais aider Steven ? Tu peux le faire. En nous disant où il est.

Pierce rapprocha le chapeau de clown du sorcier attaché à la table.

-Où est Charlie et qu’est-ce que vous trafiquez ?

Pierce voulait des réponses, et il les voulait vite. Le Gouvernement attendait des résultats de la part du SPN sur ce coup-là. Le sort de l’enfant, le Directeur du SPN n’en avait cure. Mais si le SPN foirait ce coup-là, c’était Pierce qui allait prendre.

Et ça, ça l’emmerderait royalement.


_________________
Trapped [Frank-SPN] Banniy10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://real-world.tropfun.net
Soren Johnson
Soren Johnson

Messages : 1058
Localisation : No man's land

Feuille de personnage
Âge: 35
Métier: Psychologue
Particularité:

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyMar 25 Juin - 21:06



Trapped



ft. Frank-Spn




Peu importait pourquoi il était de nouveau là, non désormais il n’avait plus qu’une idée en tête, retrouver l’enfant avant qu’il ne soit trop tard. Oui c’était ça, il ne pouvait pas rester là parce que dehors une créature monstrueuse allait le dévorer ! Soren avait essayé de repousser les images, mais elles s’étaient déjà imprimées dans sa mémoire.

Alors quand le garde lui dit de se taire, Soren obtempéra, mais uniquement parce qu’il savait comment ça se passait, parce qu’il savait que ce type n’aurait aucune influence sur les décisions de son chef. Il se montra donc des plus coopératifs, gardant son calme, jusqu’à ce qu’il fût mené au supérieur de l’agent. C’est ainsi qu’il se retrouva face à Pierce qu’il rencontrait donc pour la première fois.

Mais avant d’avoir dit quoique ce soit, il vit le chapeau et comprit ce que tout cela engageait. Ils étaient allés au bureau !! Ils avaient sans doute dû faire venir le concierge, ou…. Ils avaient appelé Rosita. MERDE ! Mais tant pis, tant pis, le chapeau qu’il voulait aller chercher juste avant qu’il ne se fasse arrêter, était là juste devant lui. Sauf que ses bras étaient entravés et bien qu’instinctivement il tentât un geste, son mouvement fut très vite bloqué.

Son regard ne s’arrêta qu’à peine sur le dossier pour revenir à l’homme face à lui, à cette expression qu’il arborait et Soren plissa légèrement les yeux, son visage se durcissant en voyant par flash quelques souvenirs du passé de cet homme, tous ces gens qu’il avait fait enfermé, sa manière de les traiter, et sa passion pour les artefacts.

Soren reprit soudain une inspiration comme s’il l’avait retenue pendant plusieurs secondes, avant de se concentrer sur le présent.  Sur ce qu’il allait devoir dire, sans faire de faux pas. Ne pas se perdre dans l’inutile. Cet homme voulait aller droit au but.

- il va le tuer, si nous ne faisons rien, Charlie va le tuer.


Il secoua la tête.

- J’ignore où il est pour le moment, lui et l’enfant qu’il a enlevé, mais je sais ce qu’il va lui faire, ce qu’il a fait à tous les autres enfants….. il y en a eu tellement !
Sa voix cilla un instant, chassant un nouveau flux d’image. Il se reprit. Mais je peux peut-être les retrouver. Il faut que nous y allions ! tout de suite, avant qu’il ne soit trop tard !  Relâchez-moi et je pourrai vous aider.

Soren tira sur ses entraves.

- Vous ne savez même pas quel monstre vous avez lâché dans la nature ! Moi je l’ai vu hier matin quand Charlie a débarqué dans mon cabinet pour me supplier de l’aider. Il savait qu’il allait recommencer. Il n’a pas attendu longtemps !






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Le Gardien

Messages : 1477

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyMer 26 Juin - 19:32



Trapped

Soren Johnson



Pierce avait suffisamment d'expérience avec les surnaturels pour savoir qu'il faut d'abord les laisser évacuer ce qu'ils ont à évacuer. Et donc, installé face au surnaturel, sans rien dire de plus que les questions qu’il avait posées et auxquelles il n’avait pas eu de réponse, il croisa ses mains, coudes sur la table, et attendit, écoutant attentivement ce que Johnson avait à dire.

« Relâchez-moi et je pourrai vous aider. » devait être le message principal dans tout ce que Soren disait.

Selon lui, il voulait aider l'enfant. C'était une bonne chose, une très bonne chose. Avec le chapeau de clown et l'analyse de l'appel qui avait été passé au bureau de Pierce en personne, le SPN avait pu identifier l'appelant comme était ce fameux Charlie qui avait à son palmarès, auprès du NYPD, un tas de suspicions d'enlèvements d'enfants, sans que jamais cela ait pu être prouvé.

Se trouvait désormais devant Pierce l'ancien voisin de cellule de Charlie et aussi, apparemment, son psy... Ou en tout cas, il y avait eu contact entre les deux "hommes" puisque le chapeau trouvé dans le bureau de Soren, portait les empreintes du surnaturel suspecté.

Connor resta neutre, attendant, jusqu'à la dernière réplique du pseudo-psychologue qui accusait le SPN d'avoir relâché un monstre dans la nature. Alors celle-là, elle était bien bonne ! Pierce haussa les sourcils, avant de sourire à Johnson qui tirait sur ses entraves.

-En effet, je suis d'accord avec toi, Soren. Nous avons relâché beaucoup trop de monstres dans la nature ces derniers temps.

Pierce planta son regard dans celui du surnaturel. Le temps s'écoulait pour l'enfant, mais l'opportunité était trop belle.

-Nous avons même limite, ce faisant, accédé aux revendications d'une organisation terroriste surnaturelle. Mais nous sommes partis du principe que vous n'étiez pas tous des monstres, justement. Nous n'avons pas voulu faire d'amalgame.

C'était faux, bien évidemment. Pierce avait lancé "We're Funny Now" parce qu'il avait besoin de place au SPIN et d'effectifs dehors. Mais si en passant, il avait pu tacler Sands, ce n'était que du bonus.

Pierce écarta les mains et souris plus largement.

-Et voilà le résultat. Vous avez jeté l'opprobre sur votre race à nouveau. Nous y réfléchirons donc à deux fois, la prochaine fois, rassure-toi.

Pierce prit sa radio qu'il portait à la ceinture, enleva l'oreillette de son oreille et la débrancha.

-Nous allons d’ailleurs commencer par ne pas faire la même erreur et nous n'allons donc pas te relâcher.

Pierce prit la radio et en augmenta le volume pour que le surnaturel puisse entendre les communications entre les agents se trouvant en ce moment même sur le terrain, à New-York, attendant une piste qui les mènerait vers l'enfant et son ravisseur.

-Tu veux aider Steven?

Parmi les agents de terrain se trouvait encore la section qui avait capturé Soren Johnson... Une section dans laquelle se trouvait un agent Barnes qui n'avait pas fini journée. Il allait encore réclamer sa prime de 24 heures, si ça continuait.

-J'ai actuellement deux pelotons à New-York prêts à appréhender Charlie où qu'il se trouve.

Pierce pointa Soren de l'index.

-Et toi, tu as des informations. Tu peux guider ces pelotons. Mais tu les guideras d'ici.

Dans le cas contraire, alors le SPN se débrouillerait autrement. Et Johnson croupirait au fin fond du SPIN pour de bon, ce coup-ci.

Parce que, comme Soren l'avait si bien dit, ils avaient déjà lâché un tas de monstres dans la nature.

Alors même en cas d'échec de la mission, cela en ferait déjà un de moins. Mais…

-En cas de réussite, il y aura peut-être quelque chose à négocier, alors réfléchis bien à ce que tu vas dire et faire maintenant.



_________________
Trapped [Frank-SPN] Banniy10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://real-world.tropfun.net
Soren Johnson
Soren Johnson

Messages : 1058
Localisation : No man's land

Feuille de personnage
Âge: 35
Métier: Psychologue
Particularité:

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyJeu 27 Juin - 17:57



Trapped



ft. Frank-Spn





Soren saisit parfaitement l’allusion qui était aussi évidente qu’un éléphant au milieu d’un magasin de porcelaine et il fronça les sourcils. Était-ce ainsi que cet homme considérait tous les surnaturels, comme des monstres ? Quoique…. De ce qu’il avait pu voir, il n’avait en fait strictement aucune considération pour eux. Cet homme était totalement dénué d’empathie.

Quant à cette organisation terroriste dont l’homme lui parla, Soren ignorait de quoi il voulait parler.

- Je ne connais aucune organisation terroriste, même si je me doute que vous ne me croirez pas sur parole vu le peu de considération que vous avez pour ceux qui  «  ne sont pas humains ». Laissez-moi cependant vous dire ceci : un monstre peut se définir de différentes manières, comme celle de manquer totalement d’empathie pour autrui, ou encore celle d’accomplir des actes cruels envers des êtres vivants.

Il aimait les allusions, Soren lui en avait servi une à son tour.

- Et que je sache je n’ai jeté d’opprobre sur personne. Car pour cela il aurait fallu que j’accomplisse quelques actes malveillants. Mais tout ce que j’ai fait ces temps-ci et je suppose que vous devez le savoir non ? C’est de m’être appliqué à retrouver une vie tout ce qu’il y a de plus banale. Sauf si vous estimez que mon travail dans cette société que vous souhaiter protéger, est néfaste aux autres êtres humains ? En fait, de quoi m’accusez-vous exactement ? Pourquoi cette arrestation ? Si ce n’est pour aider ce gamin ? Dans ce cas, vous n’avez aucune excuse pour me garder enfermer ici. Je vous le répète, je n’ai strictement rien fait de mal.

Soren recula quelque peu sur sa chaise.

- Je peux vous aider à retrouver l’enfant, mais ce n’est pas aussi simple que d’appuyer sur un bouton, ça ne marche pas comme ça. Je suppose que vous avez déjà entendu parler de psychométrie ? Les objets sont comme des éponges et pour peu qu’on les mette en contact avec un être vivant quel qu’il soit, il absorbe une partie de son énergie vitale, ou de ses souvenirs pour dire les choses plus simplement. Une maison, un objet lui ayant appartenu, peu importe. S’il y était attaché, ou qu’il a été longtemps en contact avec lui, cela me donnera plus de chance de décrypter ces souvenirs, ces traces qu’il a laissé sur un objet. Tel ce chapeau que vous avez là. Charlie l’a oublié dans mon cabinet. Alors si vous voulez bien me le donner, je pourrai peut-être voir ce que je peux en tirer.

Il espérait seulement qu’il ne serait pas trop tard. Depuis combien de temps était-il déjà enfermé ici ? Sans doute trop longtemps. Soren secoua la tête tandis que l’homme lui donnait le petit chapeau. Encore fallait-il lui enlever ses entraves pour pouvoir le toucher.

- Pour vous garantir une réussite, il aurait fallu que je puisse me rendre aussitôt là où ce chapeau me guidera. Mais en m’arrêtant, vous avez fait perdre de précieuses secondes de vie à cet enfant.


Tout comme ils étaient responsables de son enlèvement, parce qu’à aucun moment ils n’avaient tenu compte des suppliques de Charlie. Mais ce n’était pas le moment de jeter de l’huile sur le feu.

Soren une fois le chapeau dans ses mains, même s’il savait que ce qu’il risquait de voir allait être violent, se concentra, fermant les yeux.
[double 1] Et il revit encore les crimes atroces accomplis par le monstre qui possédait Charlie, il vit ce qu’il avait fait par flashs d’images qui assaillaient son esprit avec une force inouïe, pour finalement lui arracher un cri de douleur, terrible qui le fit basculer en arrière comme s’il avait reçu un coup. Soren lâcha aussitôt le chapeau, la sueur coulant sur ses tempes.

Il lui fallut quelques secondes pour récupérer ses esprits et lutter contre la douleur qui l’avait assaillie celle de Charlie ?  Des enfants ? c’était confus, beaucoup trop et surtout il n’avait vu que des images sanguinaires et trop brutales pour avoir saisi un détail qui leur aurait permis de retrouver Charlie ou le gamin.

- Non, non, ça ne marche pas,
murmura-t-il essoufflé. Je n’ai vu que … que des souvenirs de son passé, d’autres enfants qu’il… qu’il a massacré, rien concernant Steven.

Alors Soren redressa la tête.

- Il faut qu’on aille chez lui, chez Steven. Là je pourrai me concentrer sur lui, sur ses souvenirs. Et il vous permettra de mettre la main sur Charlie. Mais plonger dans les souvenirs de cet homme c’est …. C’est comme plonger dans l’enfer lui-même.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Le Gardien

Messages : 1477

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyVen 28 Juin - 20:53



Trapped

Soren Johnson



Le surnaturel essaya, naturellement, de se défendre, de plaider son innocence et dénonça l'amalgame que faisait le Directeur du SPN. Pierce sourit en coin, tout en baissant les yeux sur sa montre. Après tout, n'était-ce pas Soren lui-même qui venait d'affirmer que l'odieux méchant vilain SPN avait relâché des surnaturels dangereux dans la nature?

Ces créatures n'étaient jamais contentes.

Pierce regarda courir l'aiguille des secondes sur sa montre tandis que Soren parlait. Le discours, il l'avait déjà entendu des centaines de fois et il ne se fatiguait plus à l'écouter. Peu importait ce que les surnaturels voulaient qu'on pense d'eux. Pierce n'en avait que faire. Une seule chose l'intéressait, l'obsédait même tellement que même son racisme était tout relatif. Après tout, n'avait-il pas passé des heures à discuter avec Alberich Niflheim? Bien plus qu'avec l'agent Bolton, à la limite.

Il fallait dire que le niveau de conversation de Niflheim dépassait largement celui d'un agent comme Bolton.

Pierce ne raccrocha à la voix de Johnson que lorsque celui-ci prononça le mot "psychométrie" et même son regard se reposa sur le surnaturel. Oui, Pierce avait déjà lu des choses sur la psychométrie. Des théories humaines mais aussi des ouvrages écrits par des sorciers qui en parlaient. Alors oui, dans les grandes lignes, Pierce connaissait le système.

Soren expliqua à nouveau ces grandes lignes et l'attention de Pierce s'était portée sur le chapeau de clown avant même que le sorcier en face de lui en parle... En ajoutant bien évidemment que ça aurait été tellement plus facile s'il avait pu jouer au héros tout seul.

Pierce appela alors l'agent Lowe qui s'était posté à l'extérieur de la pièce et lui fit signe de libérer une seule des mains du sorcier. Et pendant que l'agent s'exécutait, Connor sourit.

-Bravo, Soren. Ton petit speech vient de faire perdre 122 secondes à Steven.

La main sur surnaturel détachée, Pierce lui lança le chapeau sans plus de cérémonie, regardant attentivement le sorcier faire. Jusqu'à ce que celui-ci rouvre les yeux en affirmant qu'il n'arrivait à rien voir, qu'il fallait qu'il se rendre dans la chambre du gamin pour avoir les informations qu'il fallait pour retrouver l'enfant.

Pierce roula des yeux.

-Le contraire m'aurait étonné.

Mais Pierce voulait voir si cette histoire de psychométrie allait vraiment se mettre  fonctionner. Qui sait ce que ce pouvoir pouvait apprendre au Directeur du SPN sur les artéfacts ?

Pierce prit la radio qu'il avait posée sur la table et se mit à donner des instructions à différents agents:

1. Faire évacuer la maison de l'enfant pour les besoin de l'enquête en se présentant comme était la CIA, ce qui n'était pas un mensonge.

2. Préparer un jet pour New-York.

3. Que les niveaux 6 en standby au SPIN viennent lui saucissonner Soren Johnson en vue d'un transfert exceptionnel.

Puis, Pierce se tourna vers le surnaturel.

-Allons donc faire un tour à New-York.

Pierce quitta la Piece, laissant place à une section d'agents qui entravèrent Soren de façon à ce qu'il ne puisse que mettre un pied devant l'autre pour marcher. De même, ils lui placèrent un casque sur la tête qui l'empêchait de voir et d'entendre quoi que ce soit.

Deux heures plus tard, Pierce lui-même enlevait le casque à Soren, libérant son ouïe et sa vue, mais il était toujours entravé, les mains dans le dos, prises dans des menottes faites pour résister à une force exceptionnelle (merci Stark Tech.).

Pierce sourit, entouré d'une section complète, soit 8 hommes, de niveau 7 et armés en conséquence.

-Bienvenue dans la chambre de Steven. Dis-moi quel objet il te faut, je te le glisserai dans la main. Ne te perd pas en blabla, agis. Dès que nous aurons une localisation, mes hommes iront débusquer Charlie, et récupérer l'enfant.



_________________
Trapped [Frank-SPN] Banniy10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://real-world.tropfun.net
Soren Johnson
Soren Johnson

Messages : 1058
Localisation : No man's land

Feuille de personnage
Âge: 35
Métier: Psychologue
Particularité:

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptySam 29 Juin - 13:59



Trapped



ft. Spn




Soren répliqua du tac au tac.

- Et ce n’est pas comme si son cas vous préoccupait réellement n’est-ce pas ?


C’était une question qui n’engageait pas de réponse. Une réponse qu’il aurait pourtant souhaitée au moins en ce qui concernait la raison de son arrestation. De quoi l’accusait-on exactement ? Ou encore une fois, l’avaient-ils seulement arrêté parce qu’il était un « sorcier » ? C’était le cas de la plupart des prisonniers ici non ? Dans ce cas pourquoi l’avaient-ils relâché ? Bref…..il savait qu’il n’aurait de toute façon aucune réponse à toutes ces questions.

Aussi Soren se concentra-t-il sur le chapeau en espérant sincèrement pouvoir aider le gosse. Mais cette tentative fut un échec, pas qu’il n’avait pas réussi à voir quoique ce soit, au contraire. Ce qu’il avait vu s’était retourné contre lui et Soren était pratiquement certain qu’il en subirait les conséquences pendant quelques temps encore, comme s’il venait d’ouvrir une boîte et qu’un démon lui avait fait payer. Enfin c’était une image, une parmi d’autres qui s’étaient imprimées dans son esprit.

Il expliqua alors qu’aller chez Steven lui offrirait de meilleures chances de le retrouver. Et même s’il se heurta à l’ironie de ce type, Soren obtint ce qu’il avait demandé.

Bien sûr, on n’allait pas laisser sortir « Le monstre » du SPIN sans prendre des précautions, même si encore une fois, Soren ne voyait pas du tout ce qu’on lui reprochait, mais il ne dit plus un seul mot, ainsi que tout au long du voyage qu’il endura enchaîné comme un animal.
Pour le moment il devait se concentrer sur l’enfant et faire en sorte que le SPN puisse le retrouver, et ensuite, il n’avait pas oublié ce que ce type lui avait dit, il pourrait négocier… quoi ? Il espérait bien que cela concernait sa libération.

Une fois parvenu dans la maison familiale, on le laissa monter à l’étage, dans la chambre de l’enfant. Les parents étaient absents. Dommage, Soren aurait eu des questions à leur poser, ils auraient pu lui apprendre quelque chose d’important malgré eux, à travers leurs souvenirs, mais Soren se garda de réclamer quoique ce soit. Pour le moment il lui restait un atout de taille, tout ce qui se trouvait ici, tout ce qui appartenait au gamin.

Soren n’accorda qu’un bref regard à l’autre qui lui donna ses consignes. Oui en même temps, ce n’est pas comme s’il donnait envie de pousser la discussion. Le regard de Soren glissa sur chaque objet de la chambre, une chambre classique. Il y avait des posters, des affaires d’école, des vêtements, des peluches, des jouets, et un ordinateur.

Soren demanda à pouvoir s’asseoir sur le lit, puis après un regard autour de lui, désigna un trophée de course sur une des étagères. Le plus efficace aurait été de le laisser toucher à tout, mais il n’allait pas faire perdre de son temps à ce connard.

- Ça !


Il le manipula un instant, le regard concentré, puis réclama la petite console de jeu, et enfin une peluche qui avait l’air d’avoir sacrément vécu et qui signait par son état, l’attachement du gamin pour ce simple singe en peluche. C’est là que ses visions se déclenchèrent. Il vit le gamin aussi clairement que s’il était assis à côté de lui et l’image se superposa à celle de l’enfant qui sortait du parc d’attraction, avec sa mère. Il vit l’instant exacte où sa mère le laissa, en lui disant de l’attendre. Steven avait soif et elle aussi.

Et il vit Charlie s’approcher. Il lui parlait gentiment, avec douceur, et lui demandait son aide pour retrouver son tout petit chien qu’il avait perdu. Le gamin le suivit sans marquer la moindre hésitation jusqu’à un fourgon blanc sans aucune inscription. Mais Soren eut le temps de lire le numéro de la plaque :

- Un véhicule immatriculé, vite notez !


Et il leur donna l’immatriculation. Sa vision changea, le gamin toujours, assis au fond d’une sorte de vaste local vide, comme si on en avait retiré tout le contenu. Le gamin avait une chaine attachée à son pied et on lui avait apporté un plateau de cheesburgers et des bonbons.

- Attendez, souffla-t-il. Il est.. il l’a enfermé quelque part, un vieil entrepôt. Ça… ça sent la peinture. C’est une ancienne fabrique de peinture désaffectée.

Et c’est tout ce qu’il obtint pour le moment.

- Le véhicule est un van blanc, sans inscription. Il lui a dit qu’il avait perdu son chien et le gamin l’a suivi,
conclut-il d’une voix atterrée.

Il tourna son regard sur le chef du spn.

- Il lui a apporté un repas. Il ne va pas le tuer tout de suite. Il veut le garder pour plus tard. Emmenez-moi avec vos hommes, peut-être qu’en les accompagnant, je pourrai voir d’autres détails, en voyant ce qu’il a vu.  Le Van, si vous le trouvez, laissez-moi le voir.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Le Gardien

Messages : 1477

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptySam 29 Juin - 17:29



Trapped

Soren Johnson



Bien… le surnaturel était là où il avait voulu aller, dans la chambre de l’enfant qui avait disparu. Pierce avait joué un jeu dangereux en le sortant du SPIN pour venir ici. Mais tous ces risques, il ne les avait pas pris pour sauver l’enfant. Ce qu’il voulait, c’était déterminer si ce pouvoir de psychométrie, non encore répertorié dans la liste des pouvoirs de Johnson, était bel et bien l’un de ses pouvoirs ou juste une vaste mascarade pour tenter une évasion.

Parce que si c’était un véritable pouvoir que Soren avait là… Alors peut-être y aurait-il moyen d’en tirer quelque chose, en rapport aux artéfacts.

Et si d’aventure tout ça menait au sauvetage de Pilburry, à la bonne heure ! Le Gouvernement serait content, les parents du môme aussi. Tout irait bien dans le meilleur des mondes et on foutrait la paix au Directeur Pierce.

Alors, jouant le jeu du surnaturel qui était entravé comme on n’avait encore jamais entravé personne en ce monde et qui avait huit armes de gros calibres pointé sur lui, Pierce voyagea dans la chambre, piochant les objets que Soren lui demandait et les lui glissant dans ses mains, derrière son dos, pour qu’il puisse faire usage de son soi-disant pouvoir.

Respectant ses propres instructions, l’Agent Pierce ne se perdait pas en blabla inutile, se contentant d’attendre un résultat.

Un résultat qui vint assez vite. Un véhicule, une immatriculation que Pierce ne nota pas parce qu’il avait au moins deux neurones chargés de retenir cette simple information, ce qui était largement suffisant et il continua à écouter Soren distiller ses informations.

Quand Johnson finit par se taire, après avoir demandé qu’on le déplace encore (voire même de participer à l’opération, bonne blague, c’était très drôle), Pierce parla dans sa radio, détournant le regard du surnaturel avec un sourire.

-QG pour HEAD1. Tracez le véhicule immatriculé FAE-4875 via toutes les caméras ANPR de la ville depuis l’heure de la disparition de Pilburry jusqu’à maintenant. Il s’agit d’un van blanc. Privilégiez les zones où il y a d’anciennes fabriques de peinture.

La voix de l’agent Bolton répondit.

-Roger HEAD1. L’immatriculation ressort des registres pour un van Ford E-250 blanc au nom de JETER Charlie. Traçage ANPR en cours.

Pierce sourit.

-Roger out.

Pierce s’installa alors, sans un mot, sur la chaise de bureau du petit Steven. Il n’y avait plus qu’à attendre, maintenant. Les minutes passèrent… 15…20…30… Et Pierce ne dit pas un mot, ne regarda même pas Soren Johnson, se contentant de lire les informations sur son smartphone pour passer le temps.

Puis la radio crachota à nouveau et la voix de l’agent Bolton se fit à nouveau entendre.

-HEAD1 pour QG. On a une localisation. Jumping Jack Pump House. Brooklyn. Le van y est actuellement stationné, d’après les images caméras.

Pierce eut un plus grand sourire encore.

-Roger QG. Beau travail. SEVEN-1 et SEVEN-2 pour HEAD1. Rendez-vous à l’adresse. Trouvez l’enfant. Exécutez la cible.

Les réponses furent sans équivoque. « Roger » de la part des deux chefs de peloton. Et Pierce recommença à jouer sur son GSM, laissant toujours Soren dans l’expectative et le flou quant à ce qui allait lui arriver.

Le temps passa à nouveau. 50 minutes durant lesquelles Pierce, en réalité, ne lisait pas ce qu’il y avait sur l’écran de son téléphone, mais suivait en direct via son oreillette (et donc sans que Soren puisse suivre, lui, l’avancement des choses), l’opération en cours.

Jusqu’à ce que ce message lui parvienne… prononcé par une voix qu’il aurait reconnue entre mille mais qui, pour une fois, le fit sourire :

-SEVEN-1 pour HAWK1. Cible neutralisée. J’ai le petit. Si un de vous pouvait venir me zigouiller une bonne fois pour toute cette putain d’abomination, ce serait sympa.

Alors seulement, Pierce se leva, fit craquer sa nuque puis sortit de la chambre de l’enfant pour se rendre dans le couloir attenant, non sans avoir dit au chef de section de niveau 7 qui pointait Soren, de même que tous ses hommes, de garder les yeux ouverts.

Et ce fut devant la porte d’entrée qu’il attrapa l’agent de niveau 4 qui était chargé de surveiller la porte d’entrée de la demeure des Pilburry. Encore une fois, le SPN avait mis les petits plats dans les grands en bouclant tout le quartier. Merci au terrorisme de permettre au gouvernement de boucler des portions de ville entière sous prétexte d’alerte à la bombe.

-Agent ?

L’agent se tourna vers le Directeur Pierce avec un air surpris.

-Wine, Monsieur le Directeur. Agent John Wine.

Pierce prit un air intéressé alors qu’il ne l’était pas du tout.

-Auriez-vous un objet n’appartenant pas au SPN sur vous. N’importe quoi.

Wine haussa les sourcils et se mit à fouiller dans ses poches d’une main, tenant son arme longue de l’autre.

-Heu… ouais, Monsieur… Je dois avoir quelque chose… Heu..

Il sortit une K7 d’une des poches tactiques de son pare-balle. Pink Floyd, Dark Side Of The Moon.

-Oh ouais… Non ça c’est à l’agent Barnes… Il l’avait oublié dans la salle de briefing… attendez.

Mais avant que Wine ait pu replacer la K7 dans sa poche, Pierce la lui prit des mains.

-Cela fera l’affaire, merci. Vous aurez le grand plaisir de pouvoir annoncer aux parents du petit Pilburry que leur fils vient d’être retrouvé. Je vous rendrai la K7 ensuite.

Pierce remonta jusque dans la chambre de l’enfant où il vint s’asseoir sur le lit à côté de Soren. Il regarda alors le surnaturel dans les yeux.

-Charlie Jeter est mort. L’enfant a été retrouvé et sera restitué à ses parents dans les plus brefs délais.

Pierce sourit.

-Mais avant de te remercier de ta coopération, il me reste à déterminer une chose : si tu as bel et bien eu ces informations en usant de la psychométrie. Ou si tu étais au courant de tous ces détails parce que tu étais complice de Jeter et que… vous avez essayé de vous torpiller l’un l’autre pour une raison qui m’échappe.

Puisque c’était grâce aux informations données par Jeter au téléphone que le SPN était remonté jusqu’à Soren. Puis jusqu’au chapeau de clown dans le cabinet de ce dernier. Bref, tous les indices menaient à penser que tous les deux étaient dans le coup.

Pierce fit un geste pour montrer à Soren qu’il était inutile de protester. Le blabla du suspect qui prône son innocence sans en apporter les preuves, c’était bien, mais on en avait très vite sa claque.

Preuves, maintenant.

Pierce glissa la K7 de Pink Floyd dans les mains de Soren, toujours liées dans son dos.

-Tu as maintenant un objet dans les mains. Je veux que tu me dises à qui il appartient et qui a été, en dehors de moi-même et de toi, le dernier à l’avoir eue entre les mains. Je veux que tu me dises également où ce dernier propriétaire l’a trouvé.

Si Soren répondait juste, alors preuve de psychométrie il y aurait.

Oh, certes… Johnson pouvait très bien avoir ce pouvoir ET être complice de l’enlèvement de Pilburry.

Mais ça, Pierce s’en foutait.

-Si tu as ce pouvoir. Alors nous allons pouvoir nous arranger.



_________________
Trapped [Frank-SPN] Banniy10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://real-world.tropfun.net
Soren Johnson
Soren Johnson

Messages : 1058
Localisation : No man's land

Feuille de personnage
Âge: 35
Métier: Psychologue
Particularité:

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyDim 30 Juin - 15:12



Trapped



ft. Spn




Voilà, il leur avait livré tout ce qu’il savait, mais Soren ne pensait pas que ce serait suffisant. Il n’avait donné qu’une vague information sur le lieu où le gamin pouvait se trouver, une ancienne usine de fabrique de peinture. Quant au van, peut-être était-il juste volé ? Non il ne pensait pas que ça suffirait et il attendit une réponse qui ne vint jamais.

Alors Soren finit par comprendre qu’il n’irait pas plus loin que cette chambre et que le SPN voulait se débrouiller sans lui pour retrouver le gamin. Après un instant de surprise, il ne chercha même pas à demander des nouvelles, ou à essayer de comprendre, il avait bien entendu et vu comment ce type traitait les gens comme lui…. Comme des monstres, ne daignant même pas leur accorder un mot ou deux, expliquer et justifier encore moins !

Et surtout il comprit que cet homme se foutait totalement de le savoir coupable de quoique ce soit ou non et que quoiqu’il dise, Soren allait sans doute retourner dans son trou au SPIN, pour la même et obscure raison qui les avait poussés à le libérer. Peut-être était-ce juste une façon de le manipuler, manipuler son esprit pour lui voler tous ses repères et surtout ses espoirs, vu qu’il était retourné à la case « zéro » et que quoiqu’il dise, ça ne changerait rien à ce que ces types avaient décidé de faire de lui, lui qui n’était plus désormais qu’une tête de bétail dans un troupeau de surnaturels.  

Soren fit taire enfin cette voix qui était en colère et qui voulait protester contre l’injustice d’un tel traitement, en utilisant sa meilleure arme : sa capacité de raisonnement. Il était inutile de discuter avec un homme comme ce type face à lui, un haut responsable vu comment tous semblaient lui obéir.

Pour le moment tout du moins….

Le seul moment où il sembla sortir de sa léthargie fut quand il entendit les nouvelles de Steven. Ils avaient fini par le trouver, une voix qu’il reconnut, malgré la déformation de la radio. Il l’avait déjà entendue.

Quant à l’abomination, il eut une triste pensée pour Charlie qui allait finalement être libéré. Soren avait fait de son mieux pour l’aider, mais il n’avait pas les moyens de l’aider contre cette chose qui avait pris possession de lui. La fin était devenue inéluctable.

Soren ne fit qu’à peine cas de la sortie du type, se demandant seulement à quel moment ils allaient le ramener. Sinon à quoi bon l’avoir gardé ici jusque là ? Il eut un début de réponse quand l’homme revint dans la chambre de l’enfant, pour lui annoncer qu’ils avaient retrouvé Steven en vie et qu’ils avaient exécuté Charlie.

Soren ne fit aucun commentaire, jusqu’à ce que l’autre mette en doute ses pouvoirs. Alors il eut un rire désabusé.

- Son complice ?

Il secoua la tête.

- Votre équipe est peut-être redoutablement efficace, mais vous, vous êtes aveugle devant l’évidence. Aveugle et sourd. Charlie vous a supplié de le garder enfermer, mais vous ne l’avez jamais écouté. Vous n’écoutez personne. Alors pourquoi m’écouteriez-vous moi ?

Mouais, il avait bien compris qu’il était inutile de causer. Mais en fait l’autre voulait juste qu’il lui prouve qu’il n’avait pas « triché » qu’il n’était pas un charlatan. Soren eut soudain une envie redoutable de lui prendre sa K7 et de la lui faire bouffer, mais il se reprit très vite. C’était pas lui ça…

- Je vous l’ai déjà dit, ce genre de chose, ça ne fonctionne pas comme un vulgaire bouton play qu’il suffit d’enfoncer pour que ça marche. Ça n’a pas cette précision que vous exigez, bon sang, je suis pas un ordinateur.

Soren secoua la tête. Ce type n’en avait rien à foutre des autres, des surnaturels plus particulièrement par contre les pouvoirs ça, c’était une autre histoire.

-c’est pas un truc qui se commande, ça déclenche des visions dont la précision est très aléatoire et l’interprétation encore plus tout dépend de ce que j’arrive à voir.

Mais il n’en attendait pas pour autant un miracle de compréhension de la part de ce type. Entendez par là, d’empathie. L’autre voulait juste un résultat. En échange de quoi, ils pourraient s’arranger ? Soren eut envie de rire, un rire ironique et amer qui bloqua dans sa gorge.

Il saisit la K7 plus fermement et ferma les yeux.

- Moi aussi j’aimerai un tas de choses, mais on n’obtient pas toujours ce qu’on veut.


Et il se concentra.
Mais ce qu’il vit au bout d’une minute faillit lui faire perdre sa concentration. Soren cilla. David Edwards avait été enfermé au SPIN ? Il ouvrit un instant les yeux pour dévisager le type face à lui, mais referma les yeux et se concentra :

- Cette K7 appartient à votre agent de n.4, Frank Barnes, matricule SPN04250576, le même qui vient de vous annoncer qu’il avait réussi à récupérer le gamin. C’est son groupe préféré, il n’écoute que ça quasiment et il partage même sa musique avec les autres prisonniers quand il est de garde. Il possède un peu plus d’empathie que vous on dirait. Le ton était ironique mais il ne s’attarda pas et conclut : C’est aussi le groupe préféré d’un autre de vos prisonniers, enfin ex prisonnier…. David Edwards.

Puis il relâcha sa pression.

- Vous devriez à la lui rendre, à Frank, il y tient beaucoup.

Et enfin il conclut :

- La chose qui possédait Charlie, je l’ai vue quand il est venu me trouver. J’ignorais qu’il avait été libéré, et j’ai été très surpris de le voir dans mon cabinet. Il m’a dit que c’était grâce à la chose qu’il m’avait retrouvé et il m’a demandé mon aide, parce que Charlie ne voulait pas que cette chose recommence à tuer des enfants et c’est ça qui lui a fait perdre l’esprit, c’est lui qui a veillé à ce que l’enfant ait à manger, même s’il savait qu’il n’était pas de taille à lutter contre la chose qui le possédait. Je tenais à ce que vous le sachiez, même si vous vous en foutez. Charlie n’était pas un monstre lui, seulement la chose qui le possédait. Et il aurait préféré vivre toute sa vie enfermé au spin plutôt que d’être forcé à recommencer ces horreurs. Mais vous ne l’avez pas écouté.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Le Gardien

Messages : 1477

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyLun 1 Juil - 19:26



Trapped

Soren Johnson



La cible trouvée et éliminée et l'enfant sauf, ne restait plus à Pierce qu'à s'occuper des choses réellement sérieuses. A savoir que dans cette petite aventure malheureuse ayant représenté une perte de temps considérable pour le Directeur du SPN, il y avait peut-être moyen de trouver du positif.

Or, la psychométrie était un don non négligeable que Johnson se targuait d'avoir. Seulement, la localisation de Jeter était quelque part un peu trop facile, s'il se trouvait qu'en réalité, et comme Pierce l'avait soupçonné d'entrée de jeu, le sorcier était le complice de Jeter. Alors, il avait besoin d'une preuve, d'une autre preuve, et c'était ainsi qu'il était revenu avec une K7 entre les mains.

Connor fit savoir au viking ce qu'il en était avant de donner l'énoncé simple d'un exercice visant à mettre en pratique ce fameux don, s'il l'avait vraiment, ce qui fait ricaner le surnaturel qui repartit dans une diatribe inutile. D'autant plus inutile d'ailleurs que le psychologue affirma lui-même que Pierce ne l'écouterait pas.

A la bonne heure! Au moins n'avait-il même pas besoin de faire semblant. Pierce plaça donc la K7 dans les mains entravées dans le dos du surnaturel... Et n'eut plus qu'à attendre pour tirer les réponses à ses questions hors de tout le reste du blabla du surnaturel.

Johnson ne répondit pas précisément aux questions énoncées par le Directeur du SPN concernant la K7 mais cependant, le résultat resta plus que remarquable, pour ne pas dire impressionnant. Au point même que Pierce laissa apparaître un sourire admiratif. A partir d'une simple K7, Johnson lui avait donné le nom, le niveau d'accréditation et le matricule complet de Barnes. Il lui avait même donné le nom d'un autre surnaturel, hautement recherché par le SPN, David Edwards.

Pierce reprit la K7 quand le surnaturel la relâcha légèrement en déclarant qu'il valait mieux rendre l'objet à Barnes.

-Nous n'y manquerons pas.

Barnes était ce qu'il était et il était capable de mettre le SPN à feu et à sang pour cette K7. Pierce lui-même n'en doutait pas.

S'en suivit un nouveau petit speech de Johnson à propos de Jeter... Qui n'importait vraiment plus puisque ce dernier était mort. Alors Pierce attendit encore en tournant et retournant la K7 entre ses doigts, n'écoutant pas. Il était déjà à l'étape suivante.

Alors quand Soren se tut, Connor le regarda à nouveau.

-Tu ne veux pas retourner au SPIN, Soren?

Pierce leva la K7 à hauteur des yeux du sorcier.

-Je suis prêt à t'accorder une nouvelle chance. Tu retrouveras ta maison, ton cabinet, tout ce que tu as laissé lors de ton arrestation. Il sera justifié auprès des éventuels témoins de notre action que tu n'étais pas suspect, mais un témoin d'une importance capitale dans une affaire judiciaire qui n'aurait pu être élucidée sans ton aide. Tu retrouveras cette vie que tu t'es efforcé de reconstruire.

Pierce secoua légèrement la K7 devant son nez.

-A condition que lorsque l'agent Luna Johnson ou moi-même viendrons te voir avec des objets, tu reproduises le tour de passe-passe que tu viens d'accomplir avec cette K7.

Pierce haussa les épaules, pas peu fier de son deal.

-Tu seras le premier indic' de l'histoire du SPN.



_________________
Trapped [Frank-SPN] Banniy10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://real-world.tropfun.net
Soren Johnson
Soren Johnson

Messages : 1058
Localisation : No man's land

Feuille de personnage
Âge: 35
Métier: Psychologue
Particularité:

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyMar 2 Juil - 9:55



Trapped



ft. Spn




C’est un Soren résigné qui désormais faisait face à ce type dont il ignorait le nom, mais peut-être pas son rôle, au vu de la façon dont il commandait à ses hommes.

Alors quand il lui posa cette question dont la réponse était si évidente que Soren ne répondit pas, il obtint au moins un regard de ce dernier. Mais méfiant Soren se demandait si ce n’était pas là qu’une mauvaise blague pour l’enfoncer plus encore. C’était bien le genre de ce type.

L’homme lui annonça qu’il était prêt à lui accorder une nouvelle chance. Tiens donc ? Après l’avoir capturé juste parce qu’ils le considéraient comme un surnaturel dangereux, l’avoir relâché ensuite en plein milieu du désert pour une raison tout aussi obscure, et l’avoir capturé à nouveau pour quelle raison cette fois, parce qu’ils le soupçonnaient d’être complice de Charlie ??? Là, il lui annonçait qu’ils allaient lui laisser une nouvelle chance ? Mais bon sang, il leur avait pourtant prouvé qu’il n’avait rien fait de mal non ? Mui, c’était inutile de chercher à comprendre ces gens, et encore moins  ce type qui n’avait aucune conscience.

Soren écouta donc son petit speech sans broncher, lui dire qu’il allait pouvoir retourner à sa vie, chose qui pour Soren, lui était due ! Mais ce n’était de toute évidence pas la façon de penser de cet homme qui lui suggéra alors un drôle de deal. Il lui proposait ni plus ni moins, sa liberté en échange d’informations sur des objets que lui et un autre agent lui soumettraient. Soren eut un petit ricanement ironique. Il aurait dû s’en douter.

- Et si les infos que je vous donnerai ne vous satisferont pas ? Si ma psychométrie ne fonctionne pas comme vous le souhaitez, vous allez m’enfermer à nouveau ? Quelle garantie aurais-je que vous me foutrez la paix ? Que vous ne m’enfermerez pas de nouveau dans votre SPIN ?

Il secoua la tête désabusé.

- Vous pensez que je ne suis qu’un pion dont on peut jouer avec sa liberté, sa vie à volonté, n’est-ce pas ? M’arrêter ou me relâcher au gré de vos envies ou de vos besoins.

Mais ça ne se passerait pas toujours ainsi. Soren ne pouvait pas continuer en sachant qu’à la moindre lubie le SPN lui tomberait dessus. Néanmoins, accepter leur deal, lui laisserait le temps d’aviser, de réfléchir à une manière d’éviter que cette situation ne se reproduise. Il n’allait pas toujours être le dindon de la farce ça non.

- Je connais votre réponse, ne vous fatiguez pas. De toute façon ais-je vraiment le choix ?


Soren se leva, ignorant la menace des hommes armés autour de lui. Désormais il savait qu'il représentait un intérêt pour ce type.

- D'accord, vous aurez vos infos, à une condition. Si vraiment vous voulez que je devienne votre indic, je veux avoir affaire uniquement à votre agent, Frank Barnes, car lui au moins sait faire montre d'un peu d'empathie contrairement à vous.  A présent, libérez-moi, j’aimerai rentrer chez moi.

Et Soren agita ses poignets pour qu'on le libérât enfin.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
Le Gardien

Messages : 1477

Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] EmptyJeu 4 Juil - 19:36



Trapped

Soren Johnson



Le Directeur du SPN établit son deal. Un deal très simple et très avantageux: des informations ponctuelles sur des artéfacts en échange de sa liberté. Ce n'était pas cher payé, surtout qu'il restait un potentiel complice de Jeter. Ce n'est pas parce qu'un suspect clame haut et fort son innocence qu'il l'est... Sinon le monde ne serait peuplé que d'innocents.

Mais Soren Johnson avait une façon assez systématique de répondre à des questions soit par d'autres questions, soit par de longs discours. "Oui", "non", "ok", "deal", ne semblaient pas faire partie de son vocabulaire. Pierce avait pourtant été clair non? "Voilà mon deal, tu veux ou tu veux pas?". "Oui", "non", biffez la mention inutile.

Connor allait même finir par se mettre à soupirer, si ça continuait. Mais non, il resta de marbre et attendit, comme à chaque fois, que dans le melting pot de mots que débitait Johnson, la réponse apparaisse en gras.

Et si sa psychométrie ne fonctionnait pas, et s'il n'était pas satisfait, et si et si, et si? Quelle garantie? Serait-il à nouveau enfermé au SPIN?

-Il n'y a aucune garantie. Juste un deal à prendre ou à laisser.

C'était simple, non?

Pierce pensait qu'il n'était qu'un pion avec la vie duquel on pouvait jouer? Pierce fit une moue de réflexion feinte.

-Un pion? Non. Un numéro, plutôt. Une entrée et une sortie sur un registre d'écrou.

Il voulait savoir? Et bien voilà, il savait. Pierce avait répondu quand même malgré que le surnaturel disait déjà savoir la réponse. Juste parce que ça lui faisait vraiment très plaisir de le dire. Est-ce qu'il avait vraiment le choix? Oui. Il avait le choix. Entre dedans et dehors.

Bon! Tout ça pour dire que Johnson accepta le deal. A la bonne heure! Il était temps! Mais le sourire victorieux de Pierce se changea en expression d'interrogation quand Johnson émit une condition. Il voulait l'agent Barnes comme intermédiaire. Sa surprise passée, le Directeur du SPN se leva.

-Mieux vaut lui que moi.

Oui, quelque part, c'était tout bénéfice pour Connor aussi. Il n'aurait pas à se taper les discours interminables du surnaturel. Et s'il était plus efficacement loquace avec Barnes. Alors ainsi soit-il. Pierce planta alors le surnaturel là, pour aller aviser ses hommes de la relaxe de Soren.

Lui devait briefer l'agent Luna Johnson pour qu'elle briefe Barnes dans les plus brefs délais.

Parce que mieux valait Luna que lui. Pierce estimait qu’il avait assez donné dans les cas sociaux pour au moins trois mois.



_________________
Trapped [Frank-SPN] Banniy10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://real-world.tropfun.net
Contenu sponsorisé


Trapped [Frank-SPN] Empty
MessageSujet: Re: Trapped [Frank-SPN]   Trapped [Frank-SPN] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Trapped [Frank-SPN]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frank Zappa
» 1957/58/59 - M922-M909
» Bonne Mercredi
» série Treize à la douzaine (Ernestine & Frank Gilbreth)
» Sweet love, trapped in your love....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Role Play :: Reste du monde :: Amérique :: Le Spin-
Sauter vers: