Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une soirée très spéciale [Alberich]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Une soirée très spéciale [Alberich]   Mer 9 Mai - 22:15



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim






Le Lust, ou palace des plaisirs. C’était parait-il son surnom, comme Jane le lui avait expliqué. Ce soir, c’était une soirée spéciale. Parce que Jane avait bien vu que Syragane déprimait. Ca faisait désormais quelques temps qu’elle était avec eux et elle faisait de son mieux pour s’intégrer. Mais malgré tout, il y avait ces moments où Syragane ressentait avec vivacité la perte de tous les siens, la perte de tous ses points de repère, de son monde, de tout ce qui lui avait été cher avant d’atterrir ici par accident.

Il y avait des souvenirs qu’il était difficile d’oublier, un passé qui pour elle n’était pas si lointain, des cauchemars qui la hantaient nuit après nuit et cette solitude que nul ne parvenait à combler. Et pourtant elle n’était jamais vraiment seule sauf quand elle cherchait à l’être, trouvant refuge dans son mobil home ou plus souvent sur la plage au bord de l’eau, le regard perdu au-delà de la ligne d’horizon, tourné vers un monde qui était tombé en poussière depuis longtemps.

Elle essayait dans ces moments, de garder courage, de trouver un sens à sa présence ici, espérait un signe d’Ishtar, n’importe quoi qui pouvait lui redonner espoir, une direction à suivre, un objectif, mais depuis quelques temps déjà, Ishtar ne se manifestait plus. Syragane allait-elle passer le reste de sa vie ici ? Dans un monde où la grande prêtresse n’avait plus sa place ? Allait-elle devoir jouer pour l’éternité ce rôle de danseuse des milles et une nuit ? Bien que cela lui faisait du bien, et qu’elle aimait ces spectacles, mais elle se sentait parfois beaucoup trop en décalage par rapport aux autres, trop différente et surtout beaucoup trop étrangère….

Alors voilà, Jane en avait parlé aux autres, et Lukas avant lancé l’idée de la sortir un peu, de lui faire voir autre chose que le grand chapiteau et son parc d’attraction, d’aller dans des endroits où la vie battait son plein pour des gens de leurs âge, enfin des endroits où on s’éclatait vraiment. C’était lui qui avait suggéré le Lust, peut-être pour taquiner Syragane, ou peut-être vraiment dans l’espoir de lui changer les idées. Elle avait besoin d’après lui de changer d’air, de voir autre chose, de découvrir la vie trépidante de New York. Et finalement avait rangé Jane à sa cause, ainsi que Sean qui lui de toute façon, avait juste envie de passer une bonne soirée avec ses amis, et surtout avec la jolie danseuse.

Ils étaient donc quatre dans la voiture qui se gara dans le parking du Lust. Quatre à pénétrer dans son bâtiment à la façade illuminée qui arrêta un bon moment Syragane, toujours ébahie par tant de lumières. Même si de ce côté, le parc n’était pas en reste, loin de là ! Ici lui avait expliqué Jane, on venait pour boire un verre, ou deux, boire de l’alcool pour s’amuser, et on y dansait surtout. Quoique Lukas n’avait pas manqué de parler du club de striptease à l’étage mais Jane lui avait balancé un coude dans les côtes coupant court aux commentaires des deux hommes. Si ça leur chantait, ils pourraient toujours y aller un autre jour ! Ce soir, ils étaient là pour Syragane pour lui faire découvrir les joies des déhanchements sur la piste de danse, en étant assourdi par des tonnes de décibels.


Et effectivement, la musique résonnait fort dans cet endroit, mais Syragane commençait à y être habituée. Au moins ici, il n’y en avait qu’une qu’on pouvait entendre à la fois ! Et cette musique n’était pas pour lui déplaire, même si très différente de celle qu’elle connaissait. De la musique que Jane écoutait très souvent et qu’elle lui avait déjà fait découvrir.

Une fois à l’intérieur, les hommes choisirent une table pour s’y installer, Jane s’installant d’un côté avec Lukas et Syragane de l’autre, aussitôt rejointe par Sean. Ils commandèrent à boire, et Syragane ne sachant pas que boire, prit la même chose que Jane, un whisky coca. C’était assez particulier, mais elle apprécia. Elle en prit même plusieurs jusqu’à ce que Jane proteste, mais Lukas la bouscula gentiment :

- Laisse la profiter un peu ! De toute façon je vous ramènerai quoiqu’il arrive, promit-il.

Et entre deux, Syragane profita de la piste, dans une danse nouvelle qu’elle découvrait, simple au fond. Il suffisait de se laisser porter par le son, de regarder un peu les autres, et de balancer son corps en rythme…. Et peu à peu, Syragane se détendit, se laissa aller au plaisir de la danse, sans doute aidée par tout ce qu’elle avait bu, sans vraiment réaliser qu’elle s’abandonnait un peu trop et qu’elle attirait de nombreux regards. Quand soudain la musique ralentit pour un slow, elle se trouva face à Sean qui lui proposa de danser avec lui. Tiens elle ignorait qu’il aimait ça, danser ! Oui enfin elle ignorait beaucoup de choses, et puis…. Encore une fois elle avait trop bu.

Elle se retrouva un instant plus tard dans les bras de l’homme fort, Sean qui la guida dans des pas lents, danse sensuelle à laquelle elle se laissa aller, se laissant guider, et s’abandonna dans ses bras en riant. C’était très agréable, ou était-ce de sentir les bras solides de Sean autour de sa taille qui était agréable ? Ses mains chaudes sur ses hanches laissées nues par un top qu’elle portait court.

Syragane croisa alors les yeux d’un bleu profond de Sean et ressentit quelque chose qu’elle n’avait plus ressenti depuis très longtemps. Alors quand il se pencha, rapprochant son visage du sien, c’est tout naturellement qu’elle répondit au baiser qu’il lui donna, ses bras se nouant à son cou, son corps se serrant un peu plus contre lui, ressentant de délicieux frissons dans son ventre et dans tout son corps. Oh oui, elle avait oublié combien c’était agréable, un peu trop du reste !

Puis il y eut cet instant où elle perdit pied dans tous les sens du terme. La musique résonnait toujours à coin et elle n’entendit pas les mots de Sean. Il était trop tard, Syragane s’était dématérialisée et se dispersait à présent dans les hauteurs de cet endroit, se mélangeant aux spots lumineux, aux flashs qui animaient les corps de drôles de mouvement, à la musique qui tournait encore et encore, comme elle tournait, et tournait et se perdit, jusqu’à ne plus entendre la musique, jusqu’à ne plus ressentir les vibrations, jusqu’à……ne plus ressentir la chaleur rassurante. Il n’y avait plus que le froid ! Et la nuit ! Syragane en fut soudain consciente. Elle n’était plus dans le Lust, mais elle était dehors, quelque part, ….quelque part au dessus des lumières.

Elle se souvint alors avec une vivacité effrayante, son plongeant dans la mer, et elle ne sut comment mais elle sut se rapprocher du sol, pour soudain se rematérialiser à quelques centimètres à peine de l’asphalte. Et retrouver aussi brusquement ses repères, créa un déséquilibre malgré le fait qu’elle aurait pu se réceptionner correctement, et Syragane tomba à genou, se retenant des deux paumes ouvertes vers le sol, les égratignant au passage.

- Ouch ! ….

Et bien elle était tombée de moins haut, mais ça n’en était pas moins douloureux ! Surtout quand on ne portait en tout et pour tout, hormis des escarpins qu’une mini-jupe et un léger top, et du coup ses genoux avaient dégusté autant que ses paumes. Et bien sur ses bas étaient foutus ! Zut !





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Jeu 10 Mai - 17:16



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


Bobby Sands savait où je résidais et je savais où il résidait. C’était ainsi que je lui avais demandé de venir me voir s’il trouvait un endroit autre que la Genius Academy pour héberger son groupe dont je souhaitais faire partie. Je prenais mon mal en patience attendant le signal du représentant de la race inférieure pour déménager et commencer les choses sérieuses.

En attendant, j’entrainais durement mes pouvoirs dans l’entrepôt où je résidais… Il m’arrivait, aussi, d’en sortir pour voir le monde et, éventuellement, chercher des adeptes sorciers enclins à me suivre. Ce n’était pas facile d’en trouvait. Bien moins facile qu’au XVIIIe siècle en tous les cas. Nous vivions une époque où les surnaturels étaient obligés de se caché avec encore plus de ferveur qu’avant. Les vidéo-surveillances, les téléphones, la densité de population était tant de facteurs propices à redoubler d’imagination pour passer inaperçu dans la masse de gens. C’est ainsi que, même pour moi, il était difficile de trouver des semblables qui devaient, pourtant, être nombreux.

Aujourd’hui, après une journée à m’entrainer - entre deux siestes bien méritées – j’avais décidé, le soir, de sortir de mon repère afin de continuer ma recherche de semblables. Je n’étais pas un homme de la nuit. Les rayons lunaires me faisaient bien trop souffrir mais je savais que les surnaturels avaient tendance à sortir plus de nuit… C’est ainsi que j’étais sorti vêtu sobrement comme je l’avais été toute la journée. J’avais arpenté un long moment les rues éclairées du Bronx qui était vraiment un quartier peu fait pour les sorciers de mon rang. Cependant, les créatures nocturnes étaient plus présentes dans cette partie de la ville plutôt que dans les autres qui étaient des quartiers d’affaires ou des quartiers résidentiels un peu moins paupérisés. De plus, je n’avais pas d’argent pour payer le taxi ce qui était problématique pour se déplacer en ville. Une trop longue marche amoindrirait trop mes forces déjà amoindries par les rayons de lune.

Après un temps à marcher, je m’étais arrêté devant une boîte de nuit nommée le Lust. On entendait la musique de l’établissement de l’extérieur. Loin de moi l’idée d’entrer là-dedans même si, dans mon for intérieur, je savais qu’il aurait été judicieux de le faire… Une boîte de nuit était l’endroit idéal pour les surnaturels nocturnes… Mais pas assez raffiné pour moi qui détestais déjà cette époque…

Je fis une grimace hésitant longuement avant de finalement longer le bâtiment pour me retrouver de l’autre côté. Il y avait une petite cour extérieure très sombre mais vide. Je poussais un soupire… J’allais devoir me pincer le nez et entrer dans cet endroit où les gens vomissaient partout par abus d’alcool. Oui, c’est l’image que je me faisais d’une boîte de nuit moderne. Certainement parce que j’avais vu des documentaires et films qui m’en donnait cette image…

Je n’avais pas encore tranché quand quelqu’un me surpris en se… Matérialisant ? Apparaissant ? Devant moi sans crier gare. Elle sembla flotter au-dessus du sol avant de tomber à genou par terre. D’abord surpris par cette apparition soudaine et imprévue, il me fallut le temps pour réagir et analyser la situation. Une femme venait bien de se matérialisé devant moi alors que, quelques secondes avant, la cour était vide de toute âme.

La surprise légèrement passée, je pus me dire que… Cette femme était exactement ce que je cherchais…

Je m’approchai très prudemment d’elle et lui tendis la main pour l’aider à se relever. S’il s’agissait d’une surnaturelle, je me devais de faire le premier pas.

-Vous m’avez surpris, Mademoiselle… Puis-je vous aider à vous relever ?

Elle était habillée comme pour aller dans cette boîte et nuit et elle sentait l’alcool…

-Vous avez un problème avec vos pouvoirs ? C’est cela ? Vous venez littéralement de vous matérialiser devant moi…

Loin de moi l’idée de me cacher sur le fait que j’étais sorcier. Si elle était surnaturelle, je n’avais aucune raison de faire ça.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Jeu 10 Mai - 19:58



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim






Ce n’est qu’après s’être préoccupée de ses bas tout neufs qui du coup ne l’étaient plus du tout qu’elle vit la paire de chaussure, qu’elle remonta le long des jambes de l’homme qui se tenait face à elle, jusqu’à voir son visage. Elle eut aussitôt un geste de recul, instinctif et incontrôlable, au risque de se prendre une nouvelle gamelle, parce qu’une de ses chaussures avait décidé de se faire la malle dans le mouvement.

Ah bravo, elle devait avoir l’air fine, ainsi étalée par terre. Elle hésita à la main qu’il lui présenta pour l’aider à se relever, se répétant en pensée tel un mantra que toutes les personnes qu’elle croisait à New York n’étaient pas obligatoirement des ennemis et qu’elle devait d’abord étudier la situation avant d’envisager de sortir ses armes ! Question de prudence. Et puis elle avait bien trop peur de terminer dans un cachot, enfin une cellule de prison !

Donc elle joua les dames civilisées et accepta la main que l’homme lui tendait toujours pour se hisser sur ses pieds, enfin un pied nu et un pied chaussé. Elle se pencha un bref instant pour remettre la chaussure qui avait glissé de son pied et enfin se redressa pour faire face à l’inconnu, essayant d’adopter une expression plus ou moins digne.

- Ah ! Je suis tout …aussi surprise. Je ne pensais pas voir quelqu’un ici,
dit-elle dans un anglais pas trop mauvais. Elle avait tout de même fait d’énormes progrès depuis son arrivée.

D’un geste coquet, elle chassa quelques mèches de ses longs cheveux derrière son épaule, se demandant s’il venait d’arriver quand elle était réapparue. Mais elle n’eut pas à s’interroger plus longtemps car l’homme lui demanda tout de go si elle avait un problème avec ses pouvoirs. Le sourire de Syragane cilla, trop surprise par cette entrée en matière pour savoir quoi répondre.

Ah ben bravo, en plus, il l’avait vue se rematérialiser ! Mais ce qui était plus surprenant encore, c’est qu’il n’avait pas l’air plus surpris que cela. Enfin pas comme n’importe qui aurait dû l’être face à un tel phénomène. Alors Syragane se dit qu’il devait faire partie de ces gens comme lui avait expliqué Jane qui avaient aussi des pouvoirs. Et bien, il semblait qu’il y en avait plus qu’elle ne le pensait.
Elle était malgré tout gênée d’avoir été ainsi surprise sur le fait et ne savait pas trop que penser de cet homme.

- Euh oui….je suis surprise aussi. Vous n’avez pas… peur ? Je ne voulais pas que ça arrive maintenant.


Elle soupira en regardant autour d’elle.

- Je ne sais pas où je suis. Le Lust ? Est-ce que c’est ce bâtiment ? C’est arrivé sans que je comprenne comment. Toujours le même problème. Est-ce que vous allez au Lust ?


En même temps qu’elle lui parlait, elle s’était imperceptiblement écartée, au cas où. Elle ignorait qui était cet homme et il semblait un peu trop bien réagir au fait qu’elle avait surgi de nulle part. C’était beaucoup trop inhabituel pour elle. Comme tout le reste quoi !





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Ven 11 Mai - 15:15



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


Qui cherche, trouve. C’était l’adage qui valait pour moi en ce jour. Je cherchais des surnaturels et en voici une qui venait de se matérialiser devant moi dans la cour extérieure de cette boîte de nuit. Serait-ce mon jour de chance ? Nous verrons cela quand j’aurais fait plus ample connaissance avec cette femme aux bas désormais abîmés par sa chute.

Elle fut aussi surprise que moi de me voir. Elle eut comme un mouvement de recul avant que je ne lui propose une aide pour se relever. Elle l’accepta et se releva après avoir replacé sa chaussure. J’avais fait part de ma surprise et elle était tout aussi surprise que moi. Elle avait un accent et un anglais légèrement approximatif. Une étrangère, donc. J’étais, moi-même, d’un tout autre continent et j’en étais fier. Je n’avais aucunement envie d’être Américain. C’était des êtres grossiers et sans-gêne !

-Moi de même.

J’entrai directement dans le vif du sujet et parlai des pouvoirs à la ravissante jeune femme. Elle avait quelques manières coquettes que j’appréciais et qui dénotait avec le lieu où nous étions tous les deux tombés. Elle par hasard et moi de mon plein gré.

Elle était naturellement surprise par mon entrée en matière. Elle paraissait gênée de s’être fait prendre mais elle n’avait rien à craindre de moi. Pour l’instant, tout du moins. Tout dépendrait de ses intentions. Les miennes étaient claires : je devais trouver des alliés tout acquis à ma cause.

Elle se questionnait parce que je n’avais pas peur et j’affichai un petit sourire. Elle ne semblait pas entièrement maitriser son pouvoir mais ce n’était, pour l’instant, qu’un menu détail. Elle était aussi désorientée par sa matérialisation. Elle ne semblait plus trop savoir où elle était.

-Oui, vous êtes dans l’arrière-cour du Lust. Vous y étiez ? Etiez-vous seule ? Si c’est le cas votre pouvoir ne vous a pas emmené trop loin. Et non, je n’allais pas au Lust… Ce n’est pas… Comment dire ? Le genre d’endroit que j’aime fréquenter, dis-je sur un ton un peu maniéré.

Je marquai une pause et souris.

-Je n’ai pas peur de vos pouvoirs car j’en ai moi aussi. Le vôtre est tout à fait étonnant. Je ne dispose pas des mêmes pouvoirs. Je suis un sorcier qui maitrise d’autres arts que la dématérialisation. Etes-vous une sorcière vous aussi ? Si c’est le cas nous avons beaucoup de choses en commun…

Je souris cherchant à en apprendre plus sur elle.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Sam 12 Mai - 10:21



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim





Arrière-cour du Lust, cour ? Arrière, oui ça elle comprenait. Donc de ce côté, ça allait. Elle ne s’était finalement pas trop éloignée parce que parfois, tout dépendait des courants, elle pouvait se retrouver assez loin de son lieu de… comment dire ça ? Du lieu où elle était quand elle se dématérialisait. Heureusement pour elle le pouvoir d’Enlil lui redonnait la même apparence à l’arrivée qu’au départ. Et donc pas de fantaisie du genre à la faire se retrouver complètement nue ! Ca aurait été d’un gênant ! Bien qu’elle n’était pas particulièrement pudique.

Enfin bref pour le coup elle n’avait pas trop manqué de chance dans sa malchance, ce que confirma l’homme face à elle, lui demandant dans le même temps si elle était venue seule.

- Oui je suis au Lust, je suis venue avec des amis. Ils doivent se demander où je suis maintenant.


Elle se tourna vers le bâtiment dont on pouvait apercevoir les éclairages de sa façade avant, se refléter dans le ciel. Quand à l’inconnu il lui avoua qu’il n’aimait pas ….le mot lui échappa : fréquenter ? Enfin en gros elle compris qu’il n’aimait pas cet endroit.

Syragane se demanda alors pourquoi il était ici, à l’arrière de ce bâtiment dans cette cour. Elle en oublia pour un temps ses propres préoccupations pour le dévisager. Il était très bien vêtu, d’un genre qu’elle n’avait pas encore pu observer dans cette ville, mais les vêtements étaient élégants, et lui aussi laissait échapper quelque chose de noble dans ses manières. Ce devait être quelqu’un d’important, mais dans ce cas sa présence ici lui parut plus étrange encore.

- Vous n’aimez pas le lust, mais pourquoi vous êtes ici ?
demanda-t-elle le plus gentiment possible ? Bien que la formulation de ses phrases devaient encore laisser à désirer.

Quant à ses pouvoirs, il lui expliqua que lui en avait aussi qu’il était un sorcier, lui aussi… Aussi ? Syragane inclina la tête. Il avait d’autres pouvoirs que la dématérialisation mais pour elle, ce n’était pas un pouvoir, puisqu’elle n’avait aucun contrôle. Et puis cette conversation était des plus étranges, elle ne le connaissait pas du tout mais il se comportait comme si tout cela était normal…. Oui enfin parce que c’était un sorcier. Mais pas elle.

- Non, je ne suis pas une sorcière. Pas pareil. Dit-elle, et vous…..Elle hésita toujours sur ses gardes. Quels sont vos pouvoirs ?

Dans le même temps, elle étudia son environnement proche, la benne à ordure, des caisses abandonnées dans un coin, un endroit plutôt sale et peu intéressant, avec trois portes, une qui semblait donner sur l’est, une sur le nord, et l’autre, qui avait plein d’inscriptions étranges qu’elle savait désormais grâce à Jane qu’il s’agissait de graffitis, avait l’air de donner sur le même bâtiment que le Lust. Mais était-elle ouverte ? Elle n’avait pas vraiment les moyens de vérifier là tout de suite, sans paraître vouloir s’enfuir, et pourtant elle devait envisager une issue au cas où ce ….sorcier tenterait de l’attaquer. Même si au premier abord rien ne portait à le croire mais tout de même, la rencontre était des plus étranges.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Lun 14 Mai - 10:47



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


La femme que j’avais devant moi venait bien du Lust où elle faisait la fête avec ses amis. Elle s’était dématérialisée par inadvertance et s’était retrouvée ici, juste devant moi. Quel beau coup du sort.

Moi, je ne voulais pas m’aventurer à l’intérieur du Lust. Ce n’était pas de mon standing. Même si je devais me rendre à l’évidence que si je voulais récupérer des adeptes, j’allais devoir me mouiller un peu de temps en temps.

Mais pour l’instant, la chance était avec moi et je devais de découvrir une semblable. Elle était logiquement méfiante mais je comptais sur mes capacités oratoires pour la mettre à l’aise et lui montrer que je suis un ami. Pour cela, je devais être sincère dans mes réponses et quand elle me demanda ce que je faisais près du Lust si je n’aimais pas cet endroit, je répondis franchement.

-A vrai dire, je cherchais des gens comme vous. Je viens de revenir en ville après des années enfermé dans une prison et je cherchais des gens comme moi. La solitude ne m’a jamais convenu. C’est pour cela que je me promenais dans cet endroit.

Je voyais bien que cette femme se concentrait pour parler. Elle ne maitrisait pas encore parfaitement l’Anglais mais elle se débrouillait plutôt bien. J’avais eu le même problème en mon temps quand j’étais passé de la Norvège aux Etats-Unis.

Je ne me cachai pas sur mes pouvoirs ni sur ma nature. J’étais un sorcier et fière de l’être et j’espérais avoir trouvé quelqu’un de ma race en la personne de cette femme. Mais elle réfuta cette possibilité. Ce n’était pas une sorcière. Mes lèvres se pincèrent. Qu’était-elle alors ? La question resta en suspend alors qu’elle me demanda qu’elles étaient mes pouvoirs. Je souris plongeant mon regard dans le sien.

-Vous voulez une démonstration ?


Je ne lui laissai pas le temps de répondre et je tendis la main devant moi paume vers le haut et me concentrai. Sans source de feu à proximité, ça allait être plus compliqué mais j’étais prêt à relever le défi. Ma concentration porta ses fruit quand une flamme apparu au creux de ma main. La flamme grandit pour être aussi grande que la paume même de ma main. Je tendis l’autre main et la mis dans la même position. Je me concentrai aussi pour faire apparaitre une flamme dans cette main aussi. Ça fonctionna. Je souris d’un sourire fière alors que deux flammes d’une grande intensité étaient apparues dans chacun de mes mains offrant à la femme une preuve de mon pouvoir. Je n’avais encore jamais fait d’aussi belles flammes depuis ma fuite du SPIN.

Après cette démonstration, je fis disparaitre les flammes.

-Voici un avant-goût de ce qu’est mon pouvoir,
dis-je avec une lueur de fierté dans le regard. Mais je sais aussi manipuler les esprits, créer des choses, me transformer comme tout bon sorcier qui se respecte.

Je souriais toujours.

-Si vous n’êtes pas une sorcière. Qu’est-ce que vous êtes ?

Je jetai un œil autour de nous. Personne ne semblait avoir été témoin de ma démonstration hormis cette femme.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Lun 14 Mai - 18:10



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim




Syragane se tenait toujours sur ses gardes, ne comprenant pas vraiment ce que cet homme si bien habillé faisait dans cet endroit sombre, derrière le Lust. Alors il lui expliqua, il lui donna ses explications comme si….. comme si de fait elle aurait dû avoir un grand sourire et être rassurée et lui dire : oui mais tout à fait, vous sortez de prison, c’est normal de vouloir faire des rencontres dans la cour peu éclairée d’une boîte de nuit.

Peut-être que face à n’importe quelle autre fille, il aurait eu une chance d’être cru. Non là n’était pas le problème. Il était sincère, elle le savait mais il en était d’autant plus inquiétant. Et pour son malheur, il était tombé sur une fille qui était perpétuellement sur ses gardes. Il ne pouvait donc espérer qu’elle fasse un bon accueil à une telle déclaration.  Un homme qui venait de sortir de prison et qui disait chercher des gens comme lui…..un sorcier et qui de surcroît, lui fit une brillante démonstration de ses pouvoirs.

Syragane recula plus encore, tout en cherchant toujours d’éventuelles issues ou aides possibles, tandis que l’homme, ce sorcier, lui expliquait quelle était l’étendue de ses pouvoirs. Ho il manipulait les esprits ? Bon ben dans ce cas, elle allait éviter d’hurler ou d’appeler au secours, parce que soit il allait la transformer en torche humaine, soit lui faire croire qu’elle s’était transformée en crapaud. A moins qu’il ne se transforme lui-même en crapaud ?

Allons, allons, elle ne devait pas paniquer, elle devait agir avec courage, et telle une guerrière. Oui c’est ça, elle était la grande prêtresse après tout, et elle savait se battre comme une amazone et… non elle n’avait pas inventé ça, c’était Jane qui le lui avait dit.  Ok, elle avait peut-être un peu exagéré.

- Oh oui, vos…. Vos pouvoir sont tout à fait…. Surprenant !

Il semblait si fier ! Mais elle, elle n’était pas comme lui, pas du tout. Est-ce que c’était un mauvais point pour elle ? Est-ce qu’il allait se fâcher ? Non, non tout allait bien, il souriait, c’était bon signe non ? Il voulait seulement savoir ce qu’elle était. Ce qui était au fond une sacrée bonne question parce qu’Ishtar ne lui avait donné aucun mode d’emploi en faisant d’elle ce qu’elle était devenue aujourd’hui !

Mais en même temps, elle allait devoir faire en sorte de poursuivre cette gentille conversation sans provocation et peut-être espérer que les autres la retrouvent enfin.

- Et bien… vous savez, monsieur ?
….Elle ignorait son nom, même si ce n’est pas ça qui la sauverait. C’est….une très longue histoire, conclut-elle avec un soupir avant d’avoir soudain une idée.

- Mais je pourrai peut-être vous la raconter en buvant un verre. Ils font de très bons coca Whisky au Lust
lui assura-t-elle avec sincérité. Bien qu’elle en avait déjà bu pas mal.

Quoique là, cette rencontre lui avait soudain éclairci les idées ! Ou était-ce ce petit vol improvisé ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Mar 15 Mai - 19:45



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


J’avais bien conscience que de me présenter comme un homme sorti de prison ne jouerais pas en ma faveur. Jouer franc-jeu n’avait jamais été mon fort mais cette femme comprendra bien vite ce que je veux dire par « prison » très prochainement.

Ma démonstration ne semblait pas, non plus, ma mettre en confiance. Mon pouvoir faisait peur à certain. Il en fascinait d’autre. Mais c’était souvent un mélange des deux que je voyais dans le regard des gens qui en étaient témoins qu’ils soient sorciers ou non.

Malgré tout, la jeune femme n’avait pas fui. Elle était toujours là, devant moi. Était-ce une preuve de curiosité ou de la simple politesse ? Je n’en savais encore rien. Je ne faisais que tâter le terrain en utilisant le chemin le plus rapide à défaut d’être le plus sûr. Je n’aimais pas me cacher, ni cacher mes pouvoirs d’autant plus devant une semblable bien qu’elle ne soit pas réellement sorcière.

J’avais énuméré mes autres pouvoirs et elle les trouvait impressionnant bien que son ton trahissait son malaise.

-Merci.

J’agissais peut-être hâtivement et avec une franchise qui ne me ressemblait pas et que je maitrisais très mal mais je ne désirais pas à tout prix recruter cette femme. Juste savoir où elle se positionnait et si elle était prête à me rejoindre. C’est pour ça que je jouais franc jeu. Pour voir ses expression par rapport à tous mes dires et à mes positions. Ce n’était donc pas tant de savoir si j’étais digne d’elle mais si elle était digne de moi.

Mais avant toute chose, je devais savoir ce qu’elle était étant donné qu’elle m’avait dit ne pas faire partie des gens de ma race. Elle disait que c’était une très longue histoire. Ça ne se résumait, donc, pas par : sorcière, vampire, loup-garou ou d’autres choses de ce genre. Cette femme était, sans doute, autre chose. C’était intéressant ! S’il y a une forme de magie en elle proche de ce que font les sorciers, je serais enclin à l’accepter dans mon groupe définitif. Sinon, il me restera la possibilité de lui proposer une place dans la Confrérie de Bobby Sands. Je devais patienter et en apprendre plus sur elle pour juger de ce qu’il est bon de faire.

Sans doute pour se rassurer, le femme me proposa d’en discuter autour d’un verre dans cette dégoutante boite de nuit. J’évitais de grimacer et souris.

-Avec grand plaisir. Je découvrirais la saveur du whisky coca comme ça.

Je n’en avais jamais bu. J’étais un sorcier raffiné ! Je buvais du vin ou des cocktails de haut-standing. Mais j’étais prêt à faire des concessions pour en apprendre plus.

On s’était dirigé à l’intérieur du Lust pour rejoindre le bar. La musique allait fort et les gens dansaient comme des dégénérés sur la piste. Il y régnait une odeur qui était un mélange de transpiration et d’alcool. C’était répugnant ! Mais, encore une fois, je devais prendre sur moi…

On s’installa au bar et j’avais commandé un whisky faisant l’impasse sur le coca. Je savais que le mélange n’allait pas me plaire. Je me tournais, ensuite, vers la jeune femme.

-Au fait, je ne me suis pas présenté. Je m’appelle Alberich Niflheim et je viens de Norvège.

Je souriais.

-Alors ? Quelle est cette longue histoire que vous avez à me raconter?


J’allais boire ses paroles probablement plus que je n’allais boire le whisky.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Mer 16 Mai - 17:24



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim




Hé bien si cet homme, enfin ce sorcier était vraiment très singulier, il possédait des manières tout à fait élégantes pour ne pas dire charmantes. Et si les conditions avaient été autres, Syragane aurait été bien plus encline à faire la conversation avec cet inconnu. Qui ne le resta plus longtemps quand il se présenta une fois qu’ils furent retournés à l’intérieur. Et Syragane put donc constater dans le même temps que la porte qui les séparaient du Lust et de sa piste de danse était parfaitement déverrouillée. Elle aurait donc pu s’enfuir sans craindre d’être arrêtée face à une porte fermée à clef.

Enfin maintenant, elle était beaucoup moins en danger au milieu de tout ce monde qui s’agitait, parlait ou plutôt criait pour se faire entendre, dansait ou buvait plus que de raison.  Et de toute façon, elle le gardait à l’œil. Au moindre geste suspect, elle trouverait bien quelque chose pour se défendre !

Ils prirent donc place à une table et quand la serveuse se présenta, Syragane commanda un whisky coca tandis que le sorcier lui se contenta du Whisky. Puis elle tendit son cou pour tenter d’apercevoir ses amis, Jane, Lukas ou Sean….. Sean qui l’avait embrassée juste avant qu’elle ne « s’étiole », pensée qui la fit sourire. Le pauvre, il avait dû penser qu’elle s’était enfuie. Oui mais bon ils devaient tous être très inquiets à présent.

Elle revint finalement à son interlocuteur et se présenta à son tour.

- Syragane Dendera, enchantée,
dit-elle. Je viens d’Irak.(leçon d'anglais n.1) Alors vous aussi vous êtes étranger ? demanda-t-elle histoire de faire un peu la conversation, espérant toujours qu’à un moment ou à un autre, elle finirait par apercevoir les visages de ses amis.

- C’est étonnant. Vous parlez très bien l’anglais. Moi je suis encore en cours d’apprendre. Et je fais encore des fautes. Mais j’apprends tous les jours avec Mademoiselle Kent.


Puis il voulut connaître son histoire et Syragane cessa de regarder autour d’elle pour le dévisager lui. Cet Alberich Niflheim, un sorcier qui sortait de prison et qui abordait les filles dans les arrières-cours d’une boîte de nuit. Alors elle inspira profondément et après une hésitation, expliqua :

- Je viens d’un autre kan,
dit-elle. Pas même endroit qu’ici. Chez moi, on a tenté de me tuer, des gens qui aiment le mal, les dieux mauvais. Ils m’ont enfermée dans le temple, et je serai morte si Isthar ne pas avoir aidé moi. Elle m’a donné des pouvoirs…. Et puis il y a eu un accident, un combat, j’étais …Elle chercha le mot : assommée. Et quand je me réveille, j’étais ici dans autre endroit.

Elle n’était pas entrée dans les détails naturellement, mais elle en avait assez dit, et à  présent elle guettait les réactions d’Alberich face à elle.

- Et vous pourquoi étiez en prison ? lança-t-elle soudain tout à trac. Il fallait qu’elle sache. Si c’était un voleur ce n’était pas très grave, du moins dans cette société-ci, chez elle, il aurait eu une main coupée et le cas aurait été réglé. Ici on laissait aux hommes beaucoup plus de liberté. Et aux femmes plus encore.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Jeu 17 Mai - 19:56



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


Mes premiers pas dans cette boîte de nuit moderne confirmait quelques peu mes préjugés. Ça sentait mauvais et les gens ne faisaient que danser bêtement de façon anarchique sans que ça ait vraiment un sens. Mais ma quête de trouver des adeptes valait bien que je m’aventure dans ce genre d’endroit.

La fille et moi on s’arrêta au bar où je commandai un whisky alors que la jeune femme semblait chercher quelqu’un des yeux. Probablement ses amis dont elle m’avait parlé. Est-ce que ses amis étaient, eux aussi, dotés de pouvoirs ? La question vaudra la peine d’être posée.

En attendant, je cherchais à en savoir plus sur cette femme qui avait le nom charmant de Syragane Dendera. Un nom aux saveurs orientales. L’Orient d’où elle venait vu qu’elle déclara venir d’Irak. Je ne provenais pas du même endroit du tout.

-Oui, tout à fait. Je suis un Norvégien pur souche.


Syragane trouvait que j’avais un très bon Anglais. J’avais eu le temps de le pratiqué. Cela faisait plus d’un siècle que j’étais dans ce pays de dégénérés. Ce n’était pas le cas de cette femme qui était, encore, en cours d’apprentissage de la langue. Je pouvais en déduire qu’elle était ici depuis peu.

-Vous vous débrouillez très bien, dis-je pour amadouer Syragane. Pour ma part, je suis dans ce pays depuis de très nombreuses années. J’ai eu le temps d’apprendre la langue.

Syragane centra un peu plus son regard sur moi. Peut-être a-t-elle abandonné l’idée de retrouver ses amis ?

En tout cas, elle semblait plus à l’aise ici et se lança dans l’explication de ce qu’elle était. J’eus la surprise de constater que cette femme ne venait aucunement de mon… Monde ? Cela semblait être ça. Dans le sien, elle avait failli se faire tuer. Elle avait été aidée par Ishtar. Je gardais le nom dans un coin de la tête pour me renseigner sur Ishtar. Mes connaissances en religions étrangère aux religions classiques ou nordiques étaient très pauvres. Quoi qu’il en soit, Ishtar avait donné des pouvoirs à Syragane et lors d’un combat cette dernière s’est retrouvée ici. C’était tout à fait surprenant comme histoire et mon regard montrait cette surprise.

-C’était tout à fait étonnant… Alors vous venez d’un autre monde ? D’un autre temps ? C’est tout à fait impressionnant.

Pouvait-on considéré les pouvoirs de Syragane comme une forme de sorcellerie ? Je ne saurais le dire. Il faudra que je me renseignement sur Ishtar avait d’en apprendre plus.

-Vous avez piqué ma curiosité. Je ne connais rien d’Ishtar mais j’irais me renseigner afin d’être moins ignorant.

Si elle venait d’un autre temps, elle devait être perdue à New York… Surtout avec toute la technologie qui fait, désormais, partie de ce monde. Même si ses capacités d’adaptations semblaient impressionnantes.

Il n’y avait pas que moi qui avais la curiosité piquée. Elle aussi avec mon histoire de prison. Je devais éclaircir ce point au plus vite maintenant que cette femme m’intéressait de par ses pouvoirs et son histoire.

-J’ai été enfermé il y a 45 ans parce que je suis un sorcier. Il existe, sur cette terre, une organisation qui chasse les gens qui ont des pouvoirs, dis-je sur un ton grave. Quand ils arrivent à capturer les gens comme nous, ils les enferment dans une prison ailleurs dans ce pays. J’y étais retenu parce que je suis un sorcier. Mais j’ai réussi à m’enfuir avec un peu d’ingéniosité. Ceux qui y sont encore retenu n’ont pas eu cette chance.

J’avais bu une gorgée de whisky après avoir expliqué les raisons de ma détention bien que je n’étais pas allé jusqu’à dire que mon enfermement était à moitié justifié.

-C’est pour ça que je désir rencontrer des semblables. D’autres gens avec des pouvoirs. Pour pouvoir faire front contre ces gens. J’ai un ami qui rassemble des gens comme nous afin de nous unir et nous protéger.

Le représentant de la race inférieur qu’était Bobby Sands devra me remercier si jamais je réussi à convaincre cette Syragane.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Ven 18 Mai - 13:48



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim




La Norvège…. Ma foi, elle ignorait complètement où ça pouvait bien se trouver. A l’ère de Babylone, le monde au-delà du sien était encore plein d’inconnues. Et le pays avait déjà assez de ses guerres avec ses voisins sans vouloir aller au-delà. Et puis les premiers explorateurs n’étaient pas encore nés…..Bref, elle avait encore beaucoup à apprendre et le mot était faible ! Elle se contenta donc d’un hochement de la tête pour noter qu’elle avait bien enregistré, surtout qu’il semblait particulièrement fier de ses origines, comme il l’était de ses capacités de sorcier.

Il n’était pas non plus avare de compliments et Syragane sourit à celui qu’il lui fit sur son langage. Oui enfin elle avait encore beaucoup de progrès à faire et il y avait encore beaucoup de mots qui lui manquaient quand elle devait dialoguer comme maintenant.

Malgré tout, elle sut lui raconter plus ou moins son histoire, surtout qu’elle n’avait pas envie non plus de tout lui dévoiler. Elle ne le connaissait qu’à peine, même s’il semblait plus s’émerveiller de ses capacités qu’il s’en effrayait. Et là encore une fois, elle lut l’admiration dans son regard, un peu empruntée pour la peine. Il n’avait pas l’air de la prendre pour une folle ou de croire qu’elle mentait. Il la croyait sur parole. Pourtant ce qu’elle lui racontait aurait pu…aurait dû surprendre. Enfin peut-être parce que c’était un sorcier. Il faudrait qu’elle en parle avec Jane, car tout cela l’intriguait tout autant que ça l’inquiétait.

Quant au fait qu’il ignorait qui était Ishtar, Syragane soupira. L’idée que plus personne ne savait qui était Ishtar sauf quelques érudits, était pour elle, encore difficile à accepter, et c’était d’autant plus inquiétant qu’elle n’avait eu aucun signe d’Isthar depuis qu’elle avait découvert à quelle époque elle était. Jane lui avait expliqué que les religions avaient beaucoup changé depuis la grande ère de Babylone et sa cosmogonie mésopotamienne. Et si le concept de religion avait été compliqué à comprendre pour Syragane, d’apprendre que les gens ne croyaient plus aux mêmes dieux, que plus personne ne croyait en Ishtar, l’avait complètement bouleversée.

Donc, oui, elle n’était pas surprise qu’il ne la connaisse pas. Alors elle ajouta :

- Ishtar est grande et bienveillante, je resterai son entière dévouée, même si les gens ont oublié qui elle était. Moi je n’oublie pas.

C’est elle qui m’a sauvée et qui a guidé mes pas. Elle n’est pas juste une croyance, assura-t-elle avec ferveur. Avant de changer de sujet.
Peu de gens pouvaient comprendre, parce que peu avaient eu la chance de la voir comme elle l’avait vue… Et puis elle lui avait sauvé la vie. Alors elle lui avait demandé pourquoi il avait fait de la prison, et sa réponse la laissa dubitative dans un premier temps, avant de comprendre qu’il parlait de cette même organisation que lui avaient déjà évoqué ses amis, Jane, Samuel, Lukas et les autres qui tous se méfiaient d’eux comme de la peste. Jane lui avait expliqué qu’ils les avaient déjà eu sur le dos, notamment lors de l’incident qui avait laissé Victor grièvement blessé. Et donc cet homme avait été un de leurs prisonniers parce qu’il était sorcier.

- Je suis désolée, dit-elle dans un premier temps, compatissant sincèrement au malheur qui l’avait touché.

Mais quand il expliqua pourquoi il cherchait de ses semblables, Syragane leva sur lui des yeux effrayés et secoua la tête :

- Faire front ? Mais ils sont dangereux. Vous croyez que vous pourrez vraiment éviter qu’ils vous attrapent à nouveau pour vous envoyer dans leur prison ? Le mieux ne serait-il pas de vous enfuir ? Loin d’ici ? De les éviter ?

Ce à quoi Ishtar aurait répondu que ce n’était guère courageux de s’enfuir. Oui mais Ishtar n’était plus là pour le moment en tout cas. Et Syragane doutait de posséder le courage qu’Ishtar lui attribuait.

Et puis les Houdini’s ne souhaitaient pas partir en guerre ou affronter le SPN, ils voulaient simplement vivre tranquillement sans que personne ne leur crée de problème et ils avaient adopté toute une philosophie de vie pour mieux éviter ces gens qu’ils connaissaient bien eux aussi.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Sam 19 Mai - 19:58



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


Je devais absolument me renseigner sur la religion de Syragane et sur Ishtar. Je détestais être dans l’ignorance, ce n’était pas digne d’un Niflheim de ne pas savoir. Je me faisais la promesse de me rendre dans une bibliothèque dès demain pour en apprendre plus sur cette religion.

Syrgane était encore très dévouée à cette Ishtar et cela même si sa religion semblait avoir disparue et qu’elle ne comptait plus beaucoup voir aucun adepte. Il y avait au moins elle et j’aimais beaucoup cette détermination et ce sentiment d’appartenance qui l’animait. J’étais pareil. Je m’accrochais aux traditions de ma famille et veillait à ce que le nom des Niflheim resplendisse à nouveau mais, cette fois, à l’échelle mondiale.

-Vous avez raison. Il faut rester accrocher à ce que l’on croit.

Syragane avait des raisons de croire à Ishtar vu que c’est d’elle qu’elle tirait ses pouvoirs.

Je finis par me dévoiler un peu plus et parler de mon incarcération maintenant que Syragane me paraissait plus à l’aise maintenant qu’on était entouré de tout un tas d’humains incapable de tenir en place et dont l’art de la danse semblait leur échapper vu la fonction dont il bouger sur ce qui semblait être la piste. Les mœurs avaient bien changés pendant mon incarcérations et si j’avais déjà vu une dégénérescence dans le milieu des années 60, c’était maintenant bien pire…

Donc, j’avais révélé l’existence du SPN à Syragane bien que je ne les avais pas nommés. Je devais faire comme Sands : amener la peur pour espérer voir des surnaturels rejoindre son groupe. Ainsi, je serais capable de faire un groupe dans le groupe. Une cellule à part qui grandirait et qui, quand le SPN sera détruit, pourra se débarrasser de Sands et tous ceux qui seront à sa botte.

Ainsi, j’espérais pouvoir recruter Syragane et, peut-être, la convaincre de rejoindre me « sous-groupe ». Nous verrons.

Quoi qu’elle en soit, elle se disait désolée pour ce qui m’était arrivé.

-Vous n’avez pas à l’être. Ce n’est pas de votre faute.


Je pris un air grave avant d’expliquer à Syragane la nature même du groupe de Sands. Ce en quoi il consistait. Cela sembla l’effrayer. Elle trouvait le SPN dangereux et prônait la fuite plutôt que l’attaque. Elle était comme certains… Trop effrayé que pour prendre part au combat de Sands. J’hochais la tête négativement ne quittant pas mon air grave.

-Fuir ne servirait à rien. Cette organisation a des technologies qui permettent de nous traquer partout dans ce monde. Vivre une vie de fugitif n’est, en plus, pas une vie.

Je ne voulais pas fuir. Je voulais le monde. Je voulais que les sorciers reçoivent la place qui leur revient. C’est pour ça que je m’accrochais à Sands comme un parasite.

-Moi, je préfère leur faire face. Je préfère prends le risque de me faire enfermer plutôt que de vivre comme un fugitif. Surtout que le groupe auquel j’appartiens est un groupe basé sur la protection des gens comme nous. Des gens avec des pouvoirs. Leur premier but n’est, donc, pas la guerre. Mais la menace qui pèse sur nous est grande et nous devons nous entre-aider. Comprenez-vous ça ? Ce n’est pas normal que nous devons vivre dans la peur uniquement parce que nous avons des pouvoirs.


Je regardais Syragane droit dans les yeux.

-Désolé de m’emporter mais, après 45 ans de prisons, je suis un peu sur les nerfs par rapport à ceci.

A vrai dire, je me faisais plus laid que je ne l’étais. Depuis que Pierce avait pris la tête de SPN, je vivais plutôt bien là-bas.

-Mais je vous ennuie avec mes envies de revanche envers cette organisation. Vous aviez dit être venu avec des amis. Ce sont des humains ?


Peut-être faisait-elle partie d’un groupe elle aussi. Dans ce cas je serais tombé sur une mine d’or.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Lun 21 Mai - 7:33



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim




Oui, elle, elle ne laisserait pas Ishtar, et puis n’était-elle pas née pour la servir ? La marque sur son poignet le prouvait. C’était sa destinée et elle la suivrait jusqu’au bout même si la déesse elle-même semblait avoir renoncé…ou peut-être était-ce juste une mise à l’épreuve. Syragane soupira sans rien ajouter à cela.

Mais quand cet homme, ce sorcier lui expliqua pour l’existence du SPN, lui expliqua pourquoi il était si en colère, et quand il répondit à sa suggestion de les éviter, Syragane le dévisagea, l’air inquiète. Oh elle n’était pas inquiète parce qu’il disait que ces gens avaient la technologie pour les traquer à travers le monde, mais parce que peu à peu elle comprenait où il voulait en venir.

Et puis ses idées ne correspondaient pas vraiment à celles des Houdinis qui eux avaient appris depuis longtemps à composer avec ces gens, chasseurs ou SPN. Alors forcément, Syragane leur faisait plus confiance à eux qu’à un inconnu ! Qui plus est, un inconnu qui était aussi un sorcier qui avait fait de la prison et qui à présent cherchait à retourner affronter ses bourreaux. A ses yeux, c’était là pure folie.

Et si elle était étrangère à toute cette société, et surtout à sa technologie, elle n’était pas naïve pour autant. Et puis Syragane était devenue particulièrement méfiante, surtout après l’attaque qu’elle avait subie au palais du roi, surtout en sachant que désormais les Nergalii oeuvraient dans l’ombre, alors c’était vraiment la dernière à pouvoir prêter foi au discours d’un inconnu.

Aussi au fur et à mesure des paroles d’Alberich, se ferma-t-elle à cette sorte de propagande qu’il menait. Toutefois elle répondit poliment et gentiment. Il ne servait à rien de braquer un homme déjà en colère.

- Je comprends,
dit-elle, le laissant terminer, avant de répondre à sa question. Et vous n’avez pas à être désolé. On le serait à moins après avoir été enfermé pendant si longtemps.

Elle fit une moue. C’est sûr que l’enfermement, elle avait expérimenté de la pire des façons et elle ne le souhaitait à personne….

- Oui c’est ça. Et ils doivent à présent s’inquiéter de savoir où je suis passée.

Quant à sa question sur leur nature, elle haussa les épaules et mentit.

- Je l’ignore. Ce sont juste des gens du spectacle, des artistes pour la plupart.

Elle n’allait pas trahir la confiance qu’ils avaient placée en elle, alors qu’ils l’avaient accueilli parmi eux sans la moindre hésitation. Et pour éclaircir tout doute possible, elle conclut :

- Je vis avec eux, c’est un peu comme une grande famille. Et ils veillent sur moi.

Ce qui devrait répondre à la question qu’il ne lui avait pas encore posée mais qu’elle pouvait deviner. Et après avoir bu une gorgée, elle se redressa un peu pour essayer de voir au-delà de la foule des gens qui s’amusaient tout autour d’elle, et soudain elle vit la chevelure d’un roux sombre et l’appela en lui faisant signe.

- Jane !!!  


Le volume de la musique couvrit son cri mais heureusement à cet instant, Jane se tourna vers elle, la cherchant visiblement et soudain son visage s’éclaira en reconnaissant Syragane. Elle se précipita aussitôt vers elle et dans un élan spontanné la serra brièvement dans ses bras.

- OH tu es là !!! Mais on te cherchait partout !!! Tiens ton sac, pff je vais devoir trouver un moyen de te le coller que tu puisses nous prévenir quand……

Jane s’interrompit brusquement en voyant les regards que lui lançait discrètement Syrgane, lui désignant l’homme à côté d’elle.

- Désolée, je voulais prévenir mais …. Le sac.


Elle le récupéra avec un sourire pour son amie, glissant sa bandoulière à son bras, puis se tourna vers Alberich.

- Je te présente Alberich Niflheim…. Je suis presque tombée sur lui, pas très loin, derrière ici, dit-elle dans son anglais toujours un peu approximatif. Elle hésita puis se pencha pour lui dire à son oreille.
- C’est un sorcier.

Et avant que Jane ne dise quoique ce soit, alors qu’elle avait écarquillé les yeux de surprise, Syragane la présenta toujours polie à son interlocuteur :

- Alberich, je vous présente Jane, mon amie.

- Euh oui….enchantée.
Mais Jane se garda de lui tendre la main et prétexta :

- Il faut que je prévienne les autres que je t’ai retrouvée.

Elle s’excusa d’un sourire pour Alberich et envoya vite fait un double message à Lukas puis à Sean.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Mar 22 Mai - 21:37



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


Je tentais de montrer la dangerosité du SPN à cette femme surnaturelle que je venais de rencontrer. Elle n’était peut-être pas sorcière mais ses capacités pourraient s’avérer utiles pour le groupe de Sands. Mais la méfiance de Syragane me laissait présager qu’elle ne serait pas si facile à convaincre.

Je lui parlais du SPIN et du groupe du vampire ainsi que l’entre-aide que pouvait apporter ce groupe. Je m’excusais de mon emballement et de ma colère qui n’était pas jouée celle- là. J’avais un grief envers le SPN qui m’avait pendant longtemps privé de mes pouvoirs et de ma liberté. Bien que j’avais fait des morts dans leurs rangs j’avais été jeté en prison sans jugement ! Ce n’était pas normal ! Tout cela parce que j’étais sorcier. Moi-même, dans ma conception d’un monde dirigé par les sorciers, je ne voyais pas enfermer les humains comme ça. Non, ils auront une place dans mon monde.

Syragane semblait comprendre ma colère. J’approuvai de la tête avant de parler de ses amis. Je devais savoir si, eux aussi, étaient dotés de pouvoirs. Elle déclara, dans un premier temps, qu’ils devaient s’inquiéter.

-Ils seront vite rassuré en voyant que vous n’êtes pas partie très loin.


J’esquissai un sourire. Ce même sourire qui disparut quand Syragane déclara ignorer si ses amis avaient des pouvoirs. Il s’agissait d’artiste qui l’avait recueillie. Il vivait comme une grande famille.

-Oh… Vous vivez avec un genre de troupe de théâtre, c’est cela ? Intéressant. Au moins vous avez des gens pour veiller sur vous, c’est déjà ça. Quand on a des pouvoirs, c’est toujours mieux.


Syragane faisait, donc, déjà partie d’un groupe. Qu’il soit composé de surnaturels ou non, ça serait, d’office bien plus compliqué de la convaincre de rejoindre la Confrérie de Sands. Car tout le monde sait que, quand on appartient à un groupe, il est difficile de s’en détacher surtout quand on vient de très très loin comme Syragane.

Peut-être que la faire nous rejoindre était déjà bien compromis… Mais rien ne m’empêchait d’investiguer sur les surnaturels qui pouvaient, potentiellement, composer son groupe.

Syragane se redressa alors, apparemment pressée de retrouver ses amis. Elle finit par en trouver une nommée Jane. Cette dernière nous repéra et s’approcha de nous. Elle semblait plutôt jeune. Ladite Jane accouru jusqu’à serrer Syragane dans ses bras dans un élan d’affection et de… Soulagement ? En tout cas, cette Jane était heureuse d’avoir retrouvé son amie.

Syragane s’excusa et pris le sac que Jane lui tendait coupant la parole à cette dernière. Mon regard était posé sur la nouvelle arrivante et Syragane ne tarda pas à faire les présentations. Elle déclara d’entrée de jeu que j’étais un sorcier. Jane hésita mais finit par me saluer.

-Enchanté Jane, dis-je en lui tendant poliment la main.

Jane ne me serra pas la main déjà trop occupée à prévenir les autres. Elle le fit en prenant son téléphone. Je savais qu’il faudrait bientôt que je me procure, moi aussi, l’une de ses machines mais c’est l’attitude de Jane qui me froissa légèrement et je fis une légère moue. Elle ne m’avait pas serré la main et avait préféré appeler ses amis comme si le temps pressait.

-Syragane n’est pas perdue. Vous n’aviez pas à vous inquiéter. Elle me semble savoir se débrouiller seule
, dis-je sur un ton légèrement sarcastique et agacé.

Je fixais Syragane.

-Nous faisions connaissance, n’est-ce pas Syragane ?, dis-je avant de regarder Jane. Son pouvoir lui a fait défaut, ce qui peut arriver. Par chance, c’est sur moi qu’elle est tombée et pas sur une personne qui aurait été surprise de la voir se matérialiser subitement. Imaginez ce que ça aurait été si ça avait été un humain qui aurait été témoin de ça...

J’esquissai un plus large sourire essayant d’oublier l’incident de la main tendue.

-Vous faites partie de la troupe dont m’a parlé Syragane ?
, dis-je plus spécifiquement à Jane avant de m’adresser aux deux filles. Vous êtes, donc, artistes… J’imagine que, vous aussi, Syragane, vous avez des dons pour la comédie.

Il fallait que j’en apprenne plus d’où mes questions.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Jeu 24 Mai - 20:41



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim




En effet, heureusement, elle ne s’était pas… « aventurée » trop loin. Même si c’était plus dû au hasard, ou à la chance ? qu’à sa volonté propre ! Cette manie de se dématérialiser au moment où elle s’y attendait le moins, était vraiment pénible et surtout plutôt dangereux. Au moins cet homme n’avait pas aussitôt crié au terroriste ou autres idées saugrenues du genre, et propre à ce kan. Jane lui avait expliqué pour le terrorisme naturellement, à cause des différences de religion, et elle lui avait aussi parlé des extraterrestres ! Oui Jane était ouverte à tous les sujets. Mais au moins à présent Syragane savait qu’elle pouvait s’attendre à ce genre de réaction, à ce qu’on la prenne pour un fantôme, pour une créature venue d’ailleurs ou tout autre excentricité.

Sauf que non, elle avait eu la « chance » de tomber sur un homme plutôt ouvert à ce phénomène parce que lui-même en fait était un sorcier….. dans son esprit, le mot ne revêtait pas pour le moment de connotation négative, mais cela pourrait bien changer. A vrai dire, elle aurait pu en garder une bonne image, s’il n’y avait pas eu ensuite cette révélation sur le fait qu’il sortait de prison. Enfin il n’avait pas non plus commis de crime, du moins de ce qu’il lui en racontât. Il avait été enfermé parce qu’il était un surnaturel comme elle. Ok là tout de suite, c’était un peu moins inquiétant pour la méfiante Syragane. Mais assez encore pour qu’elle restât sur ses gardes.

De toute façon, c’était encore un inconnu à ses yeux, même si elle connaissait son nom et des détails de sa vie qu’il n’aurait sans doute pas raconté à n’importe qui, elle n’allait pas lui accorder sa confiance si facilement, bien au contraire. Toutefois polie et avec un sourire aimable, elle répondit à ses questions.

- Troupe d’artiste, oui ….

Le théâtre, elle ne connaissait pas encore ce mot.  Mais elle confirma avec un sourire pour le reste. Ca pour veiller sur elle, ils étaient plein d’une attention, pas toujours désintéressée comme par exemple pour Samuel.

- Oui, ils sont vraiment très attentifs. le mot choisi n’était peut-être pas celui qu’elle voulait pour parler d’eux, mais elle était loin de posséder tout le vocabulaire nécessaire.

Quant à ses pouvoirs, elle ne s’étala nullement sur la question et cette fois ce n’était pas parce qu’elle ne savait pas comment l’exprimer, mais parce qu’elle ne souhaitait pas plus en parler. Heureusement, elle n’eut pas à le faire parce que Jane arriva à point nommé. Rassurée d’avoir retrouvé son amie, elle fit les présentations. Mais Jane balaya les présentations d’une remarque sur les autres qu’ils fallait prévenir. Syragane hocha la tête.

- Oui navrée de vous avoir fait du souci.

Mais alors le sorcier intervint pour dire qu’elle ne s’était pas perdue et qu’ils n’avaient pas à s’inquiéter. Il argua encore qu’elle pouvait très bien se débrouiller seule. Ma foi sur ce point, elle avait envie de dire oui, mais elle était encore loin de savoir se débrouiller toute seule. Jane posa alors un regard circonspect sur cet Alberich et lança ensuite un regard intrigué à Syragane. Puis elle prit son téléphone, tout en disant au sorcier :

- Peut-être, mais mes amis  la cherchent partout. Je vais donc les prévenir que je l’ai retrouvée.


Puis à l’intention de Syragane, elle ajouta plus bas :

- Sean était dans tous ses états, j’ai cru qu’il allait casser la tête du gars à l’entrée.

Elle n’en dit pas plus et envoya aussitôt un message à Lukas et à Sean, tandis qu’Alberich expliquait qu’ils faisaient simplement connaissance, devant une Syragane qui s’efforçait de se composer une expression aimable tout en observant Jane qui de temps en temps adressait un sourire un peu crispé à Alberich, mais guettant visiblement le retour des deux hommes.

- Oui bien sûr ! Et elle afficha ensuite un sourire d’excuse à Jane quand celle-ci écarquilla les yeux en comprenant que cet homme, ce sorcier avait découvert le secret de Syragane. Du moins une partie.

Jane se fit alors plus sévère et rétorqua un peu moins aimable :

- Ouais je peux imaginer. Enfin ce que je sais aussi, c’est que personne ne croira à une histoire pareille, n’est-ce pas ?
Glissa-t-elle avec un sourire un peu crispé.

Puis elle se tourna vers Syragane pour lui faire une grimace discrète qui voulait dire « Mais tu l’as pêché où celui-là ? » Et Jane finit par s’asseoir en attendant le retour des garçons.

- Oui nous sommes de la troupe Houdini, du parc de Staten Island. Des artistes, oui c’est ça, enfin pour une partie, moi je suis seulement une artiste de l’organisation.

Et Jane conclut en glissant discrètement son bras sous celui de Syragane et lui pinça l’intérieur du bras. Syragane protesta d’une exclamation étouffée en regardant son amie d’un air d’incompréhension, avant de se tourner vers Alberich :

- Comédie ? Non… non la danse, c’est ce que je fais.

- Oui c’est notre nouvelle danseuse et elle est aussi très adroite avec des couteaux, ajouta Jane avec un air entendu. Et vous, vous faites quoi dans la vie, monsieur le sorcier ? Et quelle genre de magie pratiquez-vous ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Lun 28 Mai - 17:13



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


J’apprenais de plus en plus de Syragane au fur et à mesure de ma conversation. Elle avait été recueillie par une troupe d’artistes qui semblaient prendre soin d’elle. Le fait qu’elle fasse partie d’un groupe résidait mes chances de l’enrôler malheureusement…

Et mes chances se réduisirent encore quand une de ses amies vint la rejoindre. Celle-ci ne maitrisait pas très bien l’art de la courtoisie vu comme elle me snoba presque préférant lorgner sur son GSM. Syragane s’excusait d’avoir inquiété ses amis mais je rétorquai en sa faveur en déclarant que Syragane n’était pas perdue. N’était-ce pas une femme adulte ? Elle avait de le droit de se « perdre ». Cette Jane qui me paraissait de moins en moins aimable avait dit qu’elle allait quand même prévenir les autres parce qu’ils la cherchaient partout.

Mon regard ne se faisait pas encore mauvais. J’encaissais, pour l’instant, la circonspection de cette Jane. Elle s’adressa à Syragane parlant d’un Sean qui devait, vraisemblablement, être l’un de leurs amis lui aussi.

Je tentais d’expliquer à cette Jane que Syragane et moi ne faisions que connaissance. Nous étions dans un bar, n’était-ce pas monnaie courante de rencontrer de nouvelles personnes dans ce genre d’endroit ? De mes explications, je reçu un sourire pour les moins forcés de Jane alors que Syragane confirma ma version de l’histoire. Faisais-je si peur que cela ? Je ne pense pas que la méfiance de Jane vienne de cela…

Je déclarai, quand même, que c’était mieux que Syragane ait eu son petit… Accident ? Devant moi plutôt que devant un humain. Mais cette Jane, dont le regard était des plus sévère, me fut encore moins sympathie quand elle rétorqua que personne ne croirait quelqu’un qui raconterais avoir vu une femme se matérialiser devant lui.

-Certain non mais d’autre y croiront…, dis-je avec un air plus froid moi aussi.

Le SPN et ses membres, par exemple.

Nous n’étions sans doute pas fait pour nous entendre moi et cette Jane mais ça ne m’empêcha pas de continuer à converser. Pendant mes 45 ans de détentions j’avais appris à ne converser qu’avec des gens que je n’aimais pas comme les gardiens du SPIN ou les autres surnaturels du bloc 4b.

J’appris, grâce à mes questions, que Syragane faisait partie de la troupe des Houdini de Staten Island. Je connaissais Staten Park et cette troupe n’ayant pas poussé mon investigation plus loin. Cela pouvait être des surnaturels comme cela pouvait être des tours de passe-passe. Cela m’étant égal… La magie ne servait pas à divertir le commun des mortels de mon avis quoi qu’en pense l’agent Barnes qui, autrefois, m’avait dit que j’aurais mieux fait de me trouver un « job » comme celui de « magicien à Staten Park ». C’était dégradant !

Cependant, j’étais un fin stratège et je n’avais pas monté mon dégoût à cette détestable Jane. Je souris.

-Je ne suis encore jamais me promener à Staten Park mais vous éveillez maintenant ma curiosité.

Syragane poussa un cri étouffé de surprise avant de dire qu’elle était danseuse. Cette femme avait des pouvoirs qui éveillaient mon intérêt mais elle était reléguée à un simple rôle de danseuse dans une fête forrain. C’était d’une tristesse.

-Danseuse ? Cela vous va à ravir comme métier chère Syragane.


Non, elle me semblait valoir mieux que ça.

C’est Jane qui repris la parole déclarant que Syragane était nouvelle était aussi habile avec des couteaux pour, vraisemblablement, m’intimider. Je plongeai mon regard dans celui de Jane.

-C’est, donc, quelque chose que nous avons en commun. Je magne parfaitement bien les couteaux aussi, dis-je sur un air tout aussi entendu.

Cette Jane me révulsait. Je ne l’aimais vraiment pas. Et c’est ainsi qu’à ses question suivantes, je lui servis une grande part de vérité mon regard bleu toujours plongé dans celui de Jane.

-Je cherche d’autres surnaturels afin de leur proposer une place dans mon groupe. Une Confrérie rassemblant des surnaturels voulant s’entraider afin de contrer la menace qu’est le SPN, une organisation anti-surnaturelle. Voilà ce que je fais Miss Jane.

Mon regard se radoucis après que j’ai dit tout ça d’un ton plutôt ferme.

-Quant à ce que je pratique, c’est assez complexe. Je maitrise plusieurs magies mais je suis un expert en magie divinatoire. Je vis depuis 1790 alors j’ai eu le temps de pratique bien que mes pouvoirs aient été affaibli par les tortures du SPN.


Les deux femmes étaient déjà méfiantes et me présenter comme un pratiquant de magie noire était un risque de voir mes chances d’attirer Syragane dans mes filets diminuer jusqu’à zéro.

Je regardais vers Syragane m’adressant maintenant à elle.

-Vous avez comme amis dans gens qui tiennes à vous… Mais je ne sais pas s’il se rendent compte de la menace que peut être le SPN pour vous…

Je pris un air un peu concerné et légèrement inquiet.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Mer 30 Mai - 14:35



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim




Si Jane était plus que méfiante, pour une fois, plus encore que Syragane, c’est qu’elle avait de bonnes raisons. Par expérience, les Houdinis savaient que tous les surnaturels qui pouvaiten les approcher n’étaient pas « bons » par définition, bien au contraire. Ils avaient eu affaire à queqlues cas plutôt hostiles pour ne pas dire agressifs qui avaient tenté de s’en prendre à eux, ou dans les cas les moins sérieux, de profiter d’eux ou de leur grande réputation.

Qui n’était pas tenté de devenir célèbre ? Et les Houdinis étaient un bon tremplin pour ce faire. Qu’on ne s’y trompe pas, ils étaient forains ou amuseurs publics comme aurait dit Syragane, mais ils étaient les meilleurs dans cette branche et jouissaient de fait d’une excellente réputation. Ce qui leur permettait malgré leur sédentarité, de remplir régulièrement le grand chapiteau, sans compter le parc dont les attractions étaient soit renouvelées soit se voyaient agrandies de nouvelles montagnes russes ou autres manèges pour des amateurs de grand frisson toujours aussi nombreux.  

C’était donc une des raisons pour lesquelles, le groupe était si formidablement soudé, c’était aussi la raison qui faisait que Samuel restait soupçonneux envers Syragane. Même si elle avait déjà gagné le cœur de tous les autres membres de la troupe. Et donc si elle avait su gagner sa place dans la troupe, tous les autres étaient considérés comme des étrangers et chaque membre se montrait particulièrement protecteurs envers les leurs, surtout si comme dans ce cas, le gars se montrait un peu trop curieux, et un brin envahissant ? Jane était donc méfiante et sa méfiance fut plus grande encore quand elle l’entendit proférer ce qui ressemblait à des menaces ? D’autres le croiraient ? Genre il voulait aller les dénoncer ? Elle fronça les sourcils.

- Que voulez-vous dire ?

Mais elle n’était pas certaine de vouloir savoir. Il valait mieux mettre les voiles tout de suite, mais Syragane ne saisit pas la portée de ses paroles, ni le danger qu’il pouvait représenter pour elle. Cependant cette dernière avait bien senti la tension qu’il y avait entre son ami et Alberich, mais ne savait comment interpréter tout ça. Elle se contenta donc de sourire et aux paroles d’Alberich, approuva et lui sortit le discours que sa nouvelle famille de cœur lui avait appris.

- Bien sûr, vous y serez le bienvenu !


Quant aux compliments du sorcier, ils firent mouche de bien entendu. A vrai dire cette reconversion était des plus improbables pour Syragane, mais au fond, elle aurait pu tomber pire. Et pas du tout ingrate, elle était reconnaissante aux Houdinis de lui offrir cette chance, même s’il y avait des hauts et des bas, même s’il lui avait fallu du temps pour accepter cette nouvelle « position » sociale, ou comment passer de Grande prêtresse, respectée parmi les plus respectés, à danseuse pour une troupe d’amuseurs. Ça ne s’était pas fait sans mal ! Alors ce compliment fut d’autant plus agréable à ses oreilles.

- Merci, c’est gentil de me dire ça. C’est nouveau pour moi, même si j’ai déjà dansé pour les plus grands, mais en faire un métier d’amuseur, alors que j’étais autrefois une…aie !

Jane venait de la pincer et la coupa pour s’exclamer :

- Oh tiens regarde, Sean et Lukas sont là !

Et elle leur fit signe, avant de se tourner pour écouter ce sorcier dire que lui aussi savait manipuler les couteaux. OK, cette fois elle avait clairement noté la menace. Avant de l’entendre exprimer la raison pour laquelle il était là. Elle en oublia alors de surveiller les garçons qui tentaient de se glisser jusqu’à eux pour fixer le sorcier face à elle, n’en revenant pas de ce qu’elle venait d’entendre.  Bon le point positif, c’était qu’il ne souhaitait pas les rejoindre. Par contre ce qu’il annonçait là, cette façon de leur balancer qu’il était là pour recruter pour sa confrérie de surnaturels souhaitant lutter contre le spn, lui fit froid dans le dos.

Elle fut deux fois plus soulagée de voir les garçons les rejoindre. Il restait cependant une question à laquelle le sorcier n’avait pas encore répondu, et c’était la question d’intérêt aux yeux de Jane. Sauf que bien sûr, il biaisa sa réponse, et que Jane comprit qu’elle n’aurait de toute façon pas la vérité. De toute façon ce qu’elle savait déjà était amplement suffisant. Syragane répondit tandis que Jane gardait le silence.

- Je lui ai dit que je ne voulais pas aller dans son groupe, je vous ai déjà vous, les Houdinis.

Et en regardant Alberich, elle ajouta et de façon claire.

- Je ne connais pas SPN mais je ne veux pas de problème ici.

Elle en avait déjà bien assez des siens, et de sa propre quête sans se lancer dans une guerre contre le spn.
Sur ce, les garçons débarquèrent et Lukas lança d’un ton curieux :

- Alors les filles ? On profite de notre absence pour s’amuser ?

Quant à Sean il observa le type avec Syragane et lui lança un regard peu amène, avant de venir poser sa main sur l’épaule de cette dernière. Syragane surprise se tourna vers Sean et rougit sous son regard. Elle venait de se souvenir de ce qui s’était passé juste avant qu’elle ne se disperse dans les airs.  Et du coup elle en oublia complètement de faire les présentations.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Ven 1 Juin - 11:27



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


A la question de Jane, je répondis simplement :

-Je veux dire que le monde n’est pas sûr. Surtout ces temps-ci.

Je parlais en copiant mon discours sur celui de Bobby Sands. Je faisais croire à tous ceux que je rencontrais que j’étais son bon petit soldat-recruteur alors que j’étais un cancer qui grandissait au sein même de sa Confrérie.

J’appris que Syragane faisait partie des Houdinis. Je me montrais un peu plus aimable et curieux et Syragane déclara que j’étais le bienvenu à Staten Park. Va l’amabilité de son amie, je doutais que ça soit vrai pour tous les membres des Houdinis. Je souris, tout de même, à la jeune femme la remerciant d’un signe de tête et ignorant un peu son amie sur le moment.

Si Jane me semblait méfiante à souhait et incorruptible, Syragane restait amicale et plus détendue que quand elle était seule avec moi. C’est ainsi que je la complimentai sur son métier de danseuse. Je trouvais, en réalité cela triste. Une femme avec de tel pouvoir qui devenait une amuseuse de foule… Voilà où nous menait cette dictature humaine… Mais Syragane était contente du compliment et elle semblait aller rejoindre ma pensée profonde quand son amie la coupe brutalement. Je levai un sourcil alors que Jane déclara que Sean et Lukas étaient là. Je me tournais dans la direction où se trouvaient les deux hommes. Les gens autour de moi allaient commencés à devenir nombreux… Le recrutement me semblait, maintenant, totalement compromis.

Cela ne m’empêcha pas de répondre aux menaces de Jane par la menace et à exposer à Jane ce que je voulais faire. Enfin, ce que Bobby Sands voulait faire. Moi, mes convictions étaient encore tout autres. Je lui mentis, par après, sur la nature de mes pouvoirs. La magie noire était une magie qui avait mauvaise réputation et ça risquait de faire fuir Syragane pour de bon…

En tout cas, pour la recruté, c’était raté pour aujourd’hui. Elle déclara avoir déjà les Houdinis et elle ne voulait pas de problème avec le SPN. J’avais hoché la tête consciente que j’avais échoué pour aujourd’hui mais que ça ne serait que partie remise.

-Je le comprends bien, chère Syragane. Toutefois, si vous avez besoin d’une protection, sachez que nous sommes là.

Les deux hommes finirent par arriver près de nous. Ils avaient bien des allures de forains… Ils sentaient même le forain ce qui était particulièrement désagréable pour un fin nez comme le mien. L’un d’entre eux se rapprocha de Syragane et me regarda avec un air encore moins aimable que Jane. Je soutenais son regard.

-Bonsoir Messieurs. Je m’appelle Alberich.

Je ne tendis pas ma main, Jane l’ayant déjà refusée plus tôt.

-Nous ne faisions que discuter. J’ai rencontré Syragane à l’arrière du bâtiment avant de rencontrer Jane.


Je jetai un regard à Jane sans sourire avant de reporté mon regard sur Syragane et l’homme.

-J’ai discuté avec Syragane de mon petit groupe de surnaturels mais il semblerait qu’elle soit déjà protégée avec vous. Bien que j’ignore si vous-même êtes des surnaturels…

J’imagine qu’il devait il y en avoir d’autres… C’était tout à fait possible. Seulement, ils sont en groupe et il me sera difficile d’en tirer quelque chose aujourd’hui surtout en totale infériorité numérique.

Je regardai plus spécifiquement Syragane.

-Bien que vous ne vouliez pas nous rejoindre pour le moment, Syragane, sachez que la porte de ma confrérie vous est toujours ouverte. Nous serrons ravis de vous protéger si vous en ressentez le besoin.

C’est la seule chose que je pouvais faire aujourd’hui : lui expliquer que mon groupe existait. Je laissais faire le SPN pour le reste.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syragane Dendera
avatar

Messages : 597
Localisation : Parc d'attraction, Staten Island

Feuille de personnage
Âge: -600 av JC
Métier: Artiste de cirque
Particularité: Sylphide et grande prêtresse d'Ishtar

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Dim 3 Juin - 20:17



Une soirée très spéciale



ft Alberich Niflheim





Jane lui lança un regard sceptique. Elle ne pouvait de toute façon pas le croire sur parole. Bon de toute façon, le problème allait vite être réglé dès que les garçons seraient là. Jane ne comptait pas s’attarder davantage et elle était sûre que Syragane suivrait le même mouvement.

Ce qui se confirma quand l’homme, ce sorcier, parla de recruter des surnaturels pour son groupe et que Syragane heureusement refusa. Comment il y allait lui !! Jane n’en revenait pas de son culot. Il venait à peine de débarquer, enfin il avait eu la chance de tomber sur une personne sans expérience comme Syragane et sans doute qu’il l’aurait déjà invitée à le suivre si Jane n’avait pas été là.

Oui enfin elle exagérait un peu vu que Syragane était quand même quelqu’un de très méfiant. Et donc à peine débarqué, il leur balançait direct son discours menaçant et très alarmiste en croyant qu’ils allaient le suivre aveuglément, enfin Syragane en tout cas. Mais jamais Jane ne le laisserait faire. Et Sean et Lukas non plus ! Aussi quand le sorcier proposa sa protection à Syragane, Jane rétorqua aussitôt, avec un sourire crispé

- Ça ne sera pas nécessaire, elle nous a déjà nous pour prendre soin d’elle.


Nouveau sourire un peu crispé juste avant que Sean et Lukas ne se ramènent enfin. Jane en fut soulagée. Elle ignorait quelle allait être la réaction du sorcier, mais face à Lukas et Sean elle doutait qu’il usât de moyen de pression sur Syragane ou de tenter de lui faire du chantage.

Quant à Lukas et Sean ils furent tout aussi surpris du discours de cet homme et de comprendre ce qui s’était passé avec Syragane. Il l’avait vue se rematérialiser, pourtant il était des plus calmes pour en parler. Et ils ne savaient pas si c’était bon signe ou pas. La suite de ses révélations fit aussitôt pencher la balance du mauvais côté.

Lukas retint Sean qu’il sentait un peu trop énervé, déjà fort contrarié d’avoir perdu la jolie danseuse de vue quand enfin ils avaient appris qu’elle était réapparue, c’était pour la retrouver en compagnie d’un homme qui ne lui disait rien qui vaille.  Et sans le savoir il répéta exactement les paroles de Jane.

- Vous avez vu juste, cher ami ! lança-t-il d’un ton décontracté et aimable. Syragane fait partie de la famille à présent et nous sommes assez nombreux pour la protéger. Vous n’avez plus à vous inquiéter pour elle.

De fait il ignora délibérément la question du sorcier sur leurs propres natures. Ca ne le regardait nullement. Quant à Syragane à qui la conclusion du sorcier s’adressait, elle lança un nouveau regard vers ses amis, puis sourit à Alberich pour répondre sur le même ton aimable que Lukas.

- C’est une offre très généreuse de votre part, Alberich. Je remercie vous. Et vous pouvez venir au parc quand vous voulez,
proposa-t-elle toujours polie.

Puis elle se leva, cillant légèrement, après cette énième boisson alcoolisée, mais Sean la retint .

- Est-ce que ça va aller ? lui demanda-t-il inquiet.

Syragane sourit.

- Oui oui, très bien, j’ai trop bu je crois, dit-elle dans un petit rire un peu gêné. Avant de se tourner vers Alberich. Vous voyez, je suis bien protégée. Aurevoir ! lança-t-elle se laissant entraîner par Sean qui la soutenait d’un bras autour de sa taille.
- Désolée, murmura-t-elle. Je voulais pas créer inquiétude.
- Ce n’est pas de votre faute Syragane. Venez quittons cet endroit. Nous pourrons en parler dans la voiture.

Sean très prévenant lui ouvrit la portière dès qu’ils eurent regagné la voiture de Lukas et prit place à côté d’elle, tandis que Jane s’installait à l’avant :

- Pffff j’ai cru qu’on n’pourrait jamais se débarrasser de ce boulet ! Syragane, tu dois vraiment te méfier des inconnus.
- Mais tu as dit que…..
- Roh oui je sais, désolée, je t’ai dit de cesser d’être aussi méfiante, mais lui, lui j’le sens pas du tout. Le gars il t’a dit d’emblée que c’était un sorcier ?
- Il a dit ça ? s’étonna Lukas
- Ouais, et il avait un discours plutôt étrange.
- Oui, je n’étais pas très sûre avec lui. Il a dit qu’il était en prison.
- En prison ??? s’exclamèrent les trois autres en cœur.
- Oui prison SPN, parce que lui était un sorcier.
- Oh…. D’accord. Tout de même, il avait des façons … bizarres, insista Jane. Je ne l’aime pas grommela-t-elle.
- Bah peut-être qu’il est juste remonté contre le spn. Enfin pour Syragane, il va devoir l’oublier. Hein Syra ? T’es avec nous à présent hein ? Lukas lança un regard dans le rétroviseur sur Sean qui avait glissé son bras autour des épaules de la danseuse. Sinon Sean il va nous péter un câble. J’ai cru qu’il allait nous l’étriper le sorcier tout à l’heure.

Il rit, imité par Jane tandis que Sean râlait qu’il l’aurait bien mérité, justifié ou non ! Syragane posa une main sur la sienne en un geste d’apaisement.

- Je suis avec vous, confirma-t-elle avec un sourire pour Sean. Et je sais me défendre si c’est nécessaire. Lukas peut dire que je sais.

Le concerné confirma non sans rire. Et la conversation continua sur le reste du trajet, rassurant Syragane au sujet du SPN. Ils avaient déjà eu affaire à eux, ils savaient très bien gérer ce problème. Elle n’avait pas à s’inquiéter.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alberich Niflheim
avatar

Messages : 78

Feuille de personnage
Âge: 227 ans
Métier: /
Particularité: /

MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   Jeu 7 Juin - 10:10



Une soirée très spéciale



ft. Syragane Dendera


Le défaut de Syragane, c’est qu’elle avait un groupe… Un défaut qui risquerait de m’empêcher de la recruter. C’était bien dommage… Elle avait des pouvoirs étonnants qui me seraient bien utile.

Mais il y avait bien trop d’obstacle. Déjà cette Jane qui me répondait chaque fois en forçant son sourire et qui, quand je m’adressais à Syragane, rétorquait qu’elle n’aurait pas besoin de moi ou du groupe de Sands parce qu’elle avait déjà son petit groupe de forain. Ceci n’arrangea en rien les regards que je lançais à cette femme qui s’était insérée dans ma conversation avec Syragane.

La situation empira encore quand deux hommes virent nous rejoindre. Eux aussi méfiant, je savais qu’il allait être temps que je mette les voiles. Je ne pouvais que constater tout haut que Syragane était déjà bien protégée. C’était la seule chose qu’il me restait à faire. J’avais déjà plantée la graine et au cas où Syragane se ferait jeter par les Houdinis, elle saurait qu’un autre groupe sera là pour la protéger. L’un des deux hommes, plus aimable que cette Jane, avait tenu le même discours que cette dernière et je ne pus qu’approuver de la tête. Je ne cherchais pas le conflit. Ils étaient bien trop nombreux et cela ne serait pas stratégique.

Je cherchais à savoir si ces deux individus étaient des surnaturels mais je ne reçus aucune réponse. Leur méfiance était aussi palpable et c’était inutile d’insister…

Syragane me remercia pour mon offre et laissait toujours ouverte la porte de Staten Park si jamais j’avais envie d’y mettre les pieds. Je lui souris d’une façon tout aussi aimable.

-Merci Syragane.

Syragane se leva alors et sembla comme vaciller mais l’un des deux hommes l’aida. Ça semblait être l’alcool la cause de son déséquilibre. L’intervention de l’homme fut une preuve de plus que Syragane était protégée et elle m’envoya, d’ailleurs, ça à la figure. Je ne me crispai pas me contentant de toujours sourire.

-Aurevoir, chère Syragane.

Quand les quatre individus s’en allèrent, je poussai un soupire exaspéré. Ces Houdinis venaient d’avorter mon possible recrutement et ça ne m’avait pas fort plus. Il allait falloir que je les tienne à l’œil et que j’en apprenne plus sur leur compte. S’ils n’étaient tous que des humains, ils pourront être écarté comme potentielle menace à mon plan mais s’ils étaient surnaturels… Là, j’allais devoir faire attention.

Je me levai à mon tour payant mon dû au barman avant de m’en aller sans achever la boisson que j’avais commandée.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une soirée très spéciale [Alberich]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée très spéciale [Alberich]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une recette très spéciale [PV 1ère personne]
» Pour une occasion très spéciale !
» Piri, une humaine très spéciale.
» Demande très spéciale. S'il vous plait venez tous jeter un oeil.
» [Issy ]Soirée jeux spéciale Superlude à l'Elma le 18 Avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Role Play :: Bronx :: The Lust-
Sauter vers: