Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Un souffle d'inspiration [Howard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyVen 8 Juin - 1:16



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





Vivacia se faisait de plus en plus rare au domicile de celui qui lui avait offert un toit, pour elle et son renard, sans avait-il dit  rien demander en échange. Rien, mais peut-être était-ce là le problème ? Un problème ? Oui il y en avait un, le silence, le mensonge celui qu’elle respirait chaque nuit passée avec lui ou plutôt sans lui, ce sourire qu’elle avait appris à reconnaitre quand il se faisait séducteur, alors qu’il lui mentait.

Et tout cela en fin de compte nuisait à la muse, bien au-delà des mots ou des non-dits, bien au-delà de ces sourires qu’il voulait rassurant qu’il pensait charmant, mais le prince ne l’était pas, charmant, attentionné, séduisant mais il manquait le principal, le nécessaire à une muse pour avoir envie de s’incruster, pour pouvoir tisser le lien si important entre une muse et son amant, il manquait la confiance, au-delà de tout le reste.

Et c’était sans doute pour cela qu’elle manquait tant d’inspiration, ou peut-être parce qu’ils étaient trop différents ? Non à occupation nocturne, elle aurait pu oublier ses habitudes de diurne, elle aurait pu sans mal s’adapter et participer à ses nuits mais ses nuits ne lui étaient pas dédiée, comme n’importe quel amant les aurait dédiées à sa muse.

Non, ses nuits étaient dévouées à d’autres, non pas seulement ces vols qui, il lui avait promis leur vaudrait enfin la tranquillité et la sécurité… quoiqu’on pouvait se demander, un voleur savait-il vraiment s’arrêter ? Sauf qu’il n’ y avait pas seulement son péché mignon, il y en avait un autre bien moins délicat aux yeux de la muse bien que n’ayant rien exigé, se trouva tout de même fort vexée d’apprendre de la gueule de son renard que le vampire s’amusait avec d’autres femmes, d’autres dont le parfum laissait ses traces sur le vampire, pas de réelle trace compromettantes, mais assez importantes pour savoir que s’il l’abandonnait, ce n’était pas seulement pour son métier oh vil petit voleur menteur qui s’encanaillait dans cet endroit que Néo avait décrit comme bruyant, enfumé, poussant le vice jusqu’à épier le vampire pour savoir pourquoi il trouvait mieux ailleurs qu’auprès de la seule qui aurait dû l’inspirer…….

Alors il y avait eu ce temps où elle l’avait attendu, à la maison, seule, dévorée un peu plus chaque jour et chaque nuit où il sortait, par ce silence beaucoup trop bruyant et dérangeant pour les oreilles d’une muse qui avait besoin de vie, de bruit, du vrai bruit, celui de la musique et des mots, celui d’un tempo que seul son amant aurait pu donner, mais l’amant avait d’autres chats à fouetter, sans parler de ses secrets, encore….cachés dans un endroit dont lui seul avait la clef, cachant ce que nul n’aurait eu à cacher à une muse, sa muse, mais l’était-elle seulement, Sa muse ? ……

Puis il y eut cet autre temps où elle ne l’attendit plus, préférant musarder, comme une muse esseulée, cherchant ailleurs l’espoir et d’autres rêves pour ne pas décliner dans la solitude qu’elle ne pouvait plus supporter. Mais parfois même les endroits les plus animés ne savent guérir le mal d’une muse qui n’a pas su inspirer son amant pour le garder dans son giron.

Vive était donc ce soir, comme bien d’autre soir, une muse sans rêve à inventer, sans histoire à créer, sans envie à laisser déborder. Elle s’était posée dans le canapé, devant un écran vide qui était la preuve d’une inspiration en dérive, d’un mal être dont elle ne savait guérir, attachée malgré elle à ce vil voleur au sourire trop dévastateur même si toujours menteur.

Alors quand il réapparut après avoir franchi la porte d’entrée, sans doute fut-il étonné de la trouver là, attendant sans vraiment l’attendre, celui qu’elle n’espérait plus, plutôt que d’être sortie s’amuser de son côté, ou encore plutôt que de dormir dans un lit trop grand sans lui.

Vive se redressa lentement, chevelure en bataille et à ses pieds, Néo qui dormait ou qui veillait et qui leva sur l’hôte de la maison, un regard lourd de reproche qui même pour un renard se montra plutôt efficace, autant que perspicace :

*voilà un voleur qui rentre tôt ce soir, la pêche n’a-t-elle pas été bonne ?*

Vive ignora le renard pour saluer Howie d’un léger sourire. Elle était sortie quand il s’était réveillé et à son retour il était déjà parti, et à présent, un coup de chance, ils parvenaient à se croiser. Alors peut-être que cette nuit, ils allaient pouvoir profiter un peu de ces moments devenus trop rares.

- Bonsoir Howie !
dit-elle d'un ton trop calme pour être habituel.





_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptySam 9 Juin - 13:20



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


J’avais de plus en plus l’impression que Vive et moi, on ne faisait plus que se croiser… En réalité, les seules fois où je la voyais vraiment c’était quand je rentrais de mes escapades et qu’elle était toujours endormie… Mais la plupart du temps elle partait toute la journée et revenait après que je parte pour mes activités nocturnes.

Comme aujourd’hui, en fait…

Vive n’était pas encore revenue quand j’étais partis chasser et essayer de refiler mes deux derniers artefacts qui, décidément, ne semblaient intéresser personnes pour diverses raisons. Et ça commençais à sérieusement me déprimer parce que j’avais sué pour les obtenir…

Ce soir, encore une fois, mes objets ne trouvèrent pas preneur et c’est après avoir bouffé un SDF bien trop fade que j’avais décidé de rentrer. Pourquoi rentrer si tôt alors que j’aurais pu aller au Lust ou bien ailleurs ? Parce que j’avais envie de voir Vivacia. Je voulais rendre cette soirée merdique un peu meilleure en sortant avec la Muse avec laquelle… Je n’étais plus sorti depuis des mois. Je m’amusais chaque nuit à essayer de vendre mais aussi à flirter avec d’autres filles. Je savais que c’était mal et que ça impliquait que je devais mentir à Vivacia une fois rentré à la maison. Mais les mensonges étaient tellement ancrés en moi que je le faisais sans ressentir toute la culpabilité qui va avec… Surtout que… Vive elle-même partait tous les jours sans que je ne lui demande des comptes.

On vivait comme ça… Et ça me convenait.

Mais est-ce que ça convenait à Vive ? Je crois que je ne m’étais encore jamais posé la question avant aujourd’hui.

C’était peut-être l’occasion de le savoir en lui proposant de sortir.


Je revins, donc, chez moi et quand j’ouvris la porte c’était pour découvrir Vive dans le divan et son renard à ses pieds. Le premier leva la tête avant que Vive ne fasse de même pour me saluer. Mais avec bien moins d’enthousiasme qu’avant.

-Salut, Vive… Comment tu vas?


Elle souriait mais ce n’était pas les grands sourires qu’elle avait l’habitude de m’offrir avant… Je vins m’assoir près d’elle devant la télévision éteinte. Je l’embrassai brièvement sur les lèvres, un baiser qui relevait plus du réflexe qu’autre chose, avant de reposer mon regard sur la télé.

-Je vois que tu t’amuses beaucoup, dis-je en faisant une petite moue.

Je tournai le regard vers Vivacia.

-Mais on va régler ça. Je suis rentré plus tôt rien que pour toi. Ça te dirait qu’on aille au parc d’attraction ?, demandais-je avec un sourire. Ça ouvre jusque très tard et j’ai amassé assez d’argent pour qu’on puisse s’y amuser sans compter.

Je n’étais pas rentré plus tôt rien que pour elle… En partie pour elle. J’étais aussi rentré parce que j’en avais marre d’essayer de vendre dans le vide. Mais si une petite sortie pouvait faire revivre un peu notre couple, pourquoi pas ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyDim 10 Juin - 9:19



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





Si ça allait ? non pas vraiment mais elle ne se sentait pas assez en forme pour aller au conflit. Elle n’en avait même pas envie. A vrai dire, elle n’avait plus envie de rien. Mais elle répondit, adoptant le mensonge à son tour :

- ça va !
*Va falloir que tu fasses quelque chose !* La gourmanda Néo, même si le ton de sa pensée était inquiet.

Sa petite muse se laissait aller et tout ça, c’était de la faute de ce maudit voleur ! Le renard se tourna vers le concerné et adopta l’attitude d’un renard hostile, sans aller jusqu’à lui montrer les dents toutefois. Le grognement toutefois lui échappa quand le vampire vint s’installer à côté d’elle et Néo déménagea aussitôt de place, s’éloignant de lui.

Vive regarda la TV qu’elle n’avait même pas eu envie d’allumer et haussa les épaules, sans commenter, avant de tourner son visage vers Howie qui lui disait qu’il était rentré tôt exprès pour elle. Et en elle se disputait la joie de son idée d’aller au parc et un tas de reproches qu’elle gardait pour elle, et qu’elle continua de taire. Ce qui fit soupirer le renard.

- C’est une très bonne idée !
répondit finalement Vive retrouvant un peu d’entrain. Laisse-moi quelques minutes pour me changer.

Et elle se leva pour monter à l’étage et farfouilla rapidement dans les affaires qui au fil des jours s’étaient accumulées dans les armoires dans des mélanges de couleurs étonnantes, de style et de coupe, gardant dans l’ensemble quelque chose de sexy et d’un peu fou à la fois. Elle opta pour un jean moulant noir, et y ajouta un bustier qui lui laissait les épaules nues et dont un millier de fils dorés pendaient autant devant que derrière, la faisant briller de toute part. Elle vérifia son reflet dans le miroir, enfila des sandales délicates du même doré, et oui elle n’avait plus besoin d’aller pied nu et le pire voyez-vous c’est qu’elle s’était procuré tout ça, sans avoir besoin de « l’argent » de son voleur.

Puis elle fut prête en un temps record, revenant auprès d’Howie pour lui lancer :

- On peut y aller ! Je suis prête.

Et déjà elle était sortie sans se préoccuper du renard qui profita que la porte était ouverte pour s’esquiver à son tour.
Dans la voiture, la muse resta étrangement silencieuse, encore quelque chose de très inhabituel pour elle, et se réveilla seulement à l’approche du parc. Son regard s’éclaira et se mit à briller et son visage s’épanouit dans un sourire.

- Oh ça a l’air génial ! S’exclama-t-elle ! Et elle sortit du véhicule alors qu’il n’était même pas arrêté.  Puis elle se tourna vers lui.
- Tu es déjà venu ici ? Je ne savais même pas que cet endroit existait.

A vrai dire elle avait été enfermée un bon moment avant de retrouver la liberté et avec son dernier client, elle n’avait plus guère eu le loisir de découvrir la ville.





_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10


Dernière édition par Vivacia Chispa le Lun 11 Juin - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyLun 11 Juin - 15:21



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


Vive déclara qu’elle allait bien… Elle regardait une télévision éteinte mais elle allait bien. Ok, j’étais prêt à la croire. De toute façon, ça m’arrangeait de la croire.

Je vins m’installer à ses côtés pour lui proposer de sortir un peu ce soir. J’avais envie d’aller au parc d’attraction avec elle histoire de profiter un peu et de rendre cette soirée moins merdique. Elle accepta en retrouvant un peu d’enthousiasme. C’était rare de voir Vive sans enthousiasme… D’habitude ça débordait de partout…

-Cool !

Elle alla se changer pour être parée pour le parc. En attendant, je m’affalai un peu plus dans le divan jetant quelques fois des regards au renard qui semblait sincèrement contrarié. Ce renard me détestait de toute façon malgré que c’est avec mon argent qu’il était nourri. Je fis la moue détournant le regard de lui… Après quelques minutes, Vive revint habillée de façon à me faire sourire tellement elle était sexy.

Elle était prête à partir.

-C’est parti !


On sortit et Néo en profita pour s’éclipser lui aussi. Chaque fois qu’il partait comme ça, j’espérais qu’il ne revienne jamais… Même si Vive serait triste, moi, ça me ferait du bien… Mais chaque fois, il revenait…

Bref, on embarqua dans la voiture qui fila vers le parc d’attraction. Le voyage se fit dans le silence et on arriva relativement vite au parc. Je vis le visage de Vive s’illuminer et ça m’arracha un sourire en coin. Un sourire qui disparut quand elle sauta de la voiture alors que je n’étais pas encore garé.

-Hey !

J’arrêtai la voiture et en sortit. Vive n’avait aucune idée que ce parc existait. Je savais qu’elle sortait beaucoup la journée mais, apparemment, ce n’était pas pour visiter la ville sinon elle aurait sur pour le parc.

-Ouais, je suis déjà venu plusieurs fois. Ça fait des années que ce parc est là. Mais ça fait un moment que je n’y avais plus mis les pieds. Je me disais que c’était l’occasion de te le faire découvrir.

Je souris même si une partie de mes affirmations était teintée de mensonges.

On entra dans le parc et je payai l’entrée pour nous deux. Une fois dans l’enceinte, je souris à Vive.

-Tu veux faire quoi ? Je suis plutôt doué aux jeux d’adresse mais je suis là pour toi alors on fera tout ce que tu veux. Et tu peux demander ce que tu veux à manger, je payerais.

J’avais décidé de dédié ma nuit entièrement à Vive juste pour recevoir, à nouveau, un peu d’affection de se part.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyMar 12 Juin - 10:18



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose




Vivacia semblait retrouver un peu de vie, l’idée seule de passer une nuit à s’amuser avec Howard était réjouissante et lui redonnait un peu de son enthousiasme légendaire, mais il fut hélas de courte durée.

Elle avait pourtant posé une question simple à Howard, une question à laquelle il aurait pu donner une réponse simple, et surtout une réponse dénuée de mensonge. Mais quand elle se tourna vers lui, il irradiait tellement de cette aura qu’elle connaissait par cœur qu’il aurait fallu qu’elle soit aveugle pour ne pas la voir. Sans parler de celle, différente qu’il laissait paraître sans s’en rendre compte, celui du séducteur invétéré qu’il était. Alors c’était ici qu’il était venu s’amuser avec cette autre fille !

Mais Vive dont l’enthousiasme était retombé comme un feu qu’on venait d’asperger d’eau, retint ses paroles, jusqu’à ce qu’ils furent à l’intérieur du parc.  Ce fut quand Howard lui demanda ce qu’elle voulait faire, en précisant pour la peine qu’il était plutôt doué dans les jeux d’adresses que la tornade explosa. Et comme si ça ne suffisait pas, il ajouta qu’elle pouvait manger ce qu’elle voulait, parce qu’il payerait !

Alors là, la colère chassa le chagrin qu’elle éprouvait et lui redonna une certaine énergie qui s’était étiolée ces derniers jours. Et si Néo avait été là, il n’aurait pas manqué de commenter quelque chose du genre « tout le monde aux abris, tornade en vue ». Oui dans ce genre quoi ! Mais Vivacia ne s’arrêta pas pour autant de marcher, avançant d’un pas, bon pas, regardant autour d’elle, son regard virant au noir, faisant disparaitre les paillettes d’or qui l’illuminaient habituellement.

- Je vois oui, je vois très bien en quoi tu es doué !

Elle se tourna momentanément vers lui, pour le foudroyer de son regard, avant de bousculer un type alors qu'elle reprenait sa marche et qui lui faisait obstacle. Ce dernier voulut protester mais elle l’engueula avant qu’il ne puisse dire quoique ce soit :

- Faites attention !
- Mais !

Vivacia fit un geste et deux personnes perdirent leur équilibre pour lui tomber dessus, lui faisant oublier instantanément la bousculade de Vivacia qui continuait à avancer, prenant n’importe quelle direction.

- Je n’ai pas besoin de ton foutu « Argent »,
- tout ne s’achète pas, tout ne se vole pas,
- il y a des choses qui se gagnent simplement
- sans avoir besoin de faire quoique ce soit,
- il faut juste le faire honnêtement
- mais toi tu ne sais pas, tu ne peux pas faire un seul pas
- sans prononcer des mots qui ne sont que des boniments !


Un étrange bruit se fit entendre, comme un déclic et les automates à bras mécaniques qui vous faisaient rarement gagner des peluches ou ce qui se trouvait dans les cabines de verre, se mirent à vomir tout leur argent, crachant jusqu’aux pieds de la muse qui fit volte face, poings sur ses hanches.

- Et moi, je sais à chaque fois que tu me mens ! Tiens le voilà ton argent !
- Tu n’as plus qu’à te pencher pour le ramasser.


Vivacia leva ensuite les yeux et aperçut une de ces machines avec un énorme pushing ball. Elle inclina légèrement la tête et déclara :

- On est venu ici pour nous amuser, alors soit, on va s’amuser,
et tu sais à quoi on va jouer ? Au jeu de la vérité
et à ce jeu là, je suis sûre de gagner.


Elle oublia les pièces tombées au sol pour se diriger vers le jeu en question et se positionna à côté, actionnant grâce à son pouvoir le pushing ball qui se mit en place.

- Je te pose une question et tu y réponds sincèrement, puis tu frappes, déclara-t-elle. Ce sont les règles du jeu pour aujourd’hui ! Si tu réponds bien, tu gagnes des points, si tu réponds mal….. elle ne termina pas sa phrase dont pourtant on pouvait deviner la rime, et son regard brilla d’un éclat de colère.

- Alors ma première question est : C’est quand la dernière fois que tu es venu ici ?

Vivacia croisa ses bras, et attendit sa réponse, inclinant légèrement la tête, et fixant son voleur menteur.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyMer 13 Juin - 18:47



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


Une fois qu’on fut entré dans le parc, Vivacia s’était mise à marcher d’un pas décidé alors que je lui proposais plein de trucs à faire. Je lui proposais même à manger vu que je savais qu’elle aimait manger.

Je la suivais alors qu’elle marchait un peu plus vite que moi. J’avais les mains dans les poches et me disait que c’était l’enthousiasme qui la faisait marcher aussi vite à travers les stands tout autour de nous. C’est quand elle se retourna en me foudroyant du regard et en déclarant qu’elle voyait très bien que j’étais doué que je sus que quelque chose n’allait pas. Je levai un sourcil m’arrêtant net face à Vive. J’étais pas sûr de suivre là… Elle m’en voulait pourquoi ?

Mais Vive ne s’arrêta pas et finit par bousculer un homme sans faire attention à lui. Elle lui répondit sèchement comme je n’avais jamais vu Vivacia parler et, alors que l’homme allait protester, deux autres personnes lui tombèrent dessus comme un vieux jeu de domino. Je me rendis assez vite compte que ce n’était pas anodin… Ça semblait venir de Vive. Je me mordis la lèvre et suivit Vive en ignorant complètement les personnes qui se remettaient de leur bousculade.

-Vive… Qu’est-ce qu’il se passe ?

C’est sous forme de comptine qu’elle me répondit. Une comptine qui m’accablait moi et ma passion pour les vols. Elle m’en voulait pour ça ? Alors que j’en avais fini avec les vols depuis mon casse au SPN ? Elle disait que l’argent, je pouvais le gagner honnêtement… Et sur la fin de sa petite chanson acerbe, elle me traita simplement de menteur. Je soupirai…

-Vive…


Je voulais m’excuser mais un bruit se fit entendre et très vite, les automates crachèrent leurs pièces à nos pieds. Plein de pièces… Et ça non plus ça ne devait pas s’être fait sans aide surtout que le discours de Vive prouvait que c’était grâce à elle si nos pieds étaient couverts de thunes. Mais le pire dans son discours c’est quand elle déclara savoir quand je mentais.

Comment… Comment c’était possible ?

J’entrouvris la bouche mais j’affichai toujours un air confus et désolé.

-Vive… Ecoute, je n’ai pas tant menti que ça…

En fait, je ne me rendais plus compte quand je mentais ou non… C’était un réflexe. Une seconde nature… Une façon de faire et d’agir que j’avais apprise avant même ma transformation et que je maitrisais, désormais, à la perfection.

J’essayais de faire prendre conscience à Vive que… Je n’étais pas tant un enfoiré que ça. Pas facile alors qu’elle disait savoir quand je mentais. Je soupirai encore ne sachant pas vraiment comment me défendre… Je ne connaissais pas bien l’étendue et la nature des pouvoirs de Vive et j’avais l’impression que j’allais regretter de ne pas m’être plus intéressé à ça… Et à elle en général.

Parce que là, elle me faisait une crise…

Vive regarda autour de nous et déclara qu’on était venu ici pour s’amuser. Je crus qu’elle allait passer à autre chose mais c’était très mal la connaitre. Elle voulait jouer au jeu de la vérité… Rien que le nom me fit faire une moue pas rassurée du tout…

-Ouais… Je vois que tu en es si sûr…

Est-ce que j’allais dire la vérité juste pour gagner un foutu jeu ? Je n’en étais pas sûr. Comme je le disais, mentir était plus fort que moi.

Je ne sais pas comment j’avais fait pour ne pas me baisser et prendre les pièces et j’avais réussi même si ça me démangeait. Seulement, j’étais sûr que si je me baissais, Vive allait encore plus m’en vouloir.

Alors je ne fis rien me contentant de suivre Vive qui arriva près d’un jeu et actionna, je ne sais comment, le punching ball. Je la regardais, perplexe, avant qu’elle ne m’explique les règles de son jeu. Je me mordis l’intérieur de la joue me disant que si je répondais par un mensonge aussi minime soit-il, j’allais en prendre plein la tronche. Je regardai Vive avec un regard désolé…

-Vive… Je suis désolé tu sais… On est pas obligé de jouer à ça, tu sais…
, dis-je en essayant de me faire le plus désolé possible et en faisant mon petit regard qui faisait, habituellement, craquer les filles.

Mais elle ne se démonta pas et envoya sa première question. Je soupirai et regardai le punching ball.

-La dernière fois, c’était il y a quelques jours,
dis-je en soupirant encore avant d’envoyer mon poing dans le punching ball.

J’avais dit la vérité… Pas besoin d’entrer dans les détails.

-Je suppose que je ne dois pas être le seul à jouer, dis-je en fixant Vive et en continuant d’afficher une moue. Alors, dis-moi, Vive… Qu’est-ce que tu fais pendant que je dors ?

Ouais, c’était gonflé comme question.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyJeu 14 Juin - 13:52



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





Oui parfaitement, ils allaient jouer au jeu de la vérité et elle avait de quoi vérifier s’il jouait dans les règles ou s’il allait encore tenter de tricher. Parce que tout de même, elle venait de lui dire qu’elle savait QUAND il lui mentait, ce à quoi il avait répliqué qu’il ne mentait pas tant que ça. Mouais, il était mal barré s’il commençait comme ça.

Elle l’avait donc précédé vers un punching ball et l’actionna sans même y mettre de pièce. Ce truc était sensé mesurer la force du joueur qui tentait le coup le plus puissant, mais Vivacia allait l’utiliser d’une manière beaucoup plus « percutante ».

Sauf qu’Howard se montrait plutôt réticent, ce qui pour Vivacia n’était guère surprenant. Mais elle comptait pourtant bien faire tomber le masque de ses frasques dont Néo lui en avait déjà glissé quelques mots ! Aussi sans se laisser amadouer par les regards implorants du voleur, Vive se lança dans une première question.

- Oh si on va y jouer que ça te plaise ou non. Parce que j’en ai marre que tu me prennes pour une bonne poire ! A me raconter des histoires, à tout bout de champ.

Elle lui demanda donc quand c’était la dernière fois qu’il était venu là. Alors qu’il y a un instant, il lui avait dit que ça faisait déjà quelques temps. Là soudain le ton fut différent et enfin il révéla être venu il y avait quelques jours seulement ! Et il frappa dans l’espèce de punching ball, marquant 1 point. C’est le score qui s’afficha. Il lui disait vrai pour une fois !

- Moui… et avec qui ? Demanda encore Vivacia. Elle ne comptait pas le laisser s’en sortir aussi facilement.

Sauf qu’Howie lui aussi voulait lui poser des questions et celle qu’il lui posa, surprit Vivacia, pas parce qu’il voulait savoir ça. Mais parce que c’était la première fois qu’il s’intéressait à ce qu’elle pouvait bien faire de ses journées. Vive croisa ses bras sur sa poitrine et afficha un air de reproche.

- Tu t’imagines peut-être que j’ai des choses à te cacher ? Je ne m’appelle pas Howie !


Puis son expression changea, oubliant la colère qui faisait flamboyer des yeux, pour afficher la tristesse qui était la sienne depuis quelques temps déjà.

- J’essaie de trouver un moyen de t’apporter cet argent qui te fait tant rêver. Je ne sais pas inspirer un voleur je crois, ce ne doit pas être fait pour une muse, alors je cherche une autre façon, différemment de faire en sorte que tu n’aies pas à partir chaque nuit, m’abandonnant pour aller courir après cet argent. Mais je ne trouve pas, l’inspiration me fuit depuis que la nuit tu me laisses seule dans ton lit, depuis que je sais qu’il y a d’autres filles. Oh inutile de nier, tu te fatiguerais inutilement.


- Tu ne croyais quand même pas que j’allais rester enfermée toute la journée à attendre que le soir tu me délaisses encore ? Howard, j’ai besoin de vie, de bouger, de m’amuser, de sortir, de danser, de rire, mais depuis que je suis avec toi, je ne fais plus rien de tout ça, je ne ris plus et je ne souris plus. Mes rêves s’étiolent, ceux qui nourrissent une muse, l’espoir, et la joie qui font mon inspiration. Il n’y a plus de création, il n’y a plus d’imagination, et le pire, c’est qu’il n’y a pas de confiance entre toi et moi, pas de lien, rien, que des sourires faux-semblants, que des histoires cache-vérité.

Vive avait vidé son cœur, et s’interrompit sans rien trouver à ajouter, si ce n’est qu’elle essuya une larme sur son visage, et se détourna, abandonnant le jeu de la vérité, parce que de toute façon elle doutait que tout ça puisse réparer ce lien qui ne s’était jamais vraiment créé. Howard était un voleur, ça elle aurait pu s’en arranger, mais le pire, c’était qu’il ne s’occupait plus d’elle, préférant aller voir ailleurs. Alors la conclusion s’imposait : contrairement à ce qu’il disait, il ne tenait pas à elle.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyLun 18 Juin - 10:35



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


J’étais réticents à jouer au jeu de la vérité… Mais il semblerait que je n’avais pas vraiment le choix vu le degré de colère que venait d’atteindre Vive après qu’elle ait compris par je ne savais quel moyen que je lui avais menti.

Elle voulait jouer. Elle en avait marre d’être prise pour une bonne poire. Je fis la moue comme un petit garçon qu’on venait de prendre en flagrant délit d’une grosse bêtise. Surtout que ce n’était pas vraiment la première fois que j’entendais ce discours de la bouche d’une fille. Il y en avait eu d’autres avant Vive et ça c’était toujours terminé comme ça…

Mais j’avais pas envie que ça finisse avec Vive parce que je l’aimais. A ma façon très libertine, peut-être, mais j’y tenais quand même.

Je répondis sincèrement à sa première question marquant un point au compteur. Ok, je lui avais menti tout à l’heure… Mais ce n’était pas vraiment un mensonge important. Je ne voulais juste pas entrer dans une discussion sans fin sur les raisons qui m’avait poussé à ne pas l’emmener avec moi. Le fait été que quand j’avais eu l’idée, elle dormait déjà.

Du coup, Vive posa une autre question à savoir avec qui j’étais venu ici il y a quelques jours. Je soupirai.

-Seul. Je suis venu seul.

C’était vrai. J’étais bien venu seul. J’avais juste rencontré quelqu’un ici… Mais je n’avais pas emmené sciemment quelqu’un avec moi. Mais je me retins, quand même, de taper sur le punching ball… On ne savait jamais.

Et, comme pour reprendre le contrôle de la situation, j’avais posé une question à Vive… Je considérais que je ne devais pas être le seul à jouer. Mais l’air rempli de reproches de Vive ne m’annonçait rien qui vaille. Elle disait que si je m’imaginais qu’elle avait quelque chose à cacher, je me trompais, parce qu’elle ne s’appelait pas Howie. Je croisai les bras tout comme elle en faisant la moue. Et ce ne fut plus de la colère que je vis dans les yeux de Vive mais de la tristesse. Et elle me raconta son désespoir… Elle cherchait désespérément de l’argent pour que je n’ai pas à l’abandonner toute les nuits… Elle savait qu’il y avait d’autres filles ce qui me fit baisser les yeux. Elle disait qu’elle avait besoin de bouger pour être heureuse. Il lui manquait tout ce qui faisait d’elle une Muse. Comme si notre façon de Vive actuelle la vidait de toute vitalité.

Et elle essuya une larme ce qui me fit un rien culpabiliser. Ok, j’avais merdé. Ok, j’avais passé beaucoup de mes nuits dehors… Ok, je passais mes journées à dormir alors que je pourrais faire un effort… Ok, j’avais flirté avec d’autres filles… Mais… Non, il n’y a pas d’excuses. Ça faisait effectivement beaucoup. Mais ce n’était pas si simple de changer de train de vie alors que ça faisait des années et des années que je vivais ainsi.

Vive se détourna lors et je la rattrapai… Il fallait que je répare ce que j’avais merdé. Je marchais à son rythme à ses côtés.

-Vive… Ecoute… Je suis désolé, ok… Je ne savais pas que tu étais si malheureuse. J’avoue, je flirte avec d’autres filles. Je ne sais pas comment tu l’as su mais ce n’est que des filles qui n’ont aucune signification pour moi. C’est juste que… Je suis comme ça. Je ne peux pas m’en empêcher. Par contre, crois-moi ou pas, mais depuis que je nous ait rapporté 30 000 dollars, je ne vole plus. J’essaye de vendre les deux derniers artefacts que j’ai volés mais les vols, c’est terminé. J’ai fait ça pour toi, Vive. J’ai risqué ma vie pour toi et ça c’est pas du faux.

Je soupirais… Je n’étais pas facile à défendre. Heureusement que je n’avais pas à le faire souvent. Je me mis devant Vive pour qu’elle arrête de marcher.

-Je ne partirais plus la nuit… Enfin, sauf une petite heure pour me nourrir mais c’est tout. Le reste du temps, on fera ce que tu voudras. On trouvera quelqu’un à inspirer. On se trouvera des trucs à faire ensemble et un moyen de gagner de l’argent…

Encore des promesses que j’envoyais et qui ne seraient sans doute pas simple à tenir. Mais je les envoyais quand même pour récupérer Vive.

-Tu es prête à me croire ?

Je fis mon petit regard… Sans savoir, réellement, si ça allait fonctionner.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyMar 19 Juin - 14:25



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





Howard lui assura qu’il était venu seul, et Vivacia inclina la tête pour l’observer. Il avait l’air sincère et elle ne voyait aucune aura particulière. Alors devait-elle le croire sur parole après ce que Néo lui avait dit ? Oh et puis oui, il ne lui devait aucun compte mais malgré tout elle était blessée, blessée de savoir qu’il pouvait s’intéresser à d’autres femmes qu’elle, une muse ne lui suffisait-elle pas ? Ne lui avait-elle pas donné son sang pour qu’il ne souffre plus ? Est-ce que tout cela pour lui n’avait pas la moindre importance ? Tant de questions qu’elle se posait encore…

Quant à elle, Vivacia lui donna son ressenti, sans ménager le voleur, lui expliquant ce qu’elle faisait de ses journées, combien elle s’ennuyait seule et qu’elle avait besoin au contraire de s’amuser, de voir des gens, de le voir à défaut, oui au moins lui…..Mais il passait sa vie dehors et bien sûr quand il rentrait enfin, c’était elle qui se reposait. Et ça, ce n’était pas une vie pour une Muse. Elle méritait mieux que ça. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, une muse avait seulement besoin d’attentions et non pas d’argent !  Alors que l’argent avait pour lui tant d’importance. Elle avait essayé de le lui faire comprendre avec les machines à jeu tout à l’heure, mais elle n’était pas sûre d’avoir été comprise.

Au final elle se détourna pour s’éloigner mais Howard la rattrapa. Il était désolé, et pour ça elle voulait bien le croire. Mais est-ce que c’était suffisant d’être désolé ? Est-ce que ça changerait quoique ce soit ?
Et quand il avoua flirter avec d’autres filles, elle s’arrêta pour lui faire face. Était-il enfin décidé à être sincère ? Sauf qu’il ajouta qu’il ne pouvait pas s’en empêcher.

- Et tu crois que ça excuse que tu me laisses tomber pour aller draguer d’autres filles ? … c’est ce que tu veux ? pouvoir être libre de voir toutes les filles que tu souhaites et que moi je t’attende sagement à la maison, et qu’éventuellement la prochaine fois que tu auras besoin de sang, et bien y’a qu’à demander à Vivacia ? hm ?

Elle croisa les bras fermement sous sa poitrine, attitude qui en disait long sur ce qu’elle pensait vraiment. Elle n’était pas la bonne poire de service ou le bouche-trou pour vampire. Elle n’était pas un jouet avec lequel on s’amusait pour ensuite le laisser tomber au gré de ses fantaisies et de ses envies.

Howard lui expliqua encore qu’il n’avait plus volé depuis son dernier vol et qu’il cherchait à présent à vendre son butin. Et il lui assura qu’il avait fait ça pour elle.

- Mais…je ne t’ai jamais demandé de ne plus voler, Howard, dit-elle d’un ton désolé… tout à l’heure quand je t’ai parlé d’honnêteté, c’était celle du cœur dont je te parlais…. Pas d’argent. Quand je t’ai dit que tout ne s’achetait pas, je pensais à de simples attentions, à des sentiments, de l’amitié de l’amour, la reconnaissance de l’autre et surtout la confiance. Tout n’est pas qu’argent, Howard ! Par contre, comme je tiens à toi, je t’ai demandé de ne plus prendre de risque inconsidéré, parce que je craignais qu’il ne t’arrive de gros problèmes. Je préfère encore vivre dans une cabane et profiter de toi que de vivre dans un palace, et y être délaissée, sans avoir personne pour partager ces richesses. Tu dois apprendre à te contenter de ce que tu as Howard, sans vouloir toujours posséder plus, et je ne parle pas que des filles, mais de tous ces biens matériels dont je pourrai très bien t’aider à t’en procurer si ce n’est que ça !

Elle soupira.

- Mais à présent, si tu me dis que ce que tu veux c’est être libre de tes choix sans que je ne m’en mêle, si tu dis que tu ne sais pas t’empêcher de me mentir, alors soit ! Mais sache que mentir à une muse c’est se mentir à soi-même. Et c’est un peu trahir ce que je pourrai être pour toi, une muse, ta muse…c’est briser la confiance qui est nécessaire pour qu’un lien puisse se tisser.

- Et surtout c’est inutile, parce que je sais voir tous tes travers aussi clairement que l’on voit à travers le verre. Je sais et connais la moindre fibre qui te compose comme un compositeur connait chaque note de ses compositions. Ou comme un peintre connait chaque teinte qui compose son œuvre. Les tiennes se teintent éternellement de mensonge, elles se teintes de ces couleurs de ceux qui aiment séduire mais qui gardent leur cœur fermé aux autres, de ceux qui veulent papillonner sans rien donner en échange. Moi je suis une œuvre qui se compose à deux et même à plusieurs et plus l’orchestre a d’instrument, plus le tableau possède de couleur, plus mon bonheur est grand.


Elle se rapprocha et plongea ses yeux qui s’étaient rallumés de quelques éclats.

- Je suis tel le piano, instrument du pianiste qui s’il est abandonné va très vite se désaccorder.  Alors tout ce que je te demande, c’est de jouer avec moi, et peu importe finalement tes choix. Mais ne m’abandonne pas, et essaie d’avoir confiance pour une fois. Car moi alors je pourrai de nouveau croire en toi.

Et vive leva son joli petit nez vers celui qui occupait assez de place dans sa vie pour qu’elle n’ait pas envie d’en changer, même si dans la finalité, c’était elle qui habitait chez lui, mais la place la plus vaste, c’était celle qu’on gardait bien au chaud dans son cœur.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyJeu 21 Juin - 14:39



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


Mon excuse pour lui expliquer pourquoi je flirtais avec d’autres filles ne lui plaisait pas. Ouais, ça aurait plu à aucune fille ce genre d’explication… Mais la sincérité, c’était ça. Pour ça que je mentais souvent. Pour ne pas finir avec des explications qui ne justifiait rien au final.

Parce que la réalité, c’était vraiment que je ne pouvais pas m’en empêcher. Je n’avais jamais vécu de relations longues avec des filles sûrement parce que j’étais incapable de me contenter d’une. Le jeu du flirte était un de mes jeux favoris.

-Non… C’est pas ça… C’est que je n’ai pas l’habitude d’être en couple avec une seule fille. C’est nouveau pour moi et j’ai 102 ans… C’est changer un style de vie que j’ai depuis une vie entière. Mais j’avoue… C’est une mauvaise excuse mais c’est la vérité.

Vive était toujours en colère mais elle était déçu et triste aussi. Et je lui balançai mes excuses essayant de récupérer ce qu’il restait à récupérer. Parce que, si je n’avais pas arrêté de draguer d’autres filles, j’avais quand même arrêté les vols… Mais là encore je m’étais foutu le doigt dans l’œil parce que j’avais mal interprété, depuis le départ, ce que voulait Vive.

Et elle me l’expliqua en long et en large alors que mon regard se baissa comme un petit garçon à qui on faisait une remontrance. L’argent ça ne comptait pas pour Vive mais ça comptait pour moi. Elle préférais vivre sans argent mais avec moi et toutes les petites attentions que je pouvais lui donner. Vive me rappela qu’elle était une Muse et expliqua un peu mieux de quoi il s’agissait. Ce qui me faisait peur dans l’histoire, finalement, c’était qu’elle pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert. Elle savait mettre le menteur invétéré que j’étais en insécurité totale parce que je serais, constamment, pris sur le fait quand je mentirais. Plein de questions pouvaient alors se poser :

1. Est-ce que j’arriverais à ne plus lui mentir ?
2. Est-ce que j’arriverais à ne plus flirter à tout vas et me contenter d’une seule femme ?
3. Est-ce que j’étais l’homme désigné pour donner à Vive ce qu’elle cherchait : affection, confiance et j’en passe ?

Difficile de répondre… Mais je voyais bien dans le regard de Vive et dans ses paroles qu’elle voulait me laisser un chance et, surtout, qu’elle m’aimait. Je relevai le regard sur elle en même temps qu’elle releva le sien sur moi.

-Vive… Je ne voulais pas que tu te sentes abandonnée…

Mais ça avait été le cas… Je l’avais abandonné. Il y avait même des jours où on ne s’était même pas croisé. Je soupirai.

-Je ne savais pas que tu tenais à moi à ce point… Pour les vols… Ouais, ils sont dangereux mais… J’ai besoin de ça pour vivre et me sentir vivre. Ce n’est pas tellement l’argent. Enfin, si j’aime l’argent mais je crois que j’aime encore plus les émotions que me provoque tout ce danger. Tout comme toi tu as besoin d’émotions, de compagnie et de confiance mutuelle moi j’ai besoin d’adrénaline, de flirte et de tous ces trucs qui ont été mon quotidien jusqu’ici.

Est-ce que ça voulait dire qu’on n’était incompatible ? Pas forcément. Mais j’essayais d’expliquer à Vive que moi aussi j’avais besoin de certaines choses pour ne pas dépérir.

-Et les mensonges… Ça a été ma façon de fonctionner depuis toujours. Je suis comme ça mais… Je peux faire des efforts et changer. Je ne serais pas en train d’être sincère avec toi si je ne le pouvais pas.

Je posai ma main sur sa joue un invétéré séducteur que j’étais. Mais mon regard lui montrait que je ne voulais quand même pas qu’elle me quitte.

-Je t’aime, Vive. Je ne veux pas t’abandonner… On peut essayer de s’accorder… Je peux te donner ce que tu cherches. Je suis sûr que je peux y arriver.


J’étais débordant de confiance, comme d’habitude.

-On peut commencer à faire plus de trucs ensemble… C’est peut-être un bon début, non ?

Je caressai toujours sa joue. C’était encore des promesses… Mais j’étais Howard Rose… Est-ce que j’allais pouvoir y arriver ? Même moi je n’en avais aucune idée.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyVen 22 Juin - 13:45



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





En effet, ce n’était pas une excuse, et puis ça lui disait simplement qu’elle n’était qu’une « fille » parmi d’autre et qu’elle ne comptait pas plus qu’une autre. Alors bien sûr, ce n’était pas du tout pour lui plaire, même s’il lui disait qu’il avait toujours vécu ainsi. Ce qui n’arrangeait pas vraiment son cas, parce qu’on pouvait traduire ça par une volonté de ne rien y changer.
Son seul mérite à vrai dire là tout de suite, c’est qu’il avait compris qu’il était inutile de lui mentir. Enfin à condition que ça dure, et ça c’était loin d’être acquis.

Quant au vol, elle lui avait fait comprendre qu’elle ne lui avait jamais demandé d’arrêter, juste d’éviter de prendre trop de risque et Howard lui dit qu’il avait besoin de voler pour se sentir vivre, mais qu’il ne le faisait pas spécialement pour l’argent. Oui et bien ça, c’était une chose qu’elle pouvait comprendre, seul le vol l’inspirait et il ne se voyait pas faire autre chose…. Elle comprit jusqu’à ce qu’il revint à cette histoire de flirt. Il compara son besoin de s’amuser, de compagnie à son besoin de flirter et l’expression de Vivacia se renfrogna. Ce n’était pas vraiment pareil à son goût et ça ne faisait que souligner qu’il ne pourrait pas se contenter que d’elle.  OK !

Alors quand il lui dit qu’il pourrait faire des efforts, et qu’il l’aimait, quand il ajouta que pour commencer il allait essayer de faire plus de choses avec elle, Vivacia lui lança un long regard plutôt dubitatif.  Avant de lui répondre enfin.

- Moui, mais tu devrais commencer par apprendre à ne pas prononcer ces mots à la légère. Un jour ça pourrait bien se retourner contre toi.

Elle n’était pas du tout convaincue par tout ça, au-delà de ce qu’il disait ressentir pour elle, elle n’y croyait pas. Oh pas qu’il mentait, non ça elle l’aurait sû, mais c’était comme si quelqu’un venait de lui dire qu’il aimait la pizza…..ouais il l’aimait bien, la muse, mais ça ne l’empêcherait pas d’en aimait d’autres aussi. On pouvait aimer la pizza et aussi les hamburgers par exemple !

Ouais elle manquait d’inspiration et de poésie sur ce coup assurément. Vivacia soupira et désigna le train fantôme.

- Bon si on commençait par essayer ça ? Ou c’est quoi que tu préfères faire ici ? Les montagnes russes ? Le spectacle ?


Et elle se remit en marche, se dirigeant vers les attractions. Pour le reste, et bien, elle serait vite fixée sur la parole d’un voleur vampire et menteur…… même si elle n’y croyait pas trop.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyLun 25 Juin - 19:23



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


J’essayais de réparer les pots cassés mais ce n’était pas simple. C’est vrai que j’avais délaissé un peu Vivacia ses derniers temps pour vivre comme j’avais l’habitude de vivre. J’avais flirté avec d’autre fille à défaut de voler… Le problème de Vivacia c’est qu’elle avait lu en moi comme dans un livre ouvert.

Le pire c’était que je l’aimais. J’avais beau flirter avec d’autres filles, j’aimais toujours Vivacia. Et je voulais me rattraper en lui promettant de ne plus la délaisser et de passer plus de temps avec elle. Son air dubitatif en disait long. Vivacia était méfiante de mes promesses… Toutes les personnes qui me connaissaient auraient été dubitatives. Et elle me fit comprendre que je devrais commencer par ne pas prononcer ces mots à la légère. J’imagine qu’elle parlait du « je t’aime »… Je levai les yeux au ciel en soupirant.

-Je n’ai pas prononcé ça à la légère…


Je n’aimais personne d’autre qu’elle… Flirter, ce n’était pas aimer. Je flirtais parce que ça me donnait l’impression de vivre mais aimer était tout autre chose.

Vivacia me montra alors le train fantôme et proposa d’essayer ça avant de me laisser le choix total… Ok… Le train fantôme, ce n’était peut-être pas une bonne idée vu ce que je me rappelais avec Yeva. Donc…

-Les montagnes russes, peut-être ? On se fait une tour, puis je t’offre une crêpe… Heu… Une glace plutôt. Les crêpes ne sont pas vraiment bonnes.

J’étais un vampire et je ne mangeais pas. Ça Vive le savait… Mais ça ne m’empêchait pas de pouvoir critiquer gratuitement les crêpes.

Je pris la main de Vive et la regardai un moment dans les yeux.

-Après ça, je te réserve tout ma nuit… Et la journée qui suit aussi. Tant pis pour le soleil.

Je souris et emmenait Vive vers les montagnes russes. Il n’y avait pas une très grosse file alors on arriva rapidement dans l’un des wagons. Ce genre de truc à sensations fortes, j’adorais… Et j’espérais que ça allait mettre Vive d’un peu meilleure humeur.

-J’ai déjà essayé ces montagnes russes. Ça va secouer !

Et on ne tarda pas à le découvrir quand les montagnes russes commencèrent à nous faire tourbillonner dans tous les sens.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyMar 26 Juin - 20:42



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





Oui, on ne disait pas je t’aime comme ça, comme des mots qu’on jette dans un puits sans fond, sans fondement, sans sentiment, sans qu’il n’y ait rien de plus qu’une petite idylle, une histoire de rien, une aventure sans lendemain.  

On ne disait pas je t’aime sans le penser vraiment, même si finalement, c’était ce que faisait tous les humains, enfin non pas tous, il y avait des exceptions, rares, trop rares. Et Vivacia doutait qu’Howard fasse partie de ces exceptions-là, de ces histoires qui inspiraient les écrivains, de celles qui faisaient rêver. Quoique le vampire aurait eu sa place toute trouvée dans une de ces histoires comme Twilight, de quoi mettre plein d’étoiles dans le regard de toutes celles qui avaient regardé. Mais finalement, c’était juste des histoires sur un écran qui n’avaient rien de vrai.

Même si Howard lui assura qu’il était sincère et qu’il le pensait. Vivacia lui lança un regard sans aménité cette fois, se contentant de l’observer et renonçant à lutter contre le dragueur menteur. Elle lui avait délivré son cœur, lui avait dit ce qu’elle ressentait, alors à présent c’était à lui qu’appartenait la suite de l’histoire. S’il tenait vraiment à elle, il saurait trouver le chemin de son cœur, même s’il devrait pour cela, un peu se démener ou affronter ses plus grandes peurs….

Alors elle lui proposa le train fantôme. Simple coïncidence ou subite inspiration ? Toujours est-il qu’Howard déclina pour lui préférer quelque chose de plus enlevé comme des montagnes russes même si là, leur petit train d’histoire venait déjà de sombrer dans le creux d’une vallée pleine d’obstacles. Saurait-il à présent, remonter le flanc de la prochaine montagne sans perdre aucun wagon ? Seule la suite le leur dirait et pour cela il fallait essayer.

Et comme Vive était une Muse qui se nourrissait d’espoir, celui qu’elle vit dans le regard d’Howard lui permit à son tour d’espérer. Son regard se remit à briller et le sourire revint sur son joli visage, laissant de côté les petits détails qui auraient dû l’ennuyer.

- D’accord ! Allons-y pour la montagne russe ! Et après , je préfèrerai une barbe à papa, parce que c’est joli et que ça colle aux doigts !  

Elle serra la main d’Howard qui avait pris la sienne et avança d’un pas plus léger vers l’entrée de l’attraction tout en protestant en entendant les paroles de son voleur.

- Ah Non, sans façon ! Pas de soleil pour toi ! J’ai retenu la leçon ! Et j’espère que toi aussi,
murmura-t-elle plus bas, brisant la rime.
Un éclat plus sombre traversa son regard. Elle ne tenait pas à réitérer l’expérience de la morsure même si ça n’avait pas été aussi terrible que ça. Malgré tout, elle n’y tenait vraiment pas.

- Je ne te demande pas de décrocher la lune, un peu de temps pour commencer c’est parfait, sans me faire de promesses que de toute façon tu ne saurais tenir et qui t’évitera qui plus est, d’avoir à me mentir !

Et quand il la prévint que le manège allait la secouer, son rire éclata, tintant et joyeux, pour répondre en s’empressant de rejoindre la file.

- Tant mieux, c’est encore mieux si ça secoue

Et l’instant d’après, bravant tous les interdits, Vive tendit ses bras dans les airs, en riant aux éclats, tandis que le wagon dans lequel ils étaient installés avec Howard, grimpait et redescendait sur les montagnes, sans presque leur laisser le temps de souffler. Elle en trouva toutefois assez pour en rire, encourageant l’engin à aller plus vite encore, comme si ce dernier allait l’écouter !

- Ouiiii plus viiiiiite !!!

Et le résultat fut immédiat ! Les wagons accélérèrent brusquement, arrachant de nouveaux cris à ses passagers qui ne furent guère rassurés par cette soudaine accélération. Mais ce fut des cris de joie pour Vivacia qui goûtait beaucoup à toutes ces sensations. La vitesse fut telle qu’au premier virage, les wagons décollèrent légèrement pour recoller l’instant d’après aux rails, effrayant davantage les passagers qui n’étaient pas sûrs que tout cela soit très normal.  

Aussi au prochain passage en gare, alors que le circuit aurait dû se faire deux fois, les wagons ralentirent soudain pour s’arrêter complètement.

Alerté par les données de l’ordinateur qui l’avait prévenu d’une brusque accélération, le contrôleur de l’attraction avait aussitôt mis fin au tour de manège. Et la foule qui attendait son tour, fut évacuée pour permettre une vérification d’urgence de tous les mécanismes au grand dam de Vivacia qui protesta :

- Rohh mais j’voulais faire encore un tour !!

Mais pas le choix, ils durent quitter l’enceinte de la montagne russe à leur tour, avant que seulement elle ne se tourne vers Howard et éclate de rire en voyant que ses cheveux avaient moyen appréciés le tour en montagne russe. Elle s’approcha pour passer ses mains dans ses cheveux, essayant de les discipliner.

- Hum,  c’était cool non ? On en trouve un autre ? Et si possible qui ne tombe pas en panne, protesta-t-elle ignorant qu’elle était quelque part à l’origine de cette vérification.

Vivacia glissa sa main dans celle d’Howard et lui montra l’immense roue. Grande, c’était pas assez pour définir la taille de ce truc.

- On essaie ça ? ça doit être très joli de là haut, on devrait presque pouvoir toucher les étoiles,
ajouta-t-elle d’un ton rêveur.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarlet Morrigan
Scarlet Morrigan

Messages : 1962
Age : 47
Localisation : Metropolis Wonder's Theater

Feuille de personnage
Âge: apparence 27 (1010 ans)
Métier: accomplir votre vengeance
Particularité: se change en corbeau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyJeu 28 Juin - 23:56



un souffle d'inspiration

...

ft. Howard Rose, Vivacia Chispa





L’avantage d’un contrat, si tant est qu’on pouvait appeler ça ainsi, c’était qu’il n’y avait pas à courir après une cible, c’était un aller simple jusqu’à la personne concernée, il lui suffisait de créer un portail…
Frank avait souhaité son intervention pour qu’elle s’occupe de venger ses camarades assassinés par le vampire, et Scarlet avait accepté de s’en charger, avec toutefois une condition très particulière, puisqu’avant d’agir, elle était sensée prévenir Frank pour qu’il puisse donner son avis sur la sanction choisie.

Mais avant d’arriver à ce point de cette affaire, Scarlet devait commencer par le plus important, observer et étudier l’homme en question. Enfin le vampire, puisque c’était un vampire, un anglais du nom d’Howard Rose qu’elle avait déjà rencontré à deux reprises sans toutefois être parvenue à l’associer à ce nom. C’était Bobby qui en fait lui avait rappelé ce détail. Oui, celui qui s’était amusé à le dénigrer pendant le discours qu’il avait fait au marché noir, celui qui l’avait encore dénigré dans le futur et l’homme dont voulait se venger Frank, étaient en fait la même personne…. Ça promettait !

Elle était donc là ce soir, enfin sous forme de corbeau comme très souvent, épiant la maison qu’habitait le vampire. Elle s’était d’abord posée sur le bord d’une fenêtre, glissant un œil à l’intérieur avant de voir du mouvement. Tiens ça s’animait un peu là-dedans. Le corbeau s’approcha, espérant entendre ce qui s’y disait mais à cet instant, il sentit quelque chose heurter ses ailes. (écoute 1/6) Mais qu’est-ce qui se passait ? Le corbeau se retourna d’un bond, et inclina la tête en voyant un petit garçon qui rigolait en le traitant de piaf. Oh bon sang le sale petit garnement ! il allait payer cher son insolence !

Scarlet s’envola d’un coup d’aile et piqua droit sur le gosse visiblement pour l’attaquer. Le gamin surprit poussa un cri et s’enfuit à toute jambe, non sans avoir reçu un coup de bec sur le crâne. Ca lui apprendrait tient à lancer du gravier sur un pauvre corbeau ! Sauf que quand Scarlet revint vers la maison, le couple était en train de quitter cette dernière.

Oh Rose sortait ? Et il n’était pas seul ! Au lieu de se poser sur le bord d’une des fenêtres, le corbeau se percha à quelques mètres de là, sur la branche d’un des arbres qui ornaient la rue, et les observa à nouveau, avant d’entendre un drôle de glapissement.

Quand le corbeau se pencha, ce fut pour voir un renard au pied de l’arbre qui le regardait. Non mais c’était quoi ce cirque ? Un renard en plein New York ? Et un renard comme elle n’en avait jamais vu avant ça ! Et ce dernier semblait vouloir se faire un corbeau au repas. C’est en entendant le bruit d’un moteur tourner, que Scarlet se concentra à nouveau sur sa mission, s’envolant à tire d’aile, abandonnant l’étrange renard derrière elle, pour tâcher de ne pas perdre la voiture de vue.

En volant assez haut, ça lui permettrait de les garder à l’œil. Mais il s’avéra très vite qu’ils prenaient la direction de Staten Island. Alors le corbeau en fit de même, les suivant de loin.

….

Quand elle retrouva leur trace, une fois traversé le bras de mer qui séparait New York de son borough de Staten Island, elle trouva un perchoir sur un des stands à proximité, pestant contre le brouhaha ambiant, entre les musiques qui se mélangeaient, les cris des gens qui se faisaient secouer comme des pruniers sur ces engins maléfiques ou ceux qui parlaient joyeusement mais tous en même temps, ça allait être difficile d’entendre la discussion entre le couple.  

Quoique d’après les gestes de la blondinette et vu son attitude, elle pouvait clairement deviner qu’il y avait dispute. Scarlet tenta un perchoir plus proche, bien qu’un peu risqué, sorte de méli mélo de câble…. Mais elle devait entendre ce qu’ils se racontaient… ou ce qu’elle lui disait. Ok, elle parlait de problème d’argent. Hum moui, un grand classique…. Et de boniments….oh, elle n’était pas contente parce que monsieur lui avait menti, tiens donc ? Encore un grand classique ! Le corbeau se concentra pour mieux entendre encore. (écoute +4/6)

Ah oui apparemment Howard Rose était un menteur et c’est ce qui semblait tant énerver la jeune femme. Ils se rapprochèrent par chance d’elle, et poursuivirent leur conversation non sans s’intéresser à un jeu avec un punching ball. Elle avait semblait-il beaucoup de choses à lui reprocher… c’était bon à savoir ! Monsieur était un menteur, et un voleur ! Oui ça elle le savait, c’était pour ça qu’il s’était introduit sur un endroit surveillé par le SPN, pour les voler, mais pas seulement. Scarlet se demanda si cette jeune femme qui s’exprimait étrangement était au courant pour les meurtres….

Mais alors elle les perdit de vue, et dut prendre son mal en patience tandis qu’ils pénétraient dans le hangar d’une de ces attractions. PFff il n’était pas question qu’elle approche de cette chose. C’était un coup à perdre des plumes. Alors elle attendit non loin, prête à poursuivre sa mission d’observation.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptySam 30 Juin - 16:41



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


Après notre petit accrochage, il était temps de passer à autre chose. Je n’avais pas vraiment emmené Vive au parc d’attraction pour qu’on s’engueule. Je l’avais amené pour m’amuser avec elle. Et c’est après lui avoir juré l’aimer – ce qui était le cas ! – que j’avais fait tout un tas de proposition après avoir décliné le train fantôme qui risquerais trop de me rappeler Yeva et ce n’était pas forcément le moment de penser à une autre fille.

Mes propositions ramenèrent le sourire sur le visage de la jolie Vivacia. Je la préférais quand elle souriait et qu’elle ne m’engueulait pas. C’était quand même mieux… Elle voulait bien aller sur les montagnes russes avant de se prendre une barbe à papa. J’esquissai un sourire.

-Ça marche !


C’est main dans la main qu’on marcha vers l’attraction pendant que je faisais tout un tas de promesses à Vive comme celle de passer énormément de temps avec elle à l’avenir quitte à devoir braver le soleil. Mais elle ne voulait pas. Ça se voyait dans son regard qu’elle n’avait plus envie que quelque chose nous arrive. Même si, je me demandais quelle leçon je devais retenir. Mais il ne valait mieux pas demander et nous entrainer encore dans une dispute alors je me contentais d’approuver.

-Ouais, j’ai retenu.

Vivacia ajouta qu’elle ne voulait pas que je lui décroche la lune… Elle insinuait, ainsi, que j’en faisais toujours des tonnes… Moi qui croyais que les filles adoraient ça… Mais Vive, elle, elle voulait juste un peu plus de compagnie et, surtout, plus de mensonge. J’approuvai de la tête.

-Ok, plus de compagnie et moins de mensonge,
dis-je en esquissant un tout petit sourire.

Entre temps, on était monté dans l’attraction. Vive n’avait pas froid aux yeux. Elle adorait tout ce qui secouait. Elle commençait à retrouver son enthousiasme ce qui n’avait pas été une mince affaire. Je souris et l’attraction se mis en marche. Les montagnes russes, c’était bien même si ça ne fournissait pas autant d’adrénaline qu’un bon vol chez une sorcière puissante et sexy.

Vivacia prenait son pied et leva les mains en l’air. Elle voulait que ça aille plus vite et… Ça commença à aller plus vite. Anormalement vite. Mais ça n’inquiétait pas Vive qui s’éclatait complètement alors que les autres passagers criaient de peur. Moi, je m’accrochai au harnais de sécurité appréciant cette prise de vitesse tout en me disant que ce n’était pas forcément normal…

Quand, au premier virage, les wagons se décolèrent des rails, je compris que l’attraction devenait complètement folle… Je regardais vers Vive qui s’éclatait toujours.

-Vive…


J’allais lui demander si c’était à cause d’elle si l’attraction faisait des siennes mais la vitesse m’empêchait de parler… J’appréciais juste le truc me disant que si ça merdait, ça allait pas être forcément beau…

Je me tenais toujours de plus en plus fort aux harnais alors que le wagon ralentis d’un coup pour finir par s’arrêter complètement. Je lâchai un petit « ouf » malgré moi une fois que le wagon fut inerte. Ça avait été cool et l’adrénaline m’avait donné un coup de boost mais ne pas savoir si ça allait complètement merdé m’avait laissé un drôle d’arrière-goût dans la bouche qui ressemblait au goût de l’angoisse.

Vive, elle, aurait voulu que ça continue.

-Ouais… Mais je crois que leur attraction a un ou l’autre problème, dis-je en descendant du wagon.

J’étais décoiffé et quand on sorti de l’attraction, Vive replaça mes cheveux après avoir bien ri de mon état. Je fis une petite moue.

-Oui, c’était cool. Ça ne l’a pas été pour tout le monde. Les autres crevaient de trouille
.

Je troquai ma moue pour un sourire.

-Ouais, on peut en trouver une autre. Après on ira chercher ta barbe à papa.


Elle opta pour la grande roue et pris ma main dans la sienne. C’était pas vraiment le même genre que l’autre attraction mais pourquoi pas… Tant que ça gardait Vive de bonne humeur.

-Ouais ! Allons-y !

On entra dans la grand roue. Et, une fois installé, je me mis à l’aise. La petite cabine montait doucement au rythme de la musique de fête foraine qu’on entendait. Je me serrai à Vive passant mon bras sur ses épaules. Une question me trottait alors dans la tête depuis l’incident dans la montagne russe…

-Dis-moi, Vive
, dis-je nonchalamment. Tu es une Muse mais… Tu as des pouvoirs spéciaux ? Je veux dire, à par inspirer les gens… Les pièces tout à l’heure et le punching ball… C’était de la télékinésie ?

Il valait mieux que je sache ce que c’est au cas où… On se disputerait encore.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyLun 2 Juil - 13:26



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose




Bon, elle lui avait dit ce qu’elle avait sur le cœur, elle l’avait écouté tenter de lui faire de nouvelles promesses, peut-être des promesses qui se transformeraient à nouveau en mensonge telle une vilaine chenille qui aimait bien semer ses fils de la discorde.

Mais en attendant, Vive choisit de lui accorder une seconde chance. Parce que tout le monde y avait droit, surtout Howard car après tout, il n’avait pas que des défauts. Et puis n’étaient-ils pas venus ici pour s’amuser ? Et ça c’était la formule magique pour dérider la muse qui se prit plus qu’au jeu des montagnes russes y ajoutant son « petit » grain de sel, pour encore plus de sensation, pour encore plus d’amusement !

Sauf qu’Howard lui fit remarquer que les autres n’avaient pas vraiment apprécié et qu’ils avaient eu la trouille. Vivacia les observa alors un instant et vit qu’en effet, ils étaient tout pâlichons ! Pauvres petits bouchons ! Ce constat ne l’inquiéta pas vraiment finalement, car c’est tout sourire que la muse répondit :

- Oh ils s’en remettront !

Et c’est sans culpabilité aucune qu’elle prit la main d’Howard pour s’en aller vers une nouvelle attraction, comptant bien profiter de la soirée, sans plus se préoccuper de l’incident qu’elle avait créé. Elle jeta alors son dévolu sur la grande roue, oh pas tant pour les sensations qu’elle pouvait offrir, mais parce que c’était romantique à souhait et qu’elle voulait aussi profiter de la compagnie du vampire qui une fois installé lui posa une question l’air innocent mais dont la teinte de curiosité n’échappa pas à la petite muse qui lui lança alors un regard de biais.

Puis son regard pétilla et elle lui répondit :

- Non aucune télékinésie, juste un peu de magie. Oui je suis source d’inspiration, et je peux t’inspirer les plus beaux sentiments, autant que les plus inquiétants, mais pas seulement.
Si tu veux tout savoir, je peux aussi t’envoûter pour te faire danser si tel et mon souhait, ou d’autres choses plus amusantes, comme donner l’étincelle qui rendra quelque chose de terne et d’inanimé en quelque chose de plus amusant !
Ce que je suis, Howie, c’est une muse qui cultive les rêves, les arrose et les expose à la lumière de l’inspiration pour en faire les plus belles des créations.
Les rêves sont ce qu’il y a de plus précieux à l’humanité, sans rêve et sans espoir, elle se vautre dans le néant des désillusions.
Et si je m’y noyais, je dépérirai autant que d’être enfermée dans vos idées étriquées.
J’ai besoin de vos rêves pour exister Howie, des rêves que je peux voir à travers la couleur de tes yeux, à travers le miroir de ton âme, de ce que tu laisses échapper sans même t’en rendre compte…..


Et Vive s’interrompit pour lui sourire. Elle lui avait livré là toute la vérité absolue et rehaussée de jolis mots comme elle les aimait, autant qu’elle lui avait livré son cœur et ses tourments. A présent il lui appartenait d’en faire un bon usage, en prenant bien garde à ne pas les écraser, en la trompant par de vils boniments. Howie avait la chance que peu de gens rencontraient dans leur vie, c’était à lui de ne pas la gâcher.

- Et toi Howie ? Quels sont tes rêves si ce n’est ceux de la fortune et de l’adrénaline ? Dis-moi ce qui te fait rêver, ce qui te remplit de cette allégresse qui donne cette joie qui peut vous illuminer ?

Le regard à nouveau brillant d’étoiles, la muse le dévisageait, attendant ses aveux, ses secrets et ses espoirs pour les sublimer si elle le pouvait.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyMar 3 Juil - 20:35



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


Vive s’était vraiment bien amusé sur les montagnes russes. Tellement, qu’elle n’en avait rien eu à foutre de la peur des autres gens qui étaient montés dans l’attraction avec nous. Et, quelque part, c’était assez drôle de voir qu’elle s’en foutait comme de l’an 40. Je souris d’un sourire en coin quand elle déclara qu’ils s’en remettront. Ouais, c’est clair. Ils s’en remettront. Il n’y avait aucun doute.

Je la suivis à l’attraction suivante. Ça avait l’air de lui rendre le sourire alors j’étais prêt, uniquement pour qu’elle reste de bonne humeur, à la suivre partout dans le parc et lui payer tout ce qu’elle voulait. C’est la grande roue qu’elle choisit. C’était pas vraiment le même genre d’attraction que les montagnes russes…

On s’y installa et, alors que l’attraction se mis en marche doucement, je posai une question à Vive sur ses pouvoirs. Je me faisais souvent la réflexion que je n’avais aucune idée de quoi était capable Vive et j’avais bien l’intention de remédier à cette ignorance.

Vive répondit assez largement à ma question et toujours avec sa façon un peu chantonnante de le faire. J’appris qu’elle ne faisait pas de télékinésie mais de la magie… Vive pouvait inspirée, voir même envoûter… Elle se nourrissait des rêves. Elle avait besoin de ça au risque de dépérir. Je plissai les yeux me concentrant sur les informations que me donnaient Vive. Elle le faisait avec beaucoup d’entrain et avec de très beaux mots comme à son habitude.

Elle disait pouvoir voir les rêves à travers mes yeux et je voyais vraiment que tout ce qu’elle venait de dire venait de son cœur. Elle était comme ça Vive. Elle ne cachait rien. Elle n’était pas comme moi. En fait, on n’était pas du tout les mêmes.

Je me rendis compte de ça alors qu’elle me demanda quels étaient mes rêves hormis l’argent et le fun. Et, bizarrement, la question me déstabilisa un peu. Pourquoi ? Parce que j’avais beau me creuser la tête, je n’avais pas de rêve… Peut-être parce que ça faisait 100 ans que j’étais sur cette Terre et que les rêves n’avaient plus lieu d’être pour moi… Ou peut-être parce que j’étais satisfait largement avec mon style de vie et que je n’avais pas besoin d’aller voir plus loin… En tout cas, si j’optais pour la franchise, je savais que ma réponse allait décevoir Vive. Et si j’optais pour le mensonge, j’allais la décevoir aussi parce qu’elle allait s’en rendre compte.

Du coup, je répondis de la plus Howard des façons. En haussant les épaules et en prenant un air nonchalant :

-Ben… Je ne sais pas vraiment… Je rêve d’avoir assez de thunes que pour m’acheter une voiture de sport.


Ouais, c’était pas le plus grand rêve du monde ni le moins matérialiste mais c’est ce que je rêvais pour l’instant… Enfin… Jusqu’à ce que je prenne un air légèrement honteux par rapport à ce manque de rêve et d’ambition.

-Je sais… C’est nul comme rêve… En plus, j’en ai déjà eu une de voiture de sport, dis-je en baissant les yeux et en faisant la moue.

Vive m’avait quand même ouvert son cœur en disant qu’elle ne vivait que pour les rêves et moi… Moi, je lui prouvais, en quelque sorte que je n’en avais aucun…

Et dans ma fuite de son regard, mes yeux tombèrent sur le ciel étoilé de New York vers où la petite cabine où on était tous les deux nous emmenait doucement. Et c’est en tombant sur ce ciel et en m’y attardant quelques secondes que, tout d’un coup, je me rappelais de ce que j’avais le plus envie.

-Je crois que… Je crois que ce qui me manque, c’est de pouvoir voler… Pas dans le sens où je le fais d’habitude mais pouvoir prendre un avion et parcourir le ciel. Je ne suis plus monté dans un avion en tant que pilote depuis ma transformation il y a plus de 70 ans. Je rêverais de pouvoir en piloter un à nouveau un jour. J’étais doué à ça…


J’avais dit tout ça sans lâcher le ciel du regard avec un peu de nostalgie dans le regard. Voler en avion m’avait toujours procuré tout ce dont j’avais besoin et tout ce que je cherchais depuis que j’étais vampire.

Je reposai mon regard sur Vive.

-Seulement, ça n’est qu’un rêve… Je suis un vampire et redevenir pilote est tout simplement impossible. Je n’ai pas assez d’argent pour m’acheter mon propre avion et entrer à l’armée ou devenir pilote de ligne est impossible pour un type comme moi qui ne peut pas encaisser le soleil.

Je pris un air un peu triste tout en regardant Vivacia.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyMer 4 Juil - 23:55



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





Ils étaient désormais dans la grande roue pour moins de sensation, mais pas moins d’émotion, parce que le panorama à cette heure de la nuit était pour le moins remarquable. Ou quand toutes les étoiles rivalisaient d’éclat avec les lueurs de la ville, sans oublier celles du parc qui jonglaient en couleur au rythme de la musique, au rythme des gens….. La civilisation et ses éclats au pied des étoiles et de leur lumière, de quoi pousser à la confidence et de quoi révéler les rêves.

Alors Vive demanda à quoi Howard rêvait, dans cet endroit plus qu’approprié, assise face à lui, le regard reflétant les éclats scintillant des étoiles, sourire au bord des lèvres, avide de ses rêves qui finalement furent quelque peu décevant, parce que c’était encore une histoire d’argent. Il n’y avait donc que la fortune qui pouvait le faire rêver ? Qui le motivait à avancer, car on avait tous besoin d’une motivation, inspirée par les rêves… mais pas par l’argent que diantre !

Et bien si… pour Howard, c’était apparemment sa seule motivation, ça et la voiture de sport. Vivacia ne put s’empêcher de faire la moue. C’est sûr que ça n’était pas la plus grande des révélations et que ce n’était pas non plus le plus inspirant, mais elle ne pouvait pas le forcer à rêver à des choses dont il se moquait !

Howard vit bien qu’elle était déçue parce qu’il avoua d’un air penaud que c’était nul comme rêve, surtout qu’il en avait déjà une de voiture de sport. Alors Vivacia lui lança un regard en coin, l’observant de son regard vif et brillant, cherchant à voir au-delà des mots, au-delà du visible, cherchant à voir ce qu’il ne lui disait, ce qui chez lui n’allait pas… pourquoi rêver à une voiture de sport quand on en avait déjà une ? C’était incompréhensible. C’était comme si une pièce de ses rouages était coincée, c’était comme si la peinture avait figé avant d’être mélangée pour donner son résultat final. Il manquait encore une petite touche.

Vivacia, attentive à ses réactions, se pencha un peu plus vers lui alors qu’il se détournait pour chercher son inspiration qu’il ne trouvait pas dans son regard, vers les étoiles. Et c’est là qu’il la trouva, réparant ses rouages, et ajoutant enfin de la couleur à son rêve…
Un rêve d’oiseau, non plus de voleur, mais de voler pour de vrai, là-haut dans le ciel étoilé. Vive ouvrit alors la bouche, son expression reprenant elle aussi de la couleur, son regard s’animant comme s’il venait de lui insuffler un nouvel élan d’énergie. Le sourire se fit étincelant.

- Ohh… Howie, voilà le plus joli des rêves qui soit ! murmura-t-elle doucement. C’est peut-être pour ça que tu ne sais faire que voler, parce qu’en vrai tu aimerais voler mais pour de vrai, là-haut ! Tout là haut dans un avion, parce que tu sais piloter, j’avais presque oublié ! Oh Howie, les rêves sont faits pour se réaliser si tant est qu’on ait envie d’y croire… Et je pourrai peut-être t’y aider.

Son sourire s’étira, malicieux tandis qu’elle vint s’assoir sur ses genoux, ses bras autour de son cou.

- Regarde, regarde autour de toi, nous toucherons bientôt les étoiles, en quelques sortes, nous volons déjà, nous avons décollé tous les deux pour une mystérieuse destination même si pour cette fois, ça ne durera que le temps que cette petite nacelle face un tour de roue.  Oh Howie, rien n’est impossible quand on a le courage d’y croire.

Et comme pour le lui prouver, elle l’embrassa passionnément, oubliant pour un instant, les rêves de vol et d’étoile parce que ce baiser valait tous les rêves qui soient. Pour un instant seulement.



_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptySam 7 Juil - 16:57



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


J’avais vu un peu de déception dans le regard de Vivacia quand j’avais dit que mon rêve était d’avoir une voiture de sport. Dans ma vie de vampire, j’en avais des dizaines, des voitures de sport. A chaque gros coup, je changeais de voiture… Donc ce rêve n’en était pas vraiment un et témoignait plutôt de mon absence de rêve…

Et, quelque part, je m’en voulais un peu d’avoir fait ce presque aveux de ne plus du tout avoir de rêve. Je m’en excusai tout haut… Elle qui en avait tant des rêves… Elle qui vivait de ça… Ben, elle devait sûrement être déçue d’entendre ça. Et c’était la première fois que j’eus une once de culpabilité depuis longtemps. Sûrement parce qu’avant que Vivacia n’emménage chez moi, je vivais seul.

Mais mon regard finit par se diriger vers le ciel et, soudain, je remarquais que j’avais peut-être était un peu hâtif en disant que je n’avais pas de rêve. Parce que j’en avais un. Un que j’avais enterré depuis longtemps. Celui de pouvoir remonter dans un avion en tant que pilote.

Après en avoir fait part à Vivacia, je reposai mon regard sur elle et je vis son superbe visage s’illuminer. Son sourire qui me faisait craquer était revenu de la meilleure des façons. Et elle déclara que mon rêve était le plus beau qu’il soit. Je souris quand elle déclara pouvoir m’aider à le réalisé. C’était vrai ? Elle le pouvait ? Pas que j’avais du mal à croire ou que je sous-estimais Vive. J’avais juste du mal à croire que j’allais, peut-être, pouvoir piloter un avion.

Elle vint s’assoir sur mes genoux et je laissais mes mains caresser ses cuisses. Après notre « dispute » de tout à l’heure, ça faisait du bien de la sentir contre moi. Et elle continua à s’émerveiller sur mon rêve et à le voir réalisable. Elle comparait déjà notre petit tour en grande roue comme une façon de voler vers les étoiles. J’esquissai un sourire. Vive, elle avait cette capacité de voir des trucs énormes dans mes petits trucs. C’était tout le contraire de moi. Elle voulait vraiment croire que mon rêve était réalisable. Je souriais et après avoir jeté un coup d’œil au ciel, elle emprisonna mes lèvres entre les siennes. Je fermai les yeux laissant durer le baiser alors que je caressai ses cuisses avant de remonter mes mains sous son t-shirt.

Il ne prit fin que quand on fut à bout de souffle. Je regardai Vive droit dans les yeux.

-Je t’aime Vive.

Ça sonnait plus sincère que la dernière fois. Je penchai légèrement la tête sur le côté mon regard toujours plongé dans celui de Vive.

-Tu as raison. La vue d’ici est superbe, dis-je en jetant un œil, encore une fois, au ciel. Mais la sensation de voler encore plus haut est encore meilleure. Ce que tu peux ressentir à chaque figure est incomparable. J’ai jamais retrouvé les mêmes sensations quoi que je fasse.

Je regardai, à nouveau, Vive, caressant encore sensuellement son dos.

-Tu crois vraiment que tu peux m’aider à voler à nouveau ? Comment est-ce que tu vas faire ?

J’avoue que j’avais envie de savoir… Ne serait-ce que pour me faire une idée de l’étendue des capacités de Muse de Vive.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyLun 9 Juil - 11:24



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





Assurément, ils ne se ressemblaient pas tant. Elle avec ses rêves et ses idées pleines de folie et de rire, de romantisme et de jolies histoires, et lui, avec son intérêt pour l’argent, vampire voleur qui ne vivait que la nuit et qui plus est, ne semblait pas trop connaître la fidélité. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle allait renoncer. Parce qu’elle l’aimait elle aussi, de cet amour fait d’espoir et d’illusion qui demanderait à être consolidé au fil du temps, jusqu’à former de véritables remparts envers et contre tous.

Oui enfin, tout cela était encore au stade d’embryon. Howard suite à sa déclaration, lui en fit une à son tour qui par sa sincérité toucha le cœur sensible de la muse qui fondit dans ses bras, et sur ses lèvres en un baiser passionné. Qu’il était beau son aviateur voleur, et elle pouvait bien oublier quelques petites erreurs si tant est qu’il avait compris que le lien entre eux avait besoin d’être nourri.

Alors après ce baiser et cet aveu, elle y répondit, le regard brillant d’un nouvel éclat, oubliant toutes les déceptions pour ne se concentrer que sur ce moment, ici, maintenant, dans cette roue au pied des étoiles.

- Je t’aime aussi Howie ! Je tiens à toi, qui que tu sois, et si tu tiens à moi, nous pourrons ensemble réaliser ton rêve. Et même en créer d’autres, nouveaux pour chaque instant que nous partagerons.

Puis avec un sourire, accompagné d’un frisson tandis qu’il glissait sa main sous ses vêtements, elle ajouta :

- Et tu me feras découvrir quelles sensations on ressent quand on vole là-haut, d’accord ?

Quant au fait qu’elle pouvait l’aider et comment, le sourire de Vivacia se fit plus malicieux :

- Oh oui je peux, il suffit d’un peu d’inspiration, de compassion et de passion, d’un zeste de relation, d’un regard de chat potté et le tour est joué.

Et après la partie poésie, Vive se fit plus pragmatique, parce qu’il en fallait un peu parfois pour réaliser les rêves :

- Mais as-tu toujours ton brevet ? Avec quel genre d’avion aimerais-tu voler ? Et bien sûr je suppose qu’on peut trouver un endroit avec des vols de nuit.

Parce que bien sûr, sur le sujet, Vivacia n’y connaissait strictement rien. Mais elle trouverait bien, avec l’aide d’Howard naturellement. Et puis au plus simple, il y avait bien des aéroports d’entraînement pour les passionnés d’aviation qui voulaient apprendre. Parfois c’était le moyen le plus court et le plus simple qui restait le meilleur.

Enfin Vivacia ajouta :

- Dès demain je chercherai la meilleure façon de mettre tout ça au point.

Voilà, elle avait trouvé un moyen de se rendre utile, tout en gardant un autre sous le bras, une idée suggérée par de nouveaux amis, des relations créées au fil de ses pérégrinations qui n’était pas tombée dans l’oreille d’une sourde.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyJeu 12 Juil - 13:20



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


Je ne sais plus depuis combien de temps je n’avais plus dit « je t’aime » avec tous les sentiments derrières. Je crois que la dernière fois, ça datait des années 40... Et c’était à Kate que je l’avais dit avant qu’elle ne décide de la suite de ma vie.

Vive rétorqua qu’elle m’aimait aussi et qu’elle tenait à moi. Elle voulait réaliser mon rêve et, pourquoi pas, en créer d’autre. Je souris.

-Je tiens à toi aussi, Vive.

Je le lui montrais par des gestes sous son t-shirt. Et aussi par mon regard avant qu’elle ne me demande si je l’emmènerais voler avec moi.

-Ouais. Je t’apprendrais même à piloter si tu veux. Tu verras qu’il n’y a rien de comparable. Le ciel, c’est le meilleur endroit qui soit.


Ça avait été mon terrain de jeu pendant quelques années de ma vie… Un courte période mais probablement la meilleure de ma vie. Ouais, c’est naze de dire que la guerre avait été la meilleure période de ma vie… Mais c’était vrai. Il y avait eu des moments difficiles mais ce que j’avais ressentais à chaque bataille aérienne était sans pareille.

Je me demandais quand même comment Vivacia allait réussir à me faire remonter dans un avion dans un monde où je ne suis plus considéré comme un pilote… Et dans un monde où tout le monde vivait le jour sauf moi. Elle me répondit à sa façon bien à elle. En y mettant des beaux mots et des couleurs. Je souris la caressant d’autant plus avant qu’elle ne parle avec des mots plus concrets et, pour la cause, des questions plus concrètes. Je fis une moue de réflexion.

-Oui, j’ai toujours mon brevet… Mais il date de 1939… Autant dire que c’est mort à ce niveau-là. Et ils ne me laisseront jamais piloter sans assistance sans brevet et je ne dispose d’aucun pouvoir de manipulation d’esprit sinon, j’aurais déjà essayé.


Quant à l’avion dans lequel j’aimerais voler… Les avions avaient tellement évolués que le choix était vaste et que j’avais envie de tous les essayé. Je pilotais un Spitfire autrefois. Un super avion assez pratique pour les missions que j’avais. Maintenant, les avions étaient bien plus rapides…

-Il y en a tellement que j’aimerais essayer… J’étais pilote à l’armée alors je dois avouer que j’ai un faible pour les avions de chasse. Mais il faut faire partie de l’armée pour avion une chance de voler ceux-là. Je pense qu’un simple avion de plaisance fera l’affaire.

Il y en avait dans les aérodromes… Là n’était pas la difficulté… La difficulté, c’était de pouvoir voler sans accompagnateur alors que mon brevet de pilote est complètement obsolète.

-Et ouais, il doit il y avoir la possibilité de voler de nuit. Enfin, je crois… Les aérodrome font de temps en temps des baptêmes de l’air pour les gens intéressés mais c’est de jour je pense et puis c’est pas moi qui piloterais si on passe par-là.

Je m’y connaissais en aviation… Mais pas en législation actuelle sur le sujet. En tout cas, Vivacia était prête à m’aider dès demain. Je lui souris et lui caressai la joue.

-Merci, Vive.

Je l’embrassai, ensuite, tendrement et longuement. Vive venait de trouver quelque chose à faire et moi, un rêve à réaliser. Maintenant, j’avais envie de profiter d’elle jusqu’au matin et les nuits suivantes aussi.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyDim 15 Juil - 10:21



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose






Lui apprendre à piloter ? Vive éclata d’un rire joyeux.

- Oh toi tu n’as pas peur ! On dit que je suis un véritable danger ambulant !

Oui, et du reste tout à l’heure aux montagnes russes, il avait pu en avoir une jolie démonstration. Mais ce n’était pas pour autant que Vivacia allait se priver du plaisir de piloter un avion ! Cette idée la remplissait déjà d’enthousiasme. Elle rit encore à sa conclusion sur le fait que le ciel était le meilleur endroit qui soit, et son regard se fit malicieux.

- Oh je veux bien te croire sur parole, surtout que le septième ciel est déjà très bien.

Alors elle se colla à lui pour un nouveau baiser passionné qui reléguait définitivement au passé, cette conversation un peu houleuse qu’ils venaient d’avoir et ces petits détails qui avaient remis leur relation en question. De toute façon, Vivacia n’était pas une muse rancunière même si ses colères pouvaient vite devenir des tornades. Et elle préférait bien plus des instants de douce complicité à ces disputes qui ne faisaient que briser son moral. Et puis Howard était si mignon qu’il était difficile de lui en vouloir longtemps.

Quant aux détails techniques pour l’aider à réaliser son rêve, le brevet nécessaire existait toujours mais d’après Howard, il n’était sans doute plus valable. Moui, sur ce point, Vivacia pourrait facilement tricher.

- Hm non ne t’inquiète pas pour ça, pas de conduite accompagnée, ton brevet pourra très bien être réactualisé, avec quelques petits arrangements.


Concernant l’avion dans lequel il aurait voulu voler, Howard était hésitant avant de parler d’avions de chasse appartenant à l’armée. Vive fit une petite moue. La difficulté serait peut-être trop élevée pour elle, surtout que ses pouvoirs n’étaient pas encore au beau fixe, depuis qu’elle était restée longtemps prisonnière dans cette cave. Alors elle approuva son choix plus raisonnable se portant sur un avion de tourisme.

- Bonne idée ! Il doit y en avoir quelques uns qui n’attendent que d’être pilotés par toi dans un de ces aérodromes. Quant à piloter de nuit, si c’est faisable, et qu’il ne manque plus qu’une autorisation, j’en fais mon affaire, comme tout le reste. Il me suffira de me faire quelques amis, un peu d’inspiration, deux ou trois petits tours de magie, et tu pourras voler à nouveau.


Et quand finalement il la remercia, le sourire de Vive s’illumina.

- De rien Howie chéri, même si rien n’est encore joué, mais je suis plutôt optimiste sur cette idée !


Oui enfin l’optimiste était récurrent chez la petite Muse qui répondit avec fougue au baiser de son vampire, laissant leurs langues s’emmêler dans de délicieux frissons qui furent hélas trop vite rompus par la fin du tour de roue. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle allait renoncer à ces quelques instants de complicité. Aussi lui suggéra-t-elle, avec un sourire mutin.

- Tu veux faire encore quelques tours sur ces attractions, ou tu préfères rentrer à la maison ? Et qu’on essaie d’atteindre ce septième ciel toi et moi pour avoir un avant goût de ton ciel à toi ?
conclut-elle le regard pétillant.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyMar 17 Juil - 18:51



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


Vive était toute enthousiaste à l’idée de venir voler avec moi. Je lui avais même dit que je la laisserais piloter et elle me trouvait courageux pour ça. Je rigolai à sa réflexion.

-J’ai peur de rien, tu sais. Puis, ça fera encore plus d’action.

Je nous imaginais déjà piloter. Moi lui montrant comment on faisant avant qu’elle ne prenne le relais avec moi juste derrière à essayer de la déconcentrer pour la déstabiliser. Moi je trouvais qu’il n’y avait rien de plus romantique qu’un voyage en avion à deux. Je crois que j’aurais pu continuer ma vie de mortel, j’aurais fait ça pour emballer les filles. Parce qu’il n’y avait rien de mieux qu’un tour en avion ce que Vive croyait aussi en m’écoutant parler. Elle déclara que le septième ciel, c’était déjà bien et je rigolai à nouveau.

-Ouais, ça c’est clair. On est d’accord là-dessus.

Voler en avion et le sexe… Je crois que c’était mes deux activités préférées et Vivacia le savait. Mais avant de pouvoir voler un jour, on allait devoir mettre en place un plan d’action. Il y avait déjà l’histoire de mon brevet périmé mais, ça, Vive semblait pouvoir résoudre le problème facilement. Je souris.

-Génial !


Je parlais, ensuite, des avions que j’aimerais piloter. Si pour les avions de chasse ça semblait compromis, il restait les avions de plaisance qu’on trouvait dans les aérodromes. Vive confirma et déclara qu’elle allait s’occuper de tout. Elle semblait savoir ce qu’elle faisait et semblait confiante… Si ses pouvoirs lui permettaient, vraiment, de pouvoir nous faire piloter un avion, je crois que ça ferait de Vive une fille capable de faire des meilleurs vol – dans le sens voler quelqu’un - que moi. En tout cas, je lui avais rendu le sourire et moi, j’allais voir un de mes souhaits se réaliser.

-Tu es la meilleur, Vive.

Et je l’avais remercié dans le foulée ce qui illumina son beau visage et déclara qu’elle était optimiste. Ça valait bien un baiser ! Et c’est ce qu’on fit… Un long baiser fougueux dont je profitai pleinement.

On dû le briser une fois que la roue arrivé à la fin de son tour et qu’on dû descendre de l’attraction. Dommage… J’aurais bien encore embrassé Vive un petit moment, moi.

La Muse semblait du même avis que moi car elle me demanda la suite du programme en proposant de rentrer pour que je l’emmène au septième ciel. J’esquissai un sourire qui en disait long. Si c’était si gentiment demandé.

-Je pense qu’on va rentrer à la maison. Parce que j’en ai trop envie
, dis-je en posant un bref baiser sur ses lèvres.

Trop envie d’elle, bien sûr.

-Mais avant, on passe chercher ta barbe à papa.

Je lui fis un clin d’œil et la pris par la main jusqu’au stand de barba à papa. Je laissai à Vive le choix de la couleur et payai avant qu’on ne sorte du parc pour reprendre la voiture.

Contrairement au chemin allé qui s’était fait dans le silence. Pendant le chemin du retour, je n’arrêtais pas de parler d’aviation à Vive. Je savais pas si ça l’intéressait… Mais quand j’étais lancé je m’arrêtais plus…

Je ne m’arrêtai que quand on arrive à la maison. On entra dans ma maison et on grimpa, sans attendre, dans notre chambre. Une fois qu’on fut dans la pièce, je souris à Vive d’un sourire malicieux avant de la plaquer doucement contre le mur et de l’embrasser fougueusement. Je tenais ses mains contre le mur au-dessus de sa tête d’un seul bras alors que l’autre s’aventurait, déjà, sous le t-shirt de ma Muse. Je sentais sa peau frémir sous mes caresses.

Je brisai le baiser et plongeai mon regard dans celui de Vive.

-Alors… T’as trouvé la soirée inspirante ?, demandais-je avec un sourire en coin.

Je la libérai doucement de son entrave pour passer mes deux mains sous son t-shirt que je finis par enlever.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
Vivacia Chispa

Messages : 265
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptySam 21 Juil - 22:43



Un souffle d'inspiration



ft Howard Rose





Il n’avait peur de rien, lui dit-il en riant, ce qui fit pétiller plus encore le regard de Vivacia.

- Dans ce cas tant mieux ! Moi non plus je n’ai peur de rien…..ou presque,
conclut-elle dans un murmure.

Car il y avait quand même quelque chose qu’elle craignait, plus encore que le néant de la non inspiration. Vivacia craignait l’enfermement, la solitude et le noir, le noir d’une prison, abandonnée, oubliée….. sans plus de rêve pour s’en nourrir. Non, elle ne voulait même pas y penser, pas maintenant qu’elle venait tout juste de se réconcilier, avec son vampire et amant, hôte et instigateur ce soir d’un nouveau souffle d’inspiration.

Et qui disait inspiration disait rêve et Howard venait de lui en offrir un très beau ce soir, aussi beau que l’était assurément ce septième ciel qu’elle avait pour la peine envie d’atteindre avec lui. Idée ou envie qui semblait effectivement plutôt les mettre d’accord, à en entendre le voleur. Et pour cela, il était inutile de la flatter en lui disant qu’elle était la meilleure. Assurément non, elle ne se voyait pas comme telle, puisque jusque là, elle n’avait pas su assez l’inspirer pour retenir son attention et de surcroît, rien n’était encore joué ! Mais elle fut tout de même touchée par le compliment, et de fait, ils s’embrassèrent encore longuement.

Aussi fut-elle aussitôt partante quand il lui proposa de rentrer non sans lui acheter une barbe à papa. Et Vivacia sourit, ravie qu’il n’eut pas oublié, mais aussi de la façon dont il lui présenta cela. Oui elle aussi en avait soudain une brûlante envie, et ce fut donc après un rapide trajet jusqu’à chez Howard, le tout dans une ambiance bien plus joyeuse qu’au voyage aller, qu’ils se retrouvèrent enfin seuls chez lui, ou presque.

Néo était rentré mais en voyant le couple enlacé, il s’empressa de jouer à nouveau les discrets. Messire goupil ne sut pas s’il devait se réjouir ou râler de les voir réconciliés, car il était clair qu’il préférait voir la petite muse sourire que pleurer. Cependant il craignait qu’à trop fréquenter ce vil voleur, elle finirait plus malheureuse encore. Enfin pour le moment il aurait été mal avisé de vouloir la raisonner ! Il pourrait toujours lui parler plus tard, même si Vivacia n’était pas du genre à tenir compte des conseils d’un renard, aussi fûté, fut-il !

Vivacia dont le regard brillait d’une nouvelle lumière, le dos appuyé contre le mur, offerte en pâture à son vampire, les poignets prisonniers, et le corps qui ne cherchait même pas à résister, bien au contraire. Elle lui rendit donc son baiser avec la même intensité, douceur de leurs langues qui s’emmêlèrent faisant grimper un peu plus la température de son corp, un peu plus encore quand il glissa ses mains sous ses vêtements, aussi légers étaient-ils, formaient tout de même une barrière.

La muse geignit ou plutôt gémit d’envie, se laissant aller contre lui, dès qu’il l’eut libérée pour mieux enrouler ses bras autour de son corps, jusqu’à ce que leurs lèvres se séparent un instant à la question d’Howard. Alors le regard brillant et un joli sourire provocant, elle répondit :

- Elle le fut ! assurément ! Voyons voir si tu sais encore un peu m’inspirer
glissa-t-elle mutine entre deux baisers, non sans glisser ses mains à sa taille pour l’aider à son tour à retirer ses vêtements, le tout dans une impatience qui les gagna peu à peu, jusqu’à être enfin libérés de toute entrave.

Puis se retrouvant de nouveau collée à lui, entièrement débarrassée de ses vêtements, elle murmura contre sa bouche.

- Et moi je saurai t’inspirer encore à mon tour.

En espérant qu’elle saurait l’inspirer assez pour pouvoir le garder.




_________________
Un souffle d'inspiration [Howard] Bann_v10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
Howard Rose

Messages : 854
Localisation : Bronx

Feuille de personnage
Âge: 103 ans
Métier: Chasseur d'artefacts
Particularité: Je suis beau

Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] EmptyMar 24 Juil - 21:58



Un souffle d'inspiration



ft. Vivacia Chispa


On avait fait du chemin en une soirée. De la dispute de tout à l’heure, on était passé à parler de nos rêves avant de trouver comme un terrain d’entente… C’était comme si on avait rallumé la flamme… Ouais, c’est vraiment cet effet là que ça me donnait. Comme si notre couple avait été mort pendant quelques instants avant de renaitre de ses cendres en un tour de roue. Tout ça parce que je m’étais rappeler ma bonne vieille passion. Celle que j’avais avant d’être vampire et de devoir trouver de quoi faire pendant toute une foutue éternité. Pas que j’avais plus envie de vivre. Au contraire. Mais quand je vivais, il fallait que je le fasse à fond…

Bref, on était à nouveau un couple et on avait décidé d’aller « fêter ça » à la maison. Une idée qui nous plaisait à tous les deux. Parce que si on était différent, Vive et moi, on avait quand même des points communs et des idées qui convergeaient, de temps en temps, vers la même chose.

Comme maintenant.

Et on rentra à la maison. Arrivé là-bas, je n’avais même pas prêté la moindre attention au renard qui, de toute façon, ne me supportait pas autant que je ne le supportais pas.

On grimpa dans notre chambre et je n’attendis pas avant de commencer à chercher diverse sensation en planquant Vive contre le mur pour commencer à l’embrasser avec fougue. Une fougue à laquelle répondit ma Muse prisonnière de mes bras. Elle se laissait faire et quand je l’eus libérée, elle ne tarda pas à enlacer mon corps de ses bras.

On s’embrassai encore et encore et quand nos lèvres se quittèrent, c’était pour parler de la soirée que Vive avait trouvé inspirante… Et elle vouulait voir si je pouvais l’inspirer encore plus. Je rigolai contre ses lèvres.

-Tu me diras ça après, dis-je entre deux baisers brûlant.







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Un souffle d'inspiration [Howard] Empty
MessageSujet: Re: Un souffle d'inspiration [Howard]   Un souffle d'inspiration [Howard] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un souffle d'inspiration [Howard]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RIP Howard Manoian
» Le second souffle (Philippe Pozzo di Borgo)
» Masque Sitrinillah : Inspiration Shabine + Hairveda
» Alchimie dans le noir. // Howard & Elisabeth
» Alizée, un souffle de vie trop court...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: New-York :: Staten.A.-
Sauter vers: