Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Behind Blue Eyes [PV Vivacia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
David Edwards
avatar

Messages : 625
Age : 34
Localisation : SPIN

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Métier: Aucun
Particularité: Schizophrène

MessageSujet: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Ven 7 Sep - 23:02



Behind Blue Eyes



ft. Vivacia Chispa


J’ai mal à la gorge…

Réveille-toi, David…

Je veux dormir encore.

On va dormir encore.

Il faut boire, David, il faut boire beaucoup, d’accord ?

Dr. Wood ?

J’ouvris les yeux doucement avant de me mettre à tousser, roulant sur ma couche trop dure pour attraper la gourde en silicone que j’avais posée à côté…

Je bus un coup d’eau.

Parce que le Dr. Wood avait dit qu’il fallait beaucoup boire.

Il faisait encore noir, sauf pour la petite lampe que les agents gardaient pour lire au bout du couloir. Souvent ils jouaient sur leur tablette ou regardaient des films, la nuit.

Putain de câble…

Mais quelle idée aussi de se pendre !

Je parlai tout bas, regardant le vide…

Parfois, il y avait lumière de la boule à facette qui jouaient sur le mur…

-Shhh… Shh… Tout le monde dort…

Ah ouais ? Les vampires tu crois qu’ils dorment, gros malin ?

…Je crois qu’un jour, un agent les a vu… Il a regardé un moment.

Il a demandé si c’était moi qui faisais ça…

Et j’avais haussé les épaules, parce que je savais pas.

Oh putain…

Bois et dors...

Je suis plus trop fatigué.

La porte du couloir s’ouvrit et, mes joues pleines d’eau, je me levai pour approcher de la vitre. J’avais un peu peur de ce que j’allais voir.

Et si c’est le monstre ?

Non.

Le monstre se fout des portes, des murs, des vitres…

Il va où il veut.

Mais c’est moi qu’il préfère.

Il m’a fait oublier le numéro de l’ambulance.

Je penchai la tête, quatre agents arrivaient avec quelqu’un au centre, avec des menottes et des chaînes. Moi, on me mettait plus ça quand je me baladais dans le couloir.

-Oh… Nouveau.

Les agents qui étaient de garde se levèrent et tous se retrouvèrent juste devant ma cellule et parlèrent entre eux…

-Dans celle-là, vous êtes sûrs, les gars ?

Le chef de l’équipe SPN je savais pas combien parce que c’était pas un qui venait souvent ici, montra un papier à SPN05160589…

-C’est ce qui est écrit sur la fiche. On me dit de la foutre là, je la fous là…

SPN05160589 lu le papier…

SPN05010480 apparut de l’autre côté de ma vitre et me fis sursauter.

-No stress, c’est que moi. T’irais pas te coucher, Edwards ?

Je lui montrai ma gourde et parlai d’une voix complètement enrouée.

Ça, t’avais qu’à pas essayer de te suicider, mon grand…

-J’avais soif…

SPN05160589 appela SPN05010480.

-James… Il la mette dans cette cellule là…

SPN05010480 regarda le papier à son tour.

-MMm… Encore un génie qui a décidé ça…

L’agent que je connaissais pas demanda, pendant que ses hommes à lui mettaient une femme en cellule :

-Quoi, ça pose problème ?

SPN05010480 gratta sa tête.

-Non… C’est juste bizarre parce que jusqu’ici, les instructions étaient de laisser cette cellule vide.

Il me désigna du pouce.

-Celui d’en face est vite perturbé… Mais je verrai ça demain avec qui de droit… En attendant, c’est bon, vous pouvez la laisser là. Il lui est arrivé quoi ? Vous l’avez fait passée sous votre véhicule avant de venir ou quoi ?

L’agent que je connaissais pas haussa les épaules.

-Elle est tombée, je crois.

SPN05160589, documents en main, tapai sur l’écran tactile à côté de la nouvelle cellule.

Mon front appuyé contre la vitre, je les regardais tous, l’un puis l’autre puis encore un autre… Jusqu’à ce que tout le monde se disperse, sauf SPN05010480 qui vint vers moi.

-Bon… Ben tu vas avoir un peu de compagnie, ok ? Tu m’appelles si tu veux un Xanax, mais tu ne me pète pas les plombs, tu veux ?

Je hochai la tête.

-Parfait.

Je bus un coup d’eau en le regardant partir puis appuyai encore mon front contre la vitre pour regarder en face.

Je fronçai les sourcils et frottai ma nuque et les marques que le câble avait laissée.

J’ai mal.

Non.

Elle a mal.

Je parlai tout bas…

-Bienvenue au SPIN, Vivacia Chispa… Je… Moi, c’est David.

Je baillai…

-Si tu as mal, le Dr. Wood viendra…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 181
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Sam 8 Sep - 11:54



Behind Blue Eyes



ft David Edwards





Il lui avait souhaité la bienvenue, quelle belle ironie, lui promettant complètement indifférent à son discours qu’elle serait vue par un médecin. Mais les médecins étaient loin de pouvoir soigner toutes les maladies, et encore moins la sienne….

Mais Vivacia ne chercha pas, plus à discuter, la cause était perdue d’avance et elle perdrait son temps à vouloir ranimer la flamme de cet être qui ne croyait plus en les rêves, les vrais, ceux composés de bonheur et de sourire, et pas ceux d’ambitions ou d’enrichissement. ….
C’est une petite Muse de nouveau effrayée qui se laissa mener sans offrir aucune résistance par ces soldats qui cette fois évitèrent de la frapper pour la livrer à sa nouvelle prison. Indifférente à leurs mots, et leurs considérations techniques, elle regardait d’un œil éteint, le nouvel environnement qui serait le sien sans doute très longtemps, aussi longtemps qu’elle tiendrait…

Elle trouva soudain son destin bien injuste, se disant que les moires devaient bien se marrer à la voir ainsi à nouveau enfermée, condamnée pour le simple fait de ce qu’elle était, une muse….une créature vouée à aider les humains et c’était eux qui cette fois la condamnaient, loin des dieux de l’Olympe qui devaient bien se moquer de savoir ce qu’elle devenait, après l’avoir condamnée à demeurer parmi eux.

Quelqu’un la poussa, lui ordonnant quelque chose qu’elle n’entendit pas. Et l’instant d’après, elle se retrouvait de nouveau enfermée, séparée du reste du monde par une vitre lui donnant un panorama guère coloré sur ce qu’elle allait pouvoir observer désormais….
Ce n’est qu’à ce moment qu’elle l’aperçut, l’autre… un homme qui occupait une cellule en face de la sienne. D’abord immobile, Vivacia l’observa, essayant de distinguer ses traits, de percevoir son aura. Elle perçut un bref instant, un flamboiement multicolore, une aura se superposant à une autre, des cercles virevoltant, se combattant ce qui la laissa un instant stupéfaite !

Puis elle ne vit plus rien dès lors que l’homme lui souhaita la bienvenue, répétant inconsciemment ou consciemment ? les mêmes mots de l’agent Bolton…

Bienvenue, vraiment ? Nul ne pouvait être le bien-venu dans un endroit aussi triste et sans couleur.

Il connaissait son nom, on devait lui en avoir parlé et se présenta. Vivacia sans avoir bougé de sa position, inclina légèrement la tête, comme si ce simple geste pouvait l’aider à savoir s’il était du côté des hommes en noir, une comédie vouée à lui faire croire qu’elle pourrait avoir des amis, pour mieux ensuite la tromper. Mais naturellement, elle ne put pas le deviner.

Et lui aussi lui promit que le docteur viendrait. Ce qui soudain sonnait comme une menace. Quel genre de médecin travaillait dans cet endroit où on enfermait des gens innocents, juste parce qu’ils étaient différents ? Est-ce que ça ne serait pas finalement juste pour mieux l’observer, l’étudier, voir comment elle fonctionnait, pour mieux la disséquer. Vivacia ne put réprimer un long frisson.

- Je n’ai pas besoin de médecin, assura-t-elle alors. Je veux juste retrouver ma liberté, termina-t-elle dans un murmure tout bas, avant de s’assoir sur le sol, en tailleur, glissant ses mains dans ses cheveux pour prendre sa tête à deux mains, appuyant ses bras sur ses genoux.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Edwards
avatar

Messages : 625
Age : 34
Localisation : SPIN

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Métier: Aucun
Particularité: Schizophrène

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Dim 9 Sep - 13:37



Behind Blue Eyes



ft. Vivacia Chispa


Le nom de la fille d’en face luisait sur l’écran tactile qui gérait les fonctions de sa cellule (ouverture, fermeture, intensité de lumière, etc…). Alors je savais son nom… Pas besoin de télépathie… Suffit de savoir lire.

Je sais lire.

Qu’est-ce qui lui est arrivé ?

Pourquoi elle est toute bleue.

Elle a mal…

Je peux l’apaiser…

Peut-être que c’est la faute de SPN05160991.

Non… non. Il est parti.

Le Dr. Wood a dit qu’il ne viendrait plus.

…Ah… non en fait, je peux pas l’apaiser… Sérum SV de mes…

Shhhh… !

Le Dr. Wood pouvait l’apaiser, la soigner… Elle l’avait fait avec moi, même si j’avais encore mal au cou et à la gorge et que j’vais des grosses traces moi aussi.

Elle doit être très belle quand elle n’est pas toute bleue…

David…

Ok…

Je lui avais dit que le Dr. Wood allait venir, si elle avait mal. Mais elle ne voulait pas de médecin. Mon front contre la vitre, j’avais penché la tête d’incompréhension. Elle disait qu’elle voulait retrouver sa liberté. Elle avait parlé vraiment bas mais je l’avais entendue quand même… Il n’y avait plus un bruit, dans le couloir.

-Oh… C’est compliqué dehors… Je me perds, moi…

Une fois, j’étais sorti de l’hôpital parce que…

Parce que les monstres me poursuivaient avec les voix et que j’avais eu super peur.

Heureusement, la police m’a ramené… parce que je m’étais complètement paumé.

Ils étaient cool…

Puis il m’ont donné du café au commissariat pendant qu’ils contactaient le Brooklyn Mental Health Center pour savoir si je venais bien de là.

Ils étaient sympa un peu comme SPN05010480.

La fille s’était roulée en boule… Jenny aussi faisait ça quand elle avait peur. Les jours où ça allait pour moi, j’arrivais à l’aider parfois.

Peut-être je pourrais le faire encore ?

Ah ah… Super drôle, David.

Si je peux…

Le sérum SV bloque mes pouvoirs…

Pas les miens…

Je relevai mon regard vers la fille et me laissai glisser à terre, dans mon petit coin entre le lit et la vitre… Je laissai retomber mon front contre la vitre.

-Tu aimes les chansons ? Moi, j’aime bien les chansons.

Oh… C’est pas vrai… ! Pitié…

J’essayai d’éclaircir ma gorge, toussai un peu puis me mis à chanter tout bas. Ma voix était rauque, mais je chantais juste.



I want to tell you a story
About a little man
If I can.
A gnome named Grimble Grumble.
And little gnomes stay in their homes.
Eating, sleeping, drinking their wine.

He wore a scarlet tunic,
A blue green hood,
It looked quite good.
He had a big adventure
Amidst the grass
Fresh air at last.
Wining, dining, biding his time.

And then one day - hooray!
Another way for gnomes to say
Hoooooooooray.

Look at the sky, look at the river
Isn't it good?

Look at the sky, look at the river
Isn't it good?

Winding, finding places to go.

And then one day - hooray!
Another way for gnomes to say
Hoooooooooray.
Hooooooooooooooray.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 181
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Dim 9 Sep - 18:47



Behind Blue Eyes



ft David Edwards




Vivacia n’était pas du genre défaitiste, ni du genre à baisser les bras trop rapidement, encore moins à se lamenter ou à se morfondre, et pourtant l’effet prison l’y réduisait contre son gré ! Ca….cumulé à aux révélations de Bolton qui lui avait comprendre que leur intervention ne lui était en fait pas destinée, mais qu’ils avaient voulu attraper Howard dans leurs filet, Howard qui avait fait trois morts et autant de veuves et plus encore d’orphelin.

Elle n’en menait donc pas large, surtout se sachant condamnée et doutant que quiconque l’aiderait à se sortir de cette horrible situation. Néo ? Mais elle ne sentait pas la présence du renard, il devait être trop loin. Ou alors c’était elle qui s’était trop éloignée, contre son gré, il fallait le préciser.

Aussi malgré la gentille intervention de celui qui avait tout l’air d’être son voisin de prison, elle eut une réponse dénuée d’espoir, reflétant uniquement un désir de liberté, avec un zeste de méfiance, sûrement.

Mais sa méfiance se mua en curiosité quand il répliqua que lui trouvait que dehors c’était compliqué et qu’il s’y perdait. Vivacia redressa la tête pour le regarder, puis soupira pensant qu’il allait s’en tenir là mais, le dénommé David enchaîna, avec une question pour le moins curieuse et qui eut le grand mérite de réveiller l’intérêt de la muse.

Alors elle hocha la tête affirmativement et quand direct il entonna sa chanson, le regard de Vivacia s’alluma d’intérêt. De fait elle se rapprocha, marchant à quatre pattes jusqu’à la vitre, pour mieux l’entendre ou l’écouter, mieux l’observer tandis qu’il chantait. Elle reprit sa position assise mais le visage cette fois tourné vers lui, regard captivé.

Son intérêt se fit grandissant, buvant ses paroles, ses oreilles absorbant le son de sa voix grave aux intonations étranges, mais pas dénuées de capacité, celle en tout cas de chanter juste, de chanter vrai, une petite comptine qui fit tout son effet.
Quand David se tut, Vivacia applaudit avec enthousiasme un bref instant, souriant et commentant :

- Grimble Grumble ! C’est très joli !!! c’est ……

Elle hésita, ne trouvant pas pour une fois le mot, et conclut avec émotion.

- Merci David….j’aime beaucoup ta chanson ! Est-ce que tu en connais d’autres ? Demanda-t-elle doucement, avec un éclat d’intérêt… et d’espoir. Moi si tu veux, je connais un tas d’histoires.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Edwards
avatar

Messages : 625
Age : 34
Localisation : SPIN

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Métier: Aucun
Particularité: Schizophrène

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Lun 10 Sep - 18:56



Behind Blue Eyes



ft. Vivacia Chispa


La jeune femme voulait retourner dehors…

Moi pas…

J’aimais pas trop, dehors…

Je voyais bien qu’elle avait peur et comme je proposais à Jenny quand elle avait peur aussi et que moi, la Clozapine aidait, je choisis de lui chanter une chanson.

Pour qu’elle se roule pas en boule.

Je voulais pas que Vivacia ait peur du SPIN, même si parfois, ça foutait les jetons à crever.

Mais pas plus que le Brooklyn Mental Health Center… C’était à peu près la même chose.

Ouais… Dans les deux cas, j’étais pas dans la merde…

Les chansons, ça aide…

Mon Dieu, j’abandonne !

Je regardai pas Vivacia pendant que je chantais. Il fallait que je me concentre un peu pour ne pas me tromper dans les paroles.

Avec la Clozapine, c’était pas toujours facile.

Mais les effets commençaient à s’estomper parce que c’était la fin de la nuit…

Au petit-déjeuner, j’aurais une nouvelle dose.

Ouais, avant qu’on se mette à avoir des hallucinations, ce serait mieux.

Quand je terminai la chanson, je tentai un regard bleu qui luisait même avec la lueur très faible venant du couloir. Je voulus rire en l’entendant s’exclamer et en la voyant sourire et applaudir mais mon rire s’étrangla dans ma gorge et je me mis à tousser avec une respiration qui sifflait un peu.

Je pris un coup d’eau à la gourde pour faire passer avant de dire d’une voix complètement cassée.

-Merci…

Elle était plus jolie quand elle souriait… On aurait même dit qu’elle avait moins mal…

Pas mal, David… Pas mal… !

Je tournai la tête parce que j’entendis des applaudissements mais il n’y avait personne.

Puis je regardai à nouveau Vivacia quand elle demanda si je connaissais d’autres chansons. Je répondis en frottant mon cou douloureux…

-Je connais plein de chansons…

Ouais… pas foutu de me rappeler ce que j’ai bouffé hier, mais je connais tout le foutu répertoire de Pink Floyd par cœur !

Même bourré de Clozapine et de Xanax…

Je souris et laissai retomber mon front contre la vitre qui fit un « poc ! ».

-J’aime les histoires aussi… Seulement s’il n’y a pas de monstres dedans ou alors s’ils se font…

Dépecer ! Ecarteler ! Ecrabouiller par un camion ! Etriper ! Massacrer ! Couper en…

-…enfin s’ils perdent quoi…

Je mordis ma lèvre, hésitant, avant de demander :

-Toi aussi, tu es télépathe ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 181
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Mar 11 Sep - 12:06



Behind Blue Eyes



ft David Edwards




Le jeune homme avait une voix agréable, et sa comptine était charmante, alors la muse le remercia comme il se devait, en applaudissant. Ce qui eut l’air de l’amuser, mais le rire l’étrangla, faisant réaliser à Vivacia qu’il n’était pas au mieux de sa santé. Était-il blessé ? ou Malade ? Dans l’un comme dans l’autre cas, elle n’était pas étonnée ! Qui aurait pu être en bonne santé ainsi enfermé ? Alors elle fut triste pour lui, et inquiète de l’entendre ainsi tousser.

Vivacia se rapprocha, et leva sa main qu’elle posa à  plat sur la vitre qui la séparait du couloir.

- Tu es malade ? Ce n’est pas étonnant si toi aussi tu es prisonnier ! Nul ne devrait le rester !

Sauf les monstres qui l’avaient capturée. C’était eux qui méritaient d’être enfermés et de moisir dans ces cellules pour l’éternité.
Quant à connaître d’autres chansons, il en connaissait pleins ! Et cela réveilla plus encore l’intérêt de Vivacia, quoique sa voix semblait abimée, comme un oiseau dans sa cage qui s’était trop égosillé. Alors en échange, pour le consoler ou le remercier, elle lui proposa des histoires. Et puis ça ferait passer le temps, le temps ici qui allait s’étirer beaucoup trop lentement.

David voulait bien d’une histoire, mais pas une histoire de monstre, à moins que ces derniers se fassent…..il rompit sa phrase, pour l’achever d’une autre façon, laissant la muse intriguée, avant de l’entendre lui demander si elle aussi était télépathe. Elle en déduisit ce qui s’imposait. Ce qui en faisait donc définitivement un allié et pas un espion à la solde de ces monstres bottés.

- Non, je n’ai pas ce talent, mais je peux faire d’autres choses, comme…..


Elle hésita, peu sûre que ses pouvoirs ici fonctionneraient. Mais peut-être qu’avec un peu de concentration… Peut-être que si elle se détendait et se laissait aller à un rêve, il pourrait se réaliser. Alors dans l’espace autour d’eux, tinta doucement une jolie et apaisante mélodie teintée de l’ambiance d’une forêt, accompagnée par le son d’un instrument qu’elle connaissait bien.

- Comme ceci.

Vivacia sourit et mue d’une subite inspiration, lui demanda :

- Connais-tu l’histoire de la flûte de pan ?  Je vais te raconter sa véritable origine. La flûte était aussi appelée La Flûte de Syrinx, comme la nymphe.

La muse n’eut alors plus qu’à se laisser porter par la mélodie, le regard perdu au loin, au milieu des bois dorés au pied des montagnes d’Arcadie.

- Syrinx était une nymphe de la forêt, la plus célèbre et la plus belle d’entre les nymphes. Elle habitait non loin des montages d’Arcadie, dans ces vastes forêts où tant d’autres créatures aimaient aussi à s’y promener. Ainsi les Satyres qui éblouis par sa beauté, n’avaient de cesse de la harceler, la poursuivant de leurs assiduités.

Mais à chaque fois, plus rapide et plus agile, elle leur échappait car la Nymphe était entièrement dévouée à Diane, la déesse Vierge dont elle aimait à adopter les atours à tel point qu’on aurait pu les confondre.

Un jour, tandis qu’elle revenait du mont Lycée, le Dieu Pan, protecteur des bois et roi des bergers l’aperçut. Aussitôt séduit, il entreprit de la conquérir, mais Syrinx dédaigna ses avances et encore une fois, prit la fuite à travers champ, aussitôt poursuivie par le dieu. Elle courut ainsi longtemps, jusqu’à ce que le souffle lui manquât, jusqu’aux bords sablonneux du fleuve Ladon ou les eaux bloquèrent son élan. Il n’y avait plus d’issue pour l’infortunée Syrinx qui cependant pria les sœurs du fleuve Ladon de lui venir en aide en la transformant.

Quand Pan se précipita pour enfin l’enlacer, désappointé, il ne trouva dans ses bras que les roseaux des marais. Soupirant de douleur, l’air qu’il expira traversa le bois des roseaux produisant ainsi une douce musique, plainte mélancolique de l’amant éconduit qui radouci, s’adressa à celle dont il était tombé amoureux en ces mots : «  Le roseau restera désormais le seul moyen pour que je puisse te parler ».

Pan coupa alors des roseaux de taille inégale, et avec de la cire, les colla les uns aux autres. C’est ainsi que naquit entre ses mains la flûte de Pan, avec laquelle il jouera à jamais pour sa nymphe Syrinx, des airs désespérés.


Vivacia inspira profondément, et avec un léger sourire se tourna vers David. L’histoire était terminée.


*texte inspiré d'une traduction d'Antoine Mack  des textes d'Ovide sur la transformation de Syrinx*



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Edwards
avatar

Messages : 625
Age : 34
Localisation : SPIN

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Métier: Aucun
Particularité: Schizophrène

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Mar 11 Sep - 19:54



Behind Blue Eyes



ft. Vivacia Chispa


Prisonnier ?

Je regardai Vivacia qui avait posé sa main contre la vitre de sa cellule.

Je clignai plusieurs fois des yeux.

Parce que je voyais comme une aura dorée tout autour de sa main.

Jusqu’à détourner le regard…

Ouuuh… Ça va bientôt être l’heure de la Clozapine…

Je passai une main sur mes yeux, appuyant fort avant de secouer la tête…

-N-Non… C’est…

Je fis un geste de roulement de mes deux mains, toujours assis dans mon petit coin entre le lit et la vitre.

-C’est dans l’autre sens. Je… Je suis prisonnier PARCE QUE je suis malade…

Prisonnier ?

Non.

-J’aime bien le SPIN.

Je posai mon menton contre mes genoux, repliant mes bras autour…

-Je suis pas… prisonnier. C’est pas… c’est pas un bon mot… C’est pas un… beau mot.

Je voulais bien des histoires.

Toi aussi… tu es télépathe ?

Non, elle n’était pas télépathe. Je ris jaune, cynique, quand elle dit qu’elle n’avait pas ce « talent ».

-Chanter bien est un talent… Dessiner bien est un talent… La télépathie c’est…

Une malédiction…

-Une maladie…

De la merde…

L’éclate totale !

Je tournai la tête, appuyant ma joue contre mes genoux et regardant Vivacia. Mes yeux s’agrandirent et je relevai la tête, regardant dans tous les sens.

Mais la musique venait de nulle part.

C’est dans ta tête, David…

Tout se passe dans ta foutue tête !

Même le SPIN est dans ta tête.

Puis je fus aspiré.

J’atterris dans une magnifique forêt…

Habillé n’importe comment, comme d’habitude…

Je peux continuer ?

Oui… j’ai quand même rien d’autre à faire. A ton aise.

J’atterris dans une magnifique forêt, donc, je disais, et j’aperçus une jeune femme… très belle…

C’est le Dr. Wood… ça… David…

Shhh… Ecoute l’histoire… !

Mais la jeune femme prit la fuite à travers champ… Alors je me mis à courir et courir et courir longtemps… Mais elle ne s’arrêtait pas comme si…

Comme un gros râteau que tu vas prendre en pleine figure, mon pauvre…

Comme si elle me fuyait… Comme si elle avait peur de moi. Jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus courir parce qu’elle était bloquée par un grand cours d’eau… Alors elle joignit ses mains, ferma les yeux, alors que j’approchais doucement…

En ricanant…

Non !

Oh si… Tu ricanes.

Je pinçai mes lèvres, regardant Syrinx, espérant qu’elle me regarde autrement qu’avec peur et dégoût et m’approchai encore.

Mais quand je la pris dans mes bras, je me retrouvai… enlaçant des roseaux des marais.

Je soupirai et ma douleur résonna dans les bois alors que le Dr. Wood… Non… Syrinx… avait disparu.

Et les roseaux se désintégrèrent, leurs cendres s’envolant en un tourbillon alors que je hurlais.

Non !

Ouvre les yeux, David !

Je redressai brusquement la tête, sortis du rêve pour retrouver la pénombre de ma cellule du SPIN.

Je tournai la tête vers Vivacia, la regardant, perplexe… et écartai les mains en signe d’incompréhension.

-Pourquoi ?

Je frottai mon œil.

-Est-ce que je… Pan… n’était pas une bonne personne ? Est-ce qu’il ne méritait pas l’amour ? Seulement la peur ?

J’hésitai avant d’ajouter, un peu dépité…

-Il l’aimait… Alors… Pourquoi ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 181
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Mar 11 Sep - 22:31



Behind Blue Eyes



ft David Edwards




Prisonnier parce qu’il était malade ? Vivacia inclina la tête de côté sans comprendre.

- Mais….. si tu était seulement malade, tu ne serais pas enfermé ici. Tu serais libre d’aller et venir à ta guise.


Non vraiment, elle ne pouvait comprendre, elle qui était si allergique à l’enfermement, comment pouvait-on être prisonnier parce qu’on était malade ? Ca n’avait aucun sens.

Quand il lui dit qu’il aimait cet endroit, Vivacia en fut encore plus étonnée, le dévisageant avec un air stupéfait.

- Mais c’est….. une prison ! Comment peux-tu aimer être en prison ?


Il était donc son contraire absolu, ce qui ne rendait pas pour autant la chose plus compréhensible, et encore moins pour elle. Il lui assura enfin qu’il n’était pas prisonnier.

- Alors tu peux sortir d’ici quand tu veux ? C’est ce que tu veux me dire ? Et concernant le fait que ce n’était pas un beau mot, ce mot -là, elle fut entièrement d’accord avec lui, se laissant retomber sur ses fesses, et enroulant ses bras autour de ses genoux.

- Tu as raison, ce mot est très laid, je préfère bien plus celui de la liberté !


Elle soupira, avant de l’entendre lui expliquer sa vision de la télépathie.

- C’est très différent en effet, tu as raison, c’est encore plus grand qu’un simple talent, c’est un véritable don ! Mais non, ce n’est pas une maladie s’insurgea-t-elle avant de le regarder, de nouveau appuyée contre la vitre.
- Qui a bien pu te faire croire ça ? Sans doute ces monstres aux grandes bottes qui n’hésitent pas à frapper. Tu as vu ce qu’ils m’ont fait ? Avant de m’enfermer ici ? Pourtant, je n’avais rien fait ! Non rien de méchant, vraiment. Si ce n’est un gâteau, un simple gâteau auquel je n’ai même pas pu goûter.

Enfin elle éluda la question du gâteau pour lui rendre ses bienfaits. Ainsi après qu’il eut chanté pour elle, lui raconta-t-elle à son tour une histoire, une de ses préférées, bien qu’elle en avait beaucoup qu’elle adorait. Vivacia fit jouer de son enchantement et la musique bientôt résonna, accompagnant ses mots tournicotant et chantonnant comme une comptine sur un air de flûte de Pan.

Et c’est de Pan dont il fut justement question, avant que son récit ne s’acheva par sa conclusion.

Une conclusion qui sembla laisser David sur le questionnement, le pourquoi…… mais le pourquoi de quoi ? Telle était sa question à laquelle il répondit par une nouvelle question, bien avant qu’elle n’ait eu le temps de répondre à la première. Vivacia sourit et expliqua :

- Oh si, Pan est une bonne personne, même si un peu farceur, un peu ….un peu trop porté sur les plaisirs de la chair, un peu trop amoureux de toutes les jolies filles si tant est qu’elles soient jolies. Mais le problème ne se situe pas dans le fait qu’il est bon, ou qu’il ait mérité ou non un retour de sentiment. Le problème c’est que Syrinx elle, ne l’aimait pas, pas assez en tout cas pour vouloir sauter le pas et céder à ses avances. Surtout que Syrinx avait fait vœu de chasteté, par loyauté pour Diane la déesse qu’elle servait. C’est pour ça qu’elle a préféré la transformation à la tentation…..pour rester fidèle à sa déesse.

Vivacia se tassa un peu plus contre la vitre, se pelotonnant sur elle-même pour conserver sa chaleur qui semblait s’évaporer par tous les pores de sa peau.

- Tu m’as dit que tu étais malade. Quelle est donc ta maladie ? Ce n’est pas la télépathie, n’est-ce pas ? Ca c’est pas une maladie mais un cadeau, ce qui l’est pour moi, mais uniquement pour Néo et moi. Bien qu’à la base, c’était une punition.

Oui Vivacia parlait beaucoup, mais ces petits bavardages lui permettaient d’oublier qu’elle était désormais condamnée, et de se concentrer sur autre chose de moins triste, comme ce David qui l’intriguait. Même s’il se disait malade.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Edwards
avatar

Messages : 625
Age : 34
Localisation : SPIN

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Métier: Aucun
Particularité: Schizophrène

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Mer 12 Sep - 9:26



Behind Blue Eyes



ft. Vivacia Chispa


Vivacia avait peur, elle n’aimait pas le SPIN. Moi aussi, j’avais peur, au début. Parce que je n’aimais pas le changement. Puis quand j’avais compris la routine, ça avait été mieux.

C’était pas très différent du Brooklyn Mental Health Center.

Ici, j’étais en sécurité.

Ici, je risquais pas d’oublier mes médicaments ou mes séances avec le Dr. Wood.

Ici, je devais pas téléphoner ou essayer de remplir des papiers auxquels je ne comprenais rien.

Vivacia, elle, pensait pas qu’on pouvait enfermer quelqu’un juste parce que ce quelqu’un était malade. Moi, je savais que si… Et que ça avait rien à voir avec le SPIN.

Elle se demandait comment je pouvais aimer être en prison. Je haussai les épaules. Avec quoi j’aurais pu comparer d’autre ? L’école ? Je me rappelais de l’école, j’aimais pas ça.

Et Maman n’était plus là alors je pouvais pas rentrer à la maison et rester tout seul.

Et en plus, c’était ma faute.

-Je le mérite un peu.

Mes yeux se mouillèrent un peu et je respirai fort contre mes genoux. Puis ça passa.

Je me sentais pas prisonnier.

Je me sentais chez moi au SPIN.

Vivacia posait presque autant de questions que le Dr. Wood. Mais je pensais pas que c’était un test. Je regardai Vivacia et souris à nouveau, même si ce sourire contrastait bizarrement avec mes yeux humides.

Alors tu peux sortir d’ici quand tu veux ? C’est ce que tu veux me dire ?

-Je… peux… faire… Je… décide…

David !

Je sursautai encore plus fort que les autres fois.

J’aime pas quand tu pars comme ça.

Je… Désolé…

Je suis télépathe.

Et c’est une malédiction… Une maladie…

Je secouai négativement et frénétiquement la tête quand Vivacia, elle, dit que c’était un don.

Elle devait vraiment pas être télépathe pour dire ça.

J’arrêtai de secouai la tête et la regardai à nouveau quand elle demanda si c’était les agents du SPIN qui m’avaient dit ça. Elle ne les aimait pas. Ils lui avaient fait mal, c’était pour ça qu’elle était toute bleue. Qu’elle n’avait rien fait… juste un gâteau.

-Ils… Ils ne sont pas tous comme ça. SPN04250576 met de la musique dans le couloir si on est cool.

Il y en avait qui étaient mauvais… D’ailleurs, je grattai mon cou par association d’idée et bu un bon coup d’eau en reprenant ma gourde qui était posée devant moi.

En parlant de musique, j’avais chanté, elle m’avait raconté une histoire. Mais j’avais pas tout bien compris.

Oui… Il y a pas mal de choses qui t’échappent, David…

Je crois que même moi, je m’y connais mieux en vie sociale que toi.

Beuh…

Vivacia répondit à mes questions sur l’histoire et je l’écoutai aussi attentivement que je pouvais.

L’attention, c’était pas trop mon fort.

Donc, le problème, ce n’était pas Pan… C’était Syrinx qui n’aimait pas Pan et qui, en plus… oh…

Je pinçai mes lèvres et devint tout rouge, cachant mon visage dans mes genoux.

-Oh… ok. On… peut pas parler de ça…

J’ai jamais fait ça.

J’ai envie d’essayer.

David…

Juste parfois, pas tout le temps…

Ouais ben ici, ça va être difficile, de toute manière.

David, considère que tu as fait vœux de chasteté.

Non.

Non quoi ?

Je veux pas faire vœux de chasteté.

Ah ben c’est pas comme si t’avais le choix.

Je levai les sourcils et fis la moue, regardant le mur en face de moi comme s’il venait de dire une énormité.

Puis Vivacia me parla encore et je reposai mon front contre la vitre, l’écoutant parler doucement. Elle demandait c’était quoi ma maladie, parce que la télépathie n’en était pas une. Pourtant, ça sonnait comme une maladie, non… Télépathe, psychopathe…

Je tournai mon regard bleu vers elle…

-Ils disent que je suis schizophrène.

Je suis complètement détraqué.

Fou à lier.

-C’est qui, Néo ? C’est la… voix dans ta tête ?

Ouais… Comme ça, on sera deux…  

-Une punition pour quoi ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 181
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Mer 12 Sep - 12:25



Behind Blue Eyes



ft David Edwards





Vivacia avait posé un tas de questions, elle voulait comprendre pourquoi il disait qu’il aimait cette prison, une telle déclaration était pour elle un non-sens, impossible à enregistrer, impossible à accepter. Et puis quand elle le vit soudain tout tristounet, et l’entendit dire qu’il l’avait un peu mérité, elle fut certaine du contraire, comme ça, juste par intuition, même si Vivacia n’était pas la reine de l’intuition, juste que son aura, et même son expression ne correspondait pas…..

- Est-ce que tu as fait quelque chose de mal ? …..mais tu sais parfois, on fait des choses par accident, sans le vouloir vraiment…..


Elle songea à Howard. On lui avait dit qu’il avait tué, pour voler….elle ne savait plus que penser. Howard s’était montré gentil avec elle, l’avait accueillie, logée nourrie et elle aussi ….elle l’avait nourri, un épisode auquel elle préférait ne pas repenser. Juste que lui aussi devait se nourrir, hélas aux dépends d’autrui, mais est-ce qu’il était obligé de tuer pour autant ? Est-ce qu’on pouvait le considérer comme un criminel parce qu’il devait songer à sa survie ? Peut-être pas non…..sauf….que tuer pour voler, ça oui…..c’était criminel, et c’est elle à présent qui payait.  

Vivacia revint à l’instant présent, blottie contre la vitre glacée, ayant de plus en plus froid. David lui répondit que s’il voulait, il pouvait sortir.

- Alors tu devrais en profiter ! Moi j’aimerai bien pouvoir m’en aller, mais ils ont dit que je ne pourrai pas, jamais ! Ils me considèrent coupable parce que je ne suis pas comme eux, parce que j’ai des dons comme toi, pas de la télépathie mais des dons de création….ils ne font de mal à personne, bien au contraire, si j’existe c’est pour mieux inspirer les hommes……je ne comprends pas…
..sa voix finit en un murmure….

David lui, lui disait qu’ici il y avait des hommes gentils, mais Vivacia avait beaucoup de mal à croire que des hommes qui gardaient des innocents prisonniers pouvaient être gentils….Non, ce n’était pas être gentil que d’accepter cela, même en étant les sous-fifres de ceux qui tiraient les ficelles. Nul ne devait tolérer cela et encore moins tolérer ceux qui se défoulaient à coup de pied.

Et donc il valait mieux ne pas trop y penser, se distraire, ce que David sut faire à merveille avec sa chanson, et elle tenta de lui rendre la pareille avec son histoire, une histoire qui suscita beaucoup de questions, alors Vive expliqua.. à sa façon, avec de jolis mots, rimant parfois, et tout naturellement. Mais David ne voulait pas qu’on parlât de ça.

- De quoi ? De quoi ne faut-il pas parler ?

Elle soupira, changea de position et s’affaissa un peu sur elle-même, essayant de faire durer la conversation comme si le fil de la voix de David, allait lui permettre de s’évader, parce qu’il y avait milles moyens d’évasions, tels les mots racontés ou chantés, les jolis, pas ceux qui faisaient peur, ceux qui rimaient, comme un vers, en poésie, en mélodie…..
Pas vraiment comme une maladie, mais comme télépathie ! Sauf que le mot qu’il énonça n’avait rien de joli….la maladie n’était pas jolie, et Schizophrène était un de ces mots qui se voilait d’ombre pour faire peur avec des yeux rouges, te guettant derrière une porte pour mieux te dévorer.

Vive lança un regard inquiet pour David, il était donc dévoré par cette étrange maladie qui donnait plus de cauchemars que de rêves. Elle en fut navrée pour lui.

- Désolée,
dit-elle, cherchant les mots réconfortant mais elle en manqua soudain, alors elle tergiversa, rebondissant sur sa question, le distrayant de ses démons (haha) plutôt que de le laisser être dévoré.

Et Néo tomba à point nommé.

- Néo, c’est mon renard, mon compagnon de galère et de misère. Celui dont pour me punir, on m’en a octroyé la charge, parce que Messire Renard est un horrible gourmand et que ce qu’il préfère, c’est le poulet. C’était aussi pour le punir lui, pour l’empêcher de voler tout le temps, de ces plats de gourmet que les femmes préparaient et laissaient refroidir, sans songer un seul instant qu’un voleur le leur déroberait. Moi, c’était pour me donner la responsabilité d’un fardeau, un peu comme un boulet à son pied, pour m’empêcher de m’amuser à faire milles bêtises pour embêter les dieux et les déesses de l’Olympe. Une responsabilité qui me ferait grandir, disaient-ils, mais ça n’a jamais fonctionné, je suis toujours aussi petite, conclut-elle en riant, interprétant la sanction à sa guise, c’était son droit après tout. Et Néo lui n’était désormais plus libre de voler, relégué au rôle de simple renard, et compagnon d’une muse…..Nous avons donc fait route ensemble, loin des sentiers de l’Olympe, deux fardeaux rejetés des dieux pour finalement devenir des amis……La complicité et la solidarité aidant à resserrer ce lien qu’on nous a imposé. Mais à présent…..il est tout seul, ….

Quoiqu’il y avait Howard…. Mais Howard n’appréciait guère son renard et messire goupil le lui rendait bien….. Vivacia soupira.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Edwards
avatar

Messages : 625
Age : 34
Localisation : SPIN

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Métier: Aucun
Particularité: Schizophrène

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Mer 12 Sep - 18:24



Behind Blue Eyes



ft. Vivacia Chispa


J’avais pas regardé Vivacia quand elle avait demandé si j’avais fait quelque chose de ma. J’étais resté le visage caché dans mes genoux, les yeux brillant de larmes qui ne coulèrent pas.

Sa voix se voulait rassurante…

C’était mal, David !

C’est parce que tu es cinglé !

Pas foutu de te rappeler des trucs utiles.

C’est SPN05160991 qui a raison…

Tu sais ce que tu es ?... Un poids pour l’humanité… Un parasite à éliminer.

Non, c’est pas vrai…

Ne… essaye de baisser le volume, David.

N’écoute pas les voix.

Enfin sauf moi…

-j’ai oublié le numéro de l’ambulance…

Voilà ce que j’avais fait de mal.

Il y eut un moment de silence… Enfin, un silence tout relatif, en ce qui me concernait… Avant qu’on parle encore, enfin je crois. Je crois surtout que j’ai eu une petite absence. Oh ça arrive. Et qu’elle dise que si je pouvais sortir d’ici je devrais en profiter.

Je lui souris gentiment.

-Mais tu peux le faire aussi. Tu peux t’en aller. Tu sais rêver, non ?

Je frottai mon menton contre mes genoux.

-Parfois je rêve et je suis dehors. Mais j’aime pas toujours ça.

Je tournai la tête vers Vivacia.

Je suis innocente ! Voilà ce qu’elle te gueule.

Ouais, les prisons sont toujours plein d’innocents qui ont rien fait.

…parce que je ne suis pas comme eux…

Elle ne comprenait pas.

Je haussai les épaules.

-Tu verras, ici, c’est simple à comprendre.

C’est toujours la foutue même chose, surtout, David.

Je n’aime pas le changement.

C’est vrai ? Waaah… le scoop.

Les chansons et les histoires, c’était mieux que les sarcasmes des voix. J’avais fait un rêve pendant l’histoire ça avait été… bizarre…

Mais j’avais pas tout compris alors j’avais demandé à Vivacia…

Avant de comprendre tout de suite beaucoup mieux de quoi on parlait.

Et on parlait de trucs interdits.

Oui. Voilà. Interdit.

Je rougis encore plus quand Vivacia me demanda de quoi on ne pouvait pas parler.

-Heu… on peut pas parler de… ce que Pan voulait faire à Syrinx. L’amour on peut mais pas le…

SEXE !

Dis-le, nom de Dieu !

Hey !

Je fermai les yeux.

-Pas du reste.

C’était très gênant, tout ça.

Heureusement, on avait changé de conversation… même si ça tourna sur la schirophrénie c’était quand même mieux que…

LE SEXE !

Je vais arriver à lui faire penser.

Ooooh non ! Faudra me passer sur le corps avant.

-Shhh ! Hey ! Je veux savoir qui est Néo.

Néo était un renard. Je la regardai avec des yeux ronds d’un bleu limpide. Un renard qui aimait le poulet.

Quand elle arriva à la fin de son récit, j’hésitai deux secondes, ma bouche en cul de poule.

-Tu… parles par télépathie à un renard.

ET C’EST MOI QUI SUIS CINGLE ?!

Elle vient de l’Olympe aussi…

Des Dieux de l’Olympe.

Ok… je vais avoir besoin de Clozapine.

-Tu… as vraiment dit tout ce que je viens d’entendre ou…

Je fis un petit mouvement circulaire de l’index au niveau de ma tempe.

-C’est juste moi qui…

Je soupirai, renversant ma tête en arrière, une main sur mon front.

-Je… Non… je me moque pas… je… c’est que parfois je… délire ?

Je ne sais pas…

Je décide…

-Je ne sais pas toujours trop…

Ce qui est réel ou pas…

-Ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 181
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Jeu 13 Sep - 12:22



Behind Blue Eyes



ft David Edwards





Elle lui avait demandé ce qu’il avait fait de mal pour être enfermé ici et sa réponse la laissa profondément perplexe.

- Tu…..quoi ?

Mais elle avait bien compris.

- Mais !....Ce n’est pas un crime d’oublier !

Puis curieuse, elle demanda :

- Elle était pour qui l’ambulance ?

Vivacia soupira. David lui avait dit qu’il pouvait sortir s’il le souhaitait, à quoi il répondit qu’elle aussi pouvait, grâce à ses rêves.

- Les rêves oui, ce sont de jolis moyens d’évasions, mais quand tu te réveilles, tu te retrouves au même endroit que la veille.


David qui lui raconta que lui aussi il rêvait et qu’il se retrouvait alors dehors. Mais qu’il n’aimait pas toujours ça. Ce qu’elle pouvait comprendre. Les rêves prenaient parfois des chemins détournés, vers des sentiers plus sombres jusqu’à devenir cauchemars….

Elle finit par lui dire que pour elle, c’était injuste d’être enfermée ici puisqu’elle était innocente. Et qu’elle ne comprenait pas pourquoi ils l’avaient condamnée parce qu’au fond, elle ne faisait de mal à personne. Ce à quoi David répliqua qu’elle apprendrait vite à comprendre ici….Ce qui ne la consola pas pour autant.

Alors il chanta et elle raconta et David interrogea, jusqu’à bloquer sur un sujet…..quoi ? Lequel, de quoi ne fallait-il pas parler ? Oh oui Vivacia comprenait et elle sourit amusée par la timidité de David. Pour elle c’était naturel de parler de ça, surtout dans le monde d’où elle venait et puis faire l’amour était un puissant moteur d’inspiration. Mais comme le sujet gênait son voisin de cellule, elle évita d’en rajouter.
Alors ils changèrent de sujet, Vivacia lui parlant de Néo le fameux renard de Teumesse qui était bien plus qu’un renard mais une légende. A sa question, elle confirma d’un sourire.

- Oui, lui et moi, on peut communiquer ainsi. Forcément c’est mieux que de parler à voix haute, parce que Néo ne possède pas le langage des humains, par contre, il en a tous les défauts.

Elle sourit, mais son sourire vira très vite à un masque de tristesse. Son renard…..qu’allait-il devenir sans elle ? Mais David eut vite fait de la tirer de sa tristesse, avec une question qui la laissa à nouveau perplexe.

- Quoi ? oui… oui bien sûr que je te l’ai dit… qui d’autres que moi pourrais t’avoir raconté tout ça ?
Elle sourit amusée. Il était drôle cet homme-là. Alors peut-être que grâce à lui elle pourrait tenir  un peu plus longtemps dans cette prison. Surtout qu’il avait la capacité de rêver et en plus il savait chanter.

Il ajouta que parfois il ne savait pas ce qui était réel ou ce qui ne l’était pas. Vive réfléchit à cette profonde question.

- Mais qu’est-ce qui est réel au fond, les choses auxquelles on croit ? OU celles que les autres s’évertuent à te faire croire. Comme ta culpabilité pour avoir oublié d’appeler une ambulance ? Ou ta capacité à rêver, ces rêves qui nous empêchent de sombrer…..Au fond, ce qui est important, c’est de garder espoir….. je ne dois moi-même, pas l’oublier….. je dois garder espoir, je ne dois pas baisser les bras….garder la foi, ….


Mais est-ce que ce serait suffisant ? Alors elle songea à Howard. Il devait être rentré…..que faisait-il à présent ? La cherchait-il ? Mais …même s’il la trouvait ? Saurait-il l’aider à sortir d’ici ? ….garder espoir se serina-t-elle en serrant ses bras autour d’elle…..




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Edwards
avatar

Messages : 625
Age : 34
Localisation : SPIN

Feuille de personnage
Âge: 34 ans
Métier: Aucun
Particularité: Schizophrène

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   Jeu 13 Sep - 14:54



Behind Blue Eyes



ft. Vivacia Chispa


Mon cœur s’emballa quand Vivacia demanda pour qui était l’ambulance.

Je voulais le dire.

Mais ça voulait pas sortir.

Pourquoi ?...

Parce que c’est la chose la plus horrible que j’ai fait.

Que j’ai pas fait.

Appeler l’ambulance.

Mes mains tremblaient et j’arrivais pas à me rappeler. J’avais le cornet du téléphone sur l’oreille.

Mais mon doigt savait pas sur quels numéros appuyer.

Je secouai juste la tête pour faire « non ».

J’y arrivais pas, à parler de ça.

Quand j’avais retrouvé le numéro quelque part dans ma tête, c’était déjà trop tard.

Maman avait arrêté de respirer.

Puis j’avais vu que le numéro était écrit sur le téléphone.

Alors je faisais juste « non ».

Je préférais parler des rêves… Je faisais ça avec le Dr. Daniels parfois. Quand il voulait que je parle de trucs que j’avais pas envie de parler, je lui parlais d’autre chose.

Et ça fonctionnait ?

Il tombait dedans à tous les coups.

Vivacia était d’accord pour les rêves, mais elle disait que ça servait à rien parce qu’on se réveillait au même endroit qu’on s’était endormi.

Pas vrai.

Pas toujours.

Quoi ?

Rien.

Je haussai les épaules.

-C’est ça qui est rassurant… Je préfère le SPIN. J’ai tout ici.

J’ai rien dehors.

On avait parlé et parlé et parlé… Jusqu’à parler d’un renard avec qui Vivacia communiquait par télépathie.

-Néo.

Ouais, voilà, Néo. Je souris quand elle confirma et qu’elle dit que si le renard ne pouvait pas parler comme un humain mais qu’il en avait tous les défauts.

-Alors ça en fait beaucoup.

Quant à savoir ce qui était réel ou ce qui ne l’était pas… Ce que raconta ne… m’aida pas vraiment. C’était plutôt m’enfoncer plus encore.

Jusqu’à sa dernière phrase. Alors je la regardai dans les yeux, avec un regard clair, lucide, bleus même dans la pénombre.

-Oui. Garde la foi.

Mais l’effet disparut aussi vite qu’il était apparu quand les lumières des cellules s’allumèrent brutalement, me faisant sursauter. L’heure de la relève avait sonné. Ce qui signifiait aussi que la nuit avait fait place au jour.

SPN05010480 laissa sa place à SPN05050585 et à son équipe. Ce dernier vint vers ma cellule e faisant rouler un chariot où il y avait les plateaux pour tous ceux de l’aile qui mangeaient le matin. Il lança un regard à Vivacia et lui glissa son plateau.

-Le Dr. Wood sera là dans une heure. T’as droit à des soins.

Puis, vers moi, je me levai pour aller vers la trappe.

-Salut Edwards… Putain… Montre voir…

Je levai la tête pour lui montrer les marques à mon cou qu’il désignait du doigt et il secoua la tête avec une moue.

-Ces enfoirés t’ont pas raté… Tu les verras plus, si ça peut te rassurer.

Je souris et hochai la tête… L’agent me passa le plateau…

-Prends tes pilules, ok ?

Je hochai la tête encore et avalai mes pilules avant de lui repasser ma gourde vide en retour.

-Je peux avoir de l’eau encore ?

Il approuva et s’en alla… J’allais me rasseoir dans mon coin et reposai mon front sur la vitre, m’adressant à Vivacia.

-J’ai encore le temps pour une chanson avant de me transformer en zombie…

Je pris une inspiration rauque et chantai à nouveau… Mais de plus en plus bas et de moins en moins juste au fil de la chanson… et à mesure que la Clozapine foutait le brouillard dans ma tête.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV Vivacia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Behind Blue Eyes [PV Vivacia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Blue eyes~
» behind blue eyes - alvin&melody
» behind blue eyes Δ emma.
» Behind blue eyes -Nathan Prescott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Role Play :: Reste du monde :: Amérique :: Le Spin-
Sauter vers: