Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 They Aren't All Bad [PV Vivacia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Stark
avatar

Messages : 1825

Feuille de personnage
Âge: 45 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   Mer 3 Oct - 14:22



They Aren't All Bad



ft. Vivacia Chispa


Mon interrogatoire avec David avait été bien plus éprouvant que je ne l’aurais imaginé… Des agents étaient prêts à m’escorter aux portes du bloc 4 pour remonter au premier niveau et reprendre mon hélicoptère mais je leur avais dit que ça n’en valait pas la peine et que je connaissais le chemin. C’est bien la première fois que je me tape une escorte pour chacun de mes pas au SPIN… Je suis William Stark ! J’ai le droit de voyager dans le SPIN comme je veux ! Mais j’imagine que les soupçons comme quoi je disposais une arme de destruction massive dans ma villa était la raison de cette garde rapprochée plutôt agaçante.

Les agents n’insistèrent pas. Apparemment, ils préfèrent refuser les ordres de Connor plutôt que d’aller à l’encontre de la volonté du grand William Stark ! C’est bien, au moins ils gardent des priorités et une logique plus qu’acceptable.

Je quittai le couloir où se trouvaient les salles de test alors que je vis des agents en sens inverse certainement appelé pour maitriser Edwards qui devait avoir mis la salle de test numéro 3 à feu et à sang. Je plaignais Angelica… Ce type était un casse-tête et l’affection qu’elle avait pour lui ne l’aidait sûrement pas à voir clair sur ce cas spécial.

Mais, finalement, c’était son problème… Pas le mien… Mon travail ici était terminé. J’avais rempli ma part du marché que j’avais avec Angelica qui, comme promis, n’ajoutera pas sa fameuse note à mon dossier médical et psychologique qui était certainement déjà suffisamment bien à mon désavantage comme ça.

Même si, finalement, je doutais réellement que Connor m’aurait viré… Il préférait me garder au plus près de lui pour mieux savoir ce que je lui cachais.

Bref… Je marchais lentement sentant mon cœur se calmer même si je ne pouvais pas m’empêcher de repenser à tout ce qu’avait dit David. Une petite marche avant de prendre l’hélicoptère ne me fera pas de mal. Et pour l’allonger un peu, je décidai de faire un détour par le bloc 4a où étaient enfermés les surnaturels dangereux. Pas les plus dangereux. Il y avait un niveau 5 aussi.

J’entrai dans le bloc les mains dans les poches. Il y avait deux agents au bout sur une table, des écouteurs sur leurs oreilles. Ils ne m’avaient même pas entendu entrer… Vive la sécurité… Heureusement qu’il y avait des robots pour les aider dans leur travail sinon, le SPIN n’aurait déjà plus de détenus à l’heure qu’il était.

Je m’avançais regardant les détenus, un par un, lisant leur nom et leur description… Certains me regardaient en chien de faïence quand je passais… D’autres dormaient, tout simplement… C’est si fatiguant la vie de détenu au SPIN ? Il fallait croire que oui.

Aucun n’était véritablement intéressant… Surtout que certains étaient ici depuis des années et donc avait encore moins d’intérêt. Jusqu’à qu’un des détenus… Une des détenues, plutôt, attire mon regard. Une plutôt jolie jeune femme. Des cheveux blonds pas réellement mis en valeur pas sa combinaison du SPIN. Mais ce n’était pas tant son physique avantageux qui attisait ma curiosité mais sa race.

Une Muse…

J’avais jamais entendu ce type de race hormis dans la mythologie. Je me tournai vers sa cellule, les mains dans les poches.

-Une Muse ? Ça existe vraiment ou Connor a mis ça juste parce qu’il ne savait pas comment te catégoriser ?


Je disais ça en souriant à la jeune femme. Tout était bon pour tacler Connor de toute façon.

-Tu es nouvelle, j’imagine…


Ou bien c’est moi qui ne suis plus venu depuis longtemps…



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 203
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   Jeu 4 Oct - 17:35



They Aren't All Bad.



ft William Stark





Le temps pouvait devenir la pire des tortures, parce qu’il s’accompagnait très souvent de son cousin l’ennui, et l’ennui était un véritable poison contre lequel Vivacia s’efforçait pourtant de lutter, vaillamment, inventant des rêves, des voyages, inventant un nouveau décor, comme celui d’une chambre ailleurs. Celle qu’elle partageait avec Howard, celle qu’elle avait illuminée d’un tas d’étoiles de couleurs différentes, en fait des guirlandes de Noël. Ce qui avait beaucoup fait rire Howard….

Elle sourit….

Il s’était fichu d’elle en disant que c’était là des lumières de Noël, se demandant si elle avait changé de religion mais non…. C’était juste que c’était de jolies lumières qu’elle avait trouvée dans un bazar. Elle n’avait pas prêté attention au fait que c’était des décos de Noël. Et puis quelle importance ? L’important, c’était le résultat final, et c’était si joli. Qu’y avait-il de mieux pour remplacer la lumière du soleil que la lueur de petites étoiles ?  

Voilà le décor qu’elle venait de recréer dans sa cellule, pour s’occuper, pour ne pas trop céder à l’ennui, en mode je résiste, j’essaie de m’accrocher pour ne pas disparaître trop vite…..Puis elle sursauta en entendant des pas dans le couloir et d’un geste vif, chassa l’illusion ainsi créée, pour se réconforter, et se rapprocher de celui qu’elle ne verrai sans doute plus jamais.

Quand l’homme s’arrêta devant sa cellule, Vivacia recroquevillée dans un coin, le regarda avec méfiance. Celui-là ne portait pas la tenue des bottes noires, mais c’était un autre de ces costumes sombres qui n’avait rien d’engageant. Et puis lui, il était libre, ce qui le rangeait automatiquement dans la catégorie des hommes dont elle devait absolument se méfier comme monsieur Olson, non zut, c’était quoi déjà son nom ? Elle avait oublié !

Ah si voilà, Connor. Pourtant c’était un nom facile à se rappeler, elle n’avait qu’à penser au connard qu’il était ! Vivacia lança sur l’homme qui la regardait, un regard méfiant mais déjà la curiosité la faisait sortir la tête de ses épaules et s’intéresser à cette intéressante diversion, s’il en était.

- Ça existe vraiment, pour le moment…
répondit-elle d’un ton prudent.

Et à sa question, elle répondit à nouveau :

- Tout dépend … ça dépend du temps, de combien de temps je suis ici, ce que j’ai oublié aussi. Ca dépend de combien de temps ça prend avant d’être un habitué, si tant est qu’on puisse s’habituer à être …..enfermé, prononça-t-elle doucement comme si ce mot lui écorchait les lèvres.

Elle le regarda, appuyant son menton sur ses bras croisés au-dessus de ses genoux.

- Et vous, vous êtes nouveau pour moi, ou peut-être pas.


Elle inclina légèrement la tête, l’observa.

- Vous êtes quelqu’un de connu mais j’ai oublié qui, a vrai dire ici, j’oublie beaucoup, je ne sais plus trop qui est qui. Quoique là, je sais une chose, c’est que moi je suis ici et que vous vous êtes là, de l’autre côté……du côté de ceux qui peuvent respirer l’air libre, conclut-elle.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1825

Feuille de personnage
Âge: 45 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   Dim 7 Oct - 10:57



They Aren't All Bad



ft. Vivacia Chispa


Mon petit détour par le bloc 4a m’avait fait me mettre face à face avec une nouvelle race que je n’avais encore jamais vue : une Muse. Alors à savoir si c’était un délire de Pierce ou non, c’était une bonne question. Alors, je décidai, sans complexe, de m’adresse à la jolie surnaturelle qui venait de prendre résidence au SPIN – ou, tout du moins, qui y avait pris résidence entre maintenant et la dernière fois que j’étais passé ici il y a un bail.

La femme me répondit que les Muses existaient, pour l’instant. Je levai un sourcil.

-Pour l’instant ? Vous êtes en voie de disparition,
dis-je avec un sourire en coin.

Tant qu’elle serait au SPIN, il y aura au moins un représentant de sa race et ce autant de temps qu’elle vivra… Les vampires qui étaient enfermés ici, par exemple, resteront ici à vie… D’ailleurs, je me demandais bien ce que Pierce allait faire quand la SPIN sera surpeuplé… C’est pas comme si on pouvait faire rapidement de la place avec tous les immortels qu’on avait. Il allait falloir trouver une solution et si cette solution m’impliquait, j’allais revoir mon salaire…

Bref, trêves de divagation. La Muse déclara que son statut de « nouvelle » dépendait du temps qu’elle était ici et qu’elle avait oublié ça aussi. L’enfermement semblait la plomber. Mais elle ne devait pas être la seule dans ce cas-ci.

-Mouais, j’imagine que tout est relatif.

Je ne savais pas depuis combien de temps elle était là… Il faudrait que je voie son dossier pour ça. Mais depuis quand elle était là était bien moins intéressant que de savoir pourquoi elle était là… On n’atterrit pas au bloc 4a pour un vol à l’étalage, si vous voyez ce que je veux dire…

Vivacia me regarda et je soutenais son regard alors que j’étais nouveau pour elle ou pas. Elle se rappela que j’étais quelqu’un de connu et ça m’arracha un sourire. Elle ne savait pas mon nom mais confirma oublier beaucoup de chose. Je plissai les yeux alors qu’elle se plaignait à sa manière de sa condition.

-Je suis William Stark… Le génie, ingénieur, homme d’affaire qui a une tour à New York. C’est moi. Les agents t’ont tapé sur la tête que tu ne sais plus ce genre de choses ?

J’esquissai un sourire la regardant toujours les mains dans les poches.

-Si tu es enfermé ici, c’est très certainement parce que tu as fait quelque chose de mal. On ne se retrouve pas enfermé au bloc 4a pour avoir simplement manifesté ses pouvoirs sans but mauvais. C’est pas comme si tu étais au bloc 2… A moins que tes pouvoirs ne soient vraiment incontrôlable… C’est le cas ? Tu fais partie de la classe de ses pauvres surnaturels enfermés au bloc 4a pour avoir tué par inadvertance ? Je ne sais pas ce que c’est une Muse… Enfin, en dehors de ce que dit la mythologie, bien sûr…


Alors Vivacia faisait-elle partie de cette classe de surnaturel qui avait tué par un excès de pouvoir incontrôlable ? Ou bien elle avait vraiment fait quelque chose de mal ? Sa petite bouille innocente était peut-être trompeuse après tout.

Curieux, moi ? C’est ma condition de génie qui me pousse à être curieux.

Parce que je n’aime pas ne pas savoir.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 203
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   Mer 10 Oct - 11:53



They Aren't All Bad.



ft William Stark





Vivacia se rapprocha de la vitre pour mieux l’observer, inclinant la tête face à son sourire, son regard pétillant un bref instant, avant de répondre dans un soupir :

- En voie de disparition, me concernant uniquement, il en restera toujours neuf autres qui n’ont pas hérité de mon tempérament et que notre cher dieu apprécie suffisamment pour ne pas les bannir sur terre, bien que je m’y étais fait à ce bannissement, sauf quand les hommes décident de m’enfermer, car il ne faut pas enfermer l’inspiration.


Quant à son statut de nouvelle, elle lui donna sa version de la nouveauté et l’homme résuma le tout d’un mot que Vivacia approuva d’un hochement de tête.

- Tout est toujours relatif, tout est toujours une question de point de vue, comme celui que j’ai depuis cette cellule et celui que vous avez de votre position, l’homme qui regarde la captive ou la captive qui regarde l’homme libre.


Et donc celui qui ne lui était pas complètement inconnu se présenta. Il se nommait William Stark et se targuait d’être un génie ingénieur, propriétaire sans modestie, ce qui fit danser une aura qu’elle connaissait bien autour de lui, celle de l’orgueil. Vivacia sourit.

- En somme un homme très important ! Quelle chance j’ai de recevoir telle visite, de voir un homme si connu me faire l’honneur de m’accorder quelques instants de son attention et un brin de sa curiosité.

Car c’était ainsi qu’on parlait à ceux qui attendaient qu’on les reconnaisse. Et Vivacia ajouta pour répondre à sa question :

- En quelque sorte, ils m’ont frappé à coup de botte, bien deviné !


Puis le grand William Stark toujours piqué de curiosité, supposa que si elle était enfermée c’est qu’elle l’avait mérité ! Alors elle se chargea de lui retirer ses douces illusions, parce que ce monde ne fonctionnait pas aussi simplement.

- Vous avez l’air bien certain de vous. Peut-être que vous aimeriez m’entendre vous dire que oui j’ai tué ? que j’ai fait des choses que l’humain ne saurait tolérer ? Et pourtant non…. Je n’ai rien fait, rien d’autre que ce que toute muse fait, inspirer les hommes, leur donner la créativité, l'art de rendre le monde plus beau qu’il ne l’ait déjà. Mais peut-être que vous trouvez que cela est condamnable ?





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1825

Feuille de personnage
Âge: 45 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   Jeu 11 Oct - 16:03



They Aren't All Bad



ft. Vivacia Chispa


La race des Muses n’allait pas s’éteindre. Parce que, comme le disait Vivacia, il en restait toujours neuf. La seule qui semblait sur Terre était cette fille à l’air malheureuse qui trainait dans cette cellule du SPIN. J’esquissai un sourire.

-L’inspiration… Carrément !

Je savais que les surnaturels avaient l’habitude de se croire investi d’une quête divine mais l’inspiration on ne me l’avait jamais sorti. Quoi qu’il en soit, cette fille était bien une Muse d’après ses propres dires et, depuis que j’avais vu une armée d’Archange, je crois que j’étais prêt à croire à beaucoup de choses. Donc, je la croyais.

Quant à savoir si elle était nouvelle, tout était relatif. Tout comme nos points de vue respectifs étaient différents vu nos positions diamétralement opposées. Oui… C’était un fait… Et ce qu’il fallait en retirer, sûrement, c’était qu’elle n’était pas spécialement heureuse d’être enfermée comme probablement tous les résidents du SPIN… Sauf Edwards… J’ai lu dans son dossier qu’il semblait se plaire ici.

Je finis par me présenter parce qu’apparemment la jolie Muse avait un trou de mémoire. Et elle sembla honorée que je lui accorde un minimum d’attention. J’esquissai un sourire.

-Toi, tu sais comment me parler… J’aime ça.

C’était sincère. Elle savait comment me parler. Mais était-ce sincère ou une façon de me frotter la manche, je n’en savais rien. Je crois que ça faisait bien longtemps que je ne cherchais plus à faire la différence me contentant de prendre tout pour une remarque sincère. De la nourriture pour me ego.

Vivacia n’avait pas spécialement les idées en place et quand j’évoquai un coup sur la tête, elle déclara qu’on l’avait frappé avec un coup de botte. Ouais… Les interventions du SPN pouvaient parfois être musclées… Je l’avais vu avec Sands et je savais de quoi Pierce pouvait être capable… Il ferait tuer ses propres agents pour la survie de ses artefacts ou pour capturer un surnaturel dont il avait vraiment envie…

-Désolé pour ça…


Je l’étais vraiment ? Peut-être… Mais si Vivacia était ici, j’étais convaincu que c’était pour quelque chose. Les détenus du bloc 4a étaient dans les plus dangereux et les plus recherchés du SPIN… Seuls les niveaux 5 – les surnaturels les plus forts jamais rencontré par le SPN et les plus dangereux – les surclassaient en dangerosité… Du coup, le cas de Vivacia piquait ma curiosité tellement elle avait l’air gentille, désespérée et inoffensive.

Et Vivacia, toujours déprimée, déclara qu’elle n’avait pas tué. Elle n’avait juste fait que son travail de Muse qui était d’inspirer. Je levai un sourcil.

-Non… Ça n’est pas condamnable… Mais, tu sais, ici, on enferme les gens juste parce qu’ils ont des pouvoirs. C’est comme ça que fonctionne le SPN. C’est injuste… Je sais…

Mes lèvres se pincèrent… Autrefois j’aurais dit ça sur un ton ironique parce qu’autrefois je pensais vraiment que le simple fait d’avoir des pouvoirs valaient un enfermement au SPIN. Mais plus maintenant… Parce que des surnaturels comme Sandy – même si notre dernière rencontre avait été houleuse – ne méritait pas un enfermement au SPIN. Du coup, ma remarque envers Vivacia était sincère. C’était injuste. Les surnaturels des blocs 1 et 2 doivent sûrement trouver ça injuste.

Mais ici… On est au bloc 4a…

-Bien que pour se retrouver dans ce bloc, il faut au moins avoir fait un crime… Ou avoir joué avec les joujoux de Pierce. Alors, sois sincère… Qu’est-ce qui t'a amené ici ? Tu as inspiré un sérial killer qui a fait des toiles à partir du sang de ses victimes ?

L’idée était drôle… Et j’en souris d’ailleurs…

Je savais que je pouvais avoir la réponse moi-même en allant voir le dossier de Vivacia depuis mon smartphone… Mais c’était mieux de lui demander de face.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 203
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   Ven 12 Oct - 14:17



They Aren't All Bad.



ft William Stark





L’inspiration, oui parfaitement, ou carrément, ce qui semblait inspirer à William, pas mal de perplexité ou de stupéfaction, d’admiration peut-être ? Non sa vanité l’en aurait empêché. Ou peut-être y avait-il un zeste de soupçon ou d’appréhension. Aussi Vivacia ajouta :

- L’inspiration exactement ou carrément si vous préférez, mais peut-être que vous aimeriez que je vous inspire quelques vers pour mieux en comprendre le fonctionnement, monsieur le génie ingénieux ? Peut-être seriez-vous un brin curieux ? Oh et surtout ne craignez rien, ce n’est en rien douloureux !

Et le génie qui s’était présenté avec tant de superbe, méritait bien quelques compliments, car la muse savait bien que la flatterie était la meilleure amie de la vanité. Ainsi sa réaction ne la surprit point, tout au plus lui valut-elle un sourire de la muse, sourire devenu plutôt rare ces derniers temps.

Un sourire qui s’estompa pourtant quand elle évoqua le souvenir du coup qu’on lui avait donné, œuvre des bottes noires que William sut aussitôt identifier. Il devait les connaître lui aussi, sauf que lui avec son beau costume, devait avoir eu droit à un bien meilleur traitement parce que lui n’était pas accusé d’avoir joué avec de mystérieuses capacités.

Il lui répondit qu’il était désolé, ce qui lui valu un regard étonné de Vivacia. Était-il sincère ? Ou disait-il cela par simple formalité ? Histoire de ne pas passer pour un être insensible, histoire de gagner peut-être quelques nouveaux compliments ? Elle ne sut le deviner. Alors Vivacia se contenta d’un haussement d’épaule, l’expression chagrine.

Pour le reste par contre elle l’avait compris…..ici on pouvait enfermer des gens juste parce qu’ils étaient différents. Et ça ce n’était pas nouveau, les hommes n’aimaient pas la différence, ils avaient tendance à se montrer intolérants, pour éviter des mots sonnant bien plus durement. Et cet homme face à elle, en était parfaitement conscient. Et pourtant….

- Injuste et pourtant vous le tolérez,
conclut-elle. Il était donc comme Franky gentil, ou même comme David qui se disait satisfait de son sort. C’était d’un désespérant ! C’était …. Très démoralisant.

Mais William n’avait pas dit son dernier mot, loin de chercher une solution pour redonner espoir à la muse, il en tira ses propres conclusions. Si elle était là, c’est qu’il devait y avoir une raison, bonne ou mauvaise, si ça pouvait avoir la moindre importance ? Elle en doutait, comme elle doutait désormais de pouvoir espérer un geste d’aide du génie ingénieux. Il n’était au fond qu’un vil curieux et tout ce qu’elle y gagnerait c’était la cacahuète qu’il lui jetterait à la fin de sa visite.

- Douter de ma sincérité, c’est comme douter des rêves, c’est les tuer à petit feu, emmurés dans vos tours de raison, sans espoir de mieux. Pourquoi vous mentirai-je William Stark ? J’ai bien compris que tout comme les autres, vous ne ferez rien pour m’aider. Alors le mensonge perd tout de son intérêt.


Puis elle se renfrogna plus encore, en le voyant rire de sa propre plaisanterie qui aux yeux de la muse, était juste d’une profonde ironie et ça ressemblait un peu trop à ce que l’autre encostumé avait prétendu à son sujet.

- Vous vous faites l’écho des mots de Bolton. Et vous vous habillez comme lui, ajouta-t-elle mue par une triste inspiration. Le costume ne fait pas le moine, mais à croire qu’il y a des exceptions. Il a aussi dit que c’était sans doute de ma faute si Howard avait commis ses crimes, comme si j’avais pu deviner ses intentions. Comme…. Comme si une muse pouvait inspirer des choses aussi ….aussi terribles ! Il se trompe et vous vous trompez aussi, vous vous trompez tous et le chemin emprunté est hélas sans retour pour certains d’entre nous. Je payerai donc pour les conséquences d’idées étriquées et de mauvaises plaisanteries, pour les actes d’un voleur qui voulait juste m’offrir des présents de valeurs… mais moi je voulais seulement son cœur.

Elle se leva d’un bond et appuya ses deux mains contre la vitre, y laissant des empreintes délicates.

- Rêver n’est pas un crime, et aimer encore moins, mais dans votre monde, vous avez tout oublié de ce qui au fond, compte vraiment. Vous condamnez en riant, vous tranchez des têtes sans vous soucier de ce que demain vous réserve mais que deviendra demain quand vous aurez tué ceux qui savent encore rêver ? Un monde sans espoir est un monde noir, un monde où la vie ne peut s’épanouir ne l’oubliez pas, monsieur le génie ingénieux.

Elle recula ensuite d’un pas et s’inclina en une gracieuse révérence.

- La visite j’espère vous aura plu et que l’oiseau dans sa cage vous aura bien distrait.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1825

Feuille de personnage
Âge: 45 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   Dim 14 Oct - 12:15



They Aren't All Bad



ft. Vivacia Chispa


Vivacia pouvait me prouver qu’elle était l’inspiration en « m’inspirant quelques vers ». Alors comme ça, elle faisait faire des rimes aux gens… C’était ça son pouvoir ? Et c’est de ça que Pierce a peur ? Je me retenais de rire avant de répliquer.

-Non, je te crois… Je n’ai pas besoin de démonstration.


Je n’avais pas vraiment envie de parler en vers. Je n’avais pas vraiment envie qu’un surnaturel me fasse réciter du Rimbaud…

Je m’étais présenter à elle et la discussion avait commencé tournant, évidemment, sur son incarcération ici. Une incarcération injuste d’après les données que j’avais… Même si j’avais bien précisé à Vivacia qu’ici le simple fait d’avoir des pouvoirs était une raison pour enfermer des gens comme elle. Il y avait une forme d’injustice, oui… Une forme de prévention que je trouvais justifiée avant de rencontrer Sandy.

La Muse déclara que je trouvais ça injuste mais que je le tolérais. Oui… Je le tolérais… Je n’en avais même pas mauvaise conscience. Pas encore, en tous cas. Parce que je me dis que certains surnaturels, même ceux qui ne sont pas dangereux, peuvent toujours tuer par inadvertance en ne contrôlant par leurs pouvoirs… Et je ne parle même pas des vampires qui doivent se nourrir de sang humain. En fait, oui, c’était injuste… Mais j’imagine que pour certains cas, c’était mieux que des morts… En fait, je ne savais pas encore très bien comment me positionner par rapport à tout ça. C’était plus simple avant.

-Je fais plus que le tolérer
, dis-je avant d’écarter les bras pour montrer les alentours. J’ai aidé à tout ça.

Pas à la construction du SPIN à proprement parlé vu qu’il a été créé avant ma naissance mais bien au SPIN tel qu’il est aujourd’hui. Les améliorations aux cellules, les agents robotiques qui sont en soutien des agents humains… Tout ça c’était du William Stark.

Est-ce que je le regrettais ? Non… Pas encore en tout cas. Parce que certains surnaturels étaient ici pour une bonne raison à l’instar des criminels dans les prisons.

Et si la petite Muse était au bloc 4a, ce n’était sûrement pas pour rien. Pourtant, elle décrétait qu’elle n’avait rien fait et que douter de sa sincérité, c’était douter des rêves. Je levai un sourcil. Les surnaturels avaient toujours le don pour les grands mots… Douter d’elle, c’était douter d’elle… Point barre. Par contre, oui, elle n’avait aucun intérêt à me mentir de là où elle était. Bien que…

-Pour tenter ta chance d’attiser quand même ma compassion… Mais en dehors de ça, non, tu n’as aucun intérêt à mentir…

Alors elle était au bloc 4a pour rien. Non… Pierce l’avait mis là pour quelque chose… Et je balançai une blague pour essayer d’apprendre pourquoi elle était là sans avoir à regarder son dossier. Quand elle me compara à Bolton, je levai un sourcil et fis la moue un peu vexé quand même.

-Mes costumes sont plus cher et plus stylés. Je n’ai rien à voir avec Bolton… On n’est pas du tout les mêmes.


Bolton est un bureaucrate qui cherche à s’attirer les faveurs de Pierce. Ce n’est qu’un petit chien à cheval sur les règlements. Un procédurier à la recherche d’une médaille… Je n’avais rien à voir avec ce type. J’étais William Stark.

Et la Muse continua m’expliquant les raisons de son emprisonnement. Enfin, tout du moins, les raisons que lui avais donné Bolton. Howard… Howard… Howard… Je fis la moue cherchant dans ma mémoire. Ah oui ! Howard Rose ! Le vampire qui avait mordu Barnes. Un vampire qui est dans nos bases de données depuis des décennies. Il y était déjà avant que je n’intègre le SPN, c’est dire. Apparemment, cette Muse le connaissais et Bolton la soupçonnais d’être indirectement complice des crimes du vampire. Une fille amoureuse, apparemment… C’est ce que je retins de son speech en dehors du fait qu’elle clamait son innocence haut et fort sans pour autant disculper le vampire.

Vivacia se leva alors continuant à parler. Elle disait qu’on était des tueurs de rêves. Et quand il n’y aura plus de rêves, le monde sera noir. Tout ça parce qu’on l’avait enfermé. Je levai un sourcil.

-Tu t’es entiché du mauvais type, on dirait…

Vivacia me fit alors une révérence et disait qu’elle espérait que la visite m’avait plu se prenant pour un oiseau en cage. Je ne bougeais tout de fois pas. C’était moi qui décidais quand j’avais terminé ou pas.

-Non, Vivacia, rêver n’est pas un crime. Aimer non plus. Ce n’est sûrement pas ta faute si tu as suivi aveuglément un meurtrier dangereux. C’est bien dommage que ça soit toi qui te soit fait prendre et pas lui. C’est injuste. Je ne le conteste pas.


Je la regardai droit dans les yeux. J’étais certain que Sandy n’approuverait pas du tout que cette fille soit enfermée. Après tout elle payait pourquoi ? Pour avoir été aveuglée par l’amour. Oui, c’est ça.

-Désolé de te le dire, mais je doute que Bolton te sorte d’ici parce que tu lui sors que tu étais juste amoureuse… Pas tant que Rose ne sera pas dans la cellule à côté de toi.

J’esquissai un sourire.

-Quant à moi, je ne me trompe jamais… Ce n’est pas moi qui t’ai enfermé ici.


Sous-entendu que je l’aurais relâchée ? Peut-être…

-Mais tu as de la chance… Je suis William Stark… Et tu verras bien vite qu’être William Stark permet de faire des miracles.

Et je lui fis un clin d’œil. Est-ce que ça signifiait que j’allais faire quelque chose pour elle ? Oui… Dès mes vacances terminées, j’allais peut-être pouvoir améliorer les conditions de détention de Vivacia. Parce que son histoire m’avait touchée ? En partie… Mais aussi parce que c’était une nouvelle façon de montrer à Bolton qu’être William Stark, c’est mieux que d’être n’importe qui d’autre.

Je lui souris sincèrement avant de tourner les talons et de lui faire signe.

-Au revoir, Vivacia !


Et je me remis en marche vers la sortie du bloc.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vivacia Chispa
avatar

Messages : 203
Localisation : Chez Howard

Feuille de personnage
Âge: Grèce Antique
Métier: Agent artistique
Particularité: Muse accompagnée du Renard de Teumesse

MessageSujet: Re: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   Lun 15 Oct - 19:01



They Aren't All Bad.



ft William Stark




Il était méfiant, elle le sentait, ou le devinait. Ca n’avait pas vraiment d’importance. Encore un qui ne devait pas aimer les mots, les jolis mots ceux qui faisaient comme des échos… une petite manie ou un défaut pour Vivacia. Mais quand la rime sonnait, c’était que tout n’était pas encore perdu.

Sauf que soudain leur discussion, ou opinion de chacun prit soudain un tournant inattendu, prenant la muse de court, et rompant le fil des mots. Il venait de lui dire qu’il avait aidé à tout ça, et…et le pire c’est qu’il en était fier.

- Une prison !!! Ce n’est pas une création dont on peut être fier,
rétorqua-t-elle avec colère.

Avant de s’écraser à nouveau dans son coin, recroquevillée comme une fleur qui avait soudain reçu un coup de frais…..Alors, il devait certes bien se moquer de son sort, si lui-même y avait contribué en créant un tel endroit.

Quant au mensonge, il suggéra qu’elle pouvait essayer de le manipuler et Vive recula plus encore. Qu’avait-elle espéré ? Que ses mots trouveraient un écho dans son cœur ?

- Je n’ai à aucun moment menti, même si je sens que vous ne me croyez pas, et pour tenter d’attirer votre compassion encore aurait-il fallut que vous ayez un cœur, ou qu’il ne soit pas enrobé d’amertume ou de mépris. Que sais-je ce que vous a réservé la vie pour qu’il vous soit venu à l’idée d'aider à créer un endroit où on y enferme même les muses ! Mais je suis sûre d’une chose, c’est qu’elle a manqué de couleur, comme votre prison, comme les hommes qui s’en occupent, comme Bolton et toutes les bottes noires, leur méchanceté et leur violence.

Il avait beau dire qu’il ne ressemblait guère à l’autre encostumé, il lui ressemblait beaucoup plus qu’il n’y paraissait, mais essayer de le lui faire comprendre serait une perte de temps, son cœur s’était déjà noyé, elle n’avait rien à en espérer pas comme celui de David qui malgré toute sa souffrance, continuait de briller, pur et bleu comme ses yeux….

Au final elle lui répéta ce que Bolton lui avait révélé, sur la raison de sa présence, sur ce qu’Howard avait fait, et la conclusion de William Stark lui valut un regard blessé. Mais elle se garda d’apporter de l’eau à son moulin, voyant bien pour quelle idiote il la prenait…parce qu’au fond, peut-être l’était-elle un peu, aveuglée, elle avait fermé les yeux sur ce qu’Howard faisait. Elle, elle lui avait trouvé un tas de qualités, estompant ainsi ses défauts, mais c’était ceux-là même qui lui valaient à présent d’être enfermée…..

Sauf que William jugea bon d’en rajouter.

- Je ne discuterai pas d’Howard avec vous, parce que si moi je suis aveugle, vous l’êtes tout autant ! Je n’ai peut-être su voir que ses qualités, mais vous, vous ne savez voir que les défauts. Nous ne pourrons ainsi jamais être d’accord sur le sujet.


Et en plus tout ça le faisait sourire, ce qui ne fit qu’attiser un peu plus la colère de Vivacia.

- Ah oui ? Vous êtes désolé ? Et pourtant ma situation, ma condamnation vous fait sourire, c’est moi à présent qui doute de votre sincérité.  Et je conçois qu’être amoureuse n’est pas un prétexte pour offrir la liberté, par contre l’innocence, oui ! Et je clame que je n’ai rien fait de mal, rien, absolument rien qui puisse justifier ma présence ici!  Et ce n’est pas en jouant les ponces pilate que vous pourrez dormir la conscience tranquille, ni en vous prenant pour Dieu.

Elle se redressa pour reculer le plus loin de lui, tout en crachant toujours sa colère.

- Et si vous trouvez qu’être ici est une chance, c’est que vous n’avez jamais été prisonnier !

A son au revoir, elle croisa fermement les bras sur sa poitrine et se contenta de le foudroyer du regard. Qu’il aille au diable avec ses miracles ! Elle tout ce qui pourrait la sauver, c’était la liberté.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: They Aren't All Bad [PV Vivacia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
They Aren't All Bad [PV Vivacia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Role Play :: Reste du monde :: Amérique :: Le Spin-
Sauter vers: